13 min de lecture Élections municipales

Municipales : Philippe réélu au Havre, Hidalgo à Paris, Aliot l'emporte à Perpignan

Selon nos informations, un entretien en tête-à-tête entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe est prévu demain à l'Élysée à 10 heures.

Édouard Philippe a été réélu à la tête du Havre, le 28 juin 2020
Édouard Philippe a été réélu à la tête du Havre, le 28 juin 2020 Crédit : Sameer Al-DOUMY / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et La rédaction de RTL

Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Montpellier, Strasbourg, Lille, Le Havre... Les électeurs de 4.820 communes ont voté ce dimanche 28 juin pour le second tour des élections municipales. Un scrutin organisé, avec des précautions sanitaires exceptionnelles dues à l'épidémie de coronavirus, près de trois mois et demi après le premier. 

Dans l'ensemble des villes, l'abstention a été très forte, estimée à environ 60%. Le chef de l'État, Emmanuel Macron, s'est dit dimanche soir "préoccupé par (ce) faible taux de participation". Au premier tour, moins d'un électeur sur deux (44,3% contre 63,5% en 2014) s'était déplacé pour voter en raison des risques de contamination. 

Ce scrutin local a aussi une résonance nationale. Dès demain, Emmanuel Macron compte reprendre la main en enchaînant engagements écologiques et internationaux ainsi qu'un remaniement de grande ampleur, pour remodeler la fin de son quinquennat. 

Les résultats du second tour des municipales

Suivez en direct les résultats du 2nd tour des municipales

23h04 - Merci d'avoir suivi ce live en notre compagnie. Bonne soirée à toutes et à tous. Demain matin, Julien Sellier et Yves Calvi seront au rendez-vous pour analyser les résultats de ces municipales.

22h45 - Agnès Buzyn ne sera pas conseillère municipales à Paris

À lire aussi
Un drapeau corse (illustration) élections municipales
Corse : élu au conseil municipal alors qu'il est mort avant le scrutin

22h33 - Le debrief de la soirée électorale continue sur RTL. Suivez le débat, animé par Thomas Sotto, qui oppose Marie Toussaint, eurodéputée Europe Écologie-Les Verts, Boris Vallaud, député PS des Landes, Coralie Dubost, députée LaREM de l’Hérault, Thierry Mariani, eurodéputé RN et Pr Philippe Juvin, maire LR de La Garenne Colombes chef du Urgences de l'Hôpital Européen Pompidou

22h31 - Maider Arosteguy (LR), première femme à diriger Biarritz et héritière d'une célèbre famille biarrote, confirme l'ancrage à droite de la cité balnéaire basque. Conseillère municipale d'opposition depuis 2008, Mme Arosteguy, 56 ans, était arrivée avec plus de 31% des voix largement en tête du premier tour, à l'issue duquel le sortant Michel Veunac (MoDem) n'était que cinquième. 

"C'est une immense émotion que d'être la première maire de Biarritz", a-t-elle indiqué sur France 3. Pour ce second tour, la candidate, confortée par son avance, avait refusé toute alliance et maintenu son équipe inchangée. D'abord engagée en politique sous l'étiquette UDI, élue conseillère départementale en 2015, Maider Arosteguy avait rejoint les rangs des Républicains en 2016. 

22h25 - Au second tour des élections municipales à Montpellier, le socialiste Mickaël Delafosse, soutenu par les écologistes et la France insoumise, a devancé le maire sortant DVG Philippe Saurel avec 12,5 points d'avance, selon une estimation Ipsos-Sopra Steria.

22h22 - Après sa victoire au Havre, Édouard Philippe sort conforté en vue du remaniement. Selon notre sondage Harris Interactive, 55% des Français souhaitent qu'Emmanuel Macron le garde comme Premier ministre.

À lire aussi

22h20 - Louis Aliot (RN) favorable au vote obligatoire pour lutter contre l'abstention. Réécouter sa réaction à l'antenne de RTL.

À lire aussi

22h02 - Qui est Grégory Doucet, le futur maire de Lyon ? Un portrait à lire en cliquant ici.

22h - Victoire de l'écologiste Jeanne Barseghian à Strasbourg.

21h55 - Anne Hidalgo, réélue à Paris, prend la parole. "Merci Paris. Chers Parisiennes, chers parisiens, aujourd'hui vous m'avez accordé votre confiance pour être à nouveau maire de Paris. Les circonstances exceptionnelles rendent ce moment très particulier (...) Le débat démocratique a eu lieu. Vous avez choisi l'espoir, le rassemblement et un Paris qui respire", déclare-t-elle.

21h53 - À Lille, Martine Aubry revendique la victoire. "Dans cette crise qui s'annonce encore plus forte pour réduire les inégalités sociales, je n'ai jamais oublié ce qui est le fondement de mon engagement (...) Je voudrais dire que cette abstention est énorme alors que tous les candidats sont allés partout. Faire de la politique aujourd'hui, ce n'est pas simple et l'engagement de chacun doit être respecté".

21h50 - La stratégie de La République En Marche aux municipales ou celle du "sauve-qui-peut". C'est ainsi qu'Olivier Bost, éditorialiste politique chez RTL, résume le second tour du scrutin pour la majorité présidentielle. "La première stratégie de La République En Marche sur les municipales, c'était de dire vous allez soutenir le président de la République aux européennes, sinon on mettra des candidats contre vous", ajoute-t-il. 

>
Élections municipales 2020 : "La stratégie du sauve-qui-peut" pour LaREM, dit Bost Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

21h46 - Christian Estrosi revendique sa victoire à Nice.

21h44 - À Rouen, le socialiste Nicolas Mayzer-Rossigol est arrivé largement en tête avec 67,12% des voix. François Bures (divers droite) arrivé deuxième obtient 21,87% des suffrages.

À lire aussi

21h39 - À Bordeaux, l'écologiste Pierre Hurmic affrontait le maire sortant, lors du second tour des municipales à Bordeaux (Gironde). Il a devancé de peu Nicolas Florian (LR/LaREM) d'après les dernières estimations. 

Soutenu notamment par le PS et le PCF, il s'impose avec entre 45,6 et 46,8% devant le candidat LR/LaREM (43,2 - 44,6%), considéré comme Macron-compatible, selon Harris Interactive et Ipsos-Sopra Steria. En troisième position, Philippe Poutou (NPA) recueille un peu moins de 10% des voix.

21h37 - Découvrez les scores dans les principales villes de l'Hexagone.

À lire aussi

21h35 - Selon son entourage, Martine Aubry l'emporterait sur le fil. 

21h33 - À Tours, l'écologiste Emmanuel Denis a revendiqué la victoire face au maire sortant Christophe Bouchet (UDI, soutenu par LR). "On a réussi à transformer la dynamique du premier tour en dynamique de victoire. Et c'est une grosse satisfaction. (...) Je suis très heureux aussi de faire partie de cette vague verte", a déclaré le candidat EELV, soutenu par plusieurs partis de gauche. 

21h27 - Le succès de candidats écologistes dans plusieurs grandes villes de France dimanche montre que le gouvernement doit "aller plus vite, vraiment plus vite" dans la transformation écologique, a estimé le ministre du Logement Julien Denormandie. 

Ce succès "est dans la lignée du ressenti de beaucoup de Français depuis maintenant des années. Et c'est très bien ainsi", a commenté le ministre sur CNews. "L'écologie est extrêmement importante, encore plus aujourd'hui qu'hier; après, elle n'est pas la propriété d'un parti politique", a-t-il souligné. 

21h23 - À Marseille, l'écologiste Rubirola largement en tête avec 10 points d'avance, selon les estimations.

À lire aussi

21h17 - Le gouvernement porte "une lourde responsabilité" dans le fort taux d'abstention au second tour des municipales, a affirmé le coordinateur national de La France Insoumise Adrien Quatennens.  

Ce deuxième tour a été tenu "dans la lignée du premier tour, maintenu envers et contre tous au coeur d'une crise sanitaire", a lancé M. Quatennens pour qui il aurait été "plus sage de le reporter". L'abstention "est une forme de +dégagisme+" désormais tournée "contre les règles du jeu auxquelles le peuple ne consent plus", a-t-il affirmé.  

21h14 - À Tarbes, Gérard Trémège (LR), le maire sortant, a remporté le second tour des municipales à Tarbes avec 52,79% des voix, devant la liste d'union de Myriam Mendez et de Pierre Lagonelle qui a rassemblé 24,15% et Hervé Charles (Divers gauche) avec 23,04% des voix.

À lire aussi

20h58 - Jean-Luc Mélenchon a réagi sur Twitter : "L'heure du renouveau politique doit sonner".

20h55 - À Paris, la maire sortante Anne Hidalgo arrive largement en tête, selon les premières estimations Harris Interactive x Agence Epoka pour RTL 

À lire aussi

20h53 - Au Mans, le maire sortant, Stéphane Le Foll, ancien porte-parole du gouvernement, l'a emporté à la mairie avec 63,14% des voix, sur fond d'abstention record.  

"On devra être à la hauteur de la confiance donnée", a déclaré M. Le Foll, dont le succès était attendu, alors qu'il avait obtenu près de 42% des voix au premier tour. L'ancien ministre de l'Agriculture était opposé à une autre liste de gauche, emmenée par la députée PS Marietta Karamanli (36,85%).  

La participation a été très faible au second tour, avec une abstention de 73%. "Il fallait que les exécutifs locaux soient en capacité d'investir pour l'avenir", a-t-il dit au sujet de ce 2e tour qui a eu lieu trois mois après le premier en raison de la pandémie. 

À Mulhouse, Michèle Lutz (DVD) affrontait l'écologiste Loïc Minery lors de ce second tour des élections municipales à Mulhouse (Haut-Rhin).

20h51 - Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, a commenté les résultats de La République En Marche : "Ce soir nous éprouvons une déception. Ces élections municipales marquent "un pas pour La République en Marche", a estimé le chef de file du parti La République En Marche Stanislas Guerini dimanche au soir du second tour. 

"Nous allons installer une nouvelle génération d'élus locaux, a déclaré le député sur TF1. Il y aura des milliers, il y aura des centaines de maires élus de La République En Marche, et de cette génération naîtront les prochains maires de La République en Marche." "Nous sommes en train d'implanter notre mouvement, a-t-il poursuivi. C'est un pas ce soir pour La République en marche".

20h48 - Selon les premières estimations Harris Interactive x Agence Epoka pour RTL, à Lyon, Grégory Doucet (EELV-LFI-PS) aurait obtenu 50,8%. Yann Cucherat (LaREM) a obtenu 31,4%.

À lire aussi

20h43 - Louis Aliot (RN), élu à Perpignan, s'exprime : "C'est avec une très grande émotion que je m'adresse à vous ce soir et à toutes celles et ceux qui ont contribué à démolir le mur de l'injustice, de l'inégalité et du mensonge". 

Au micro de RTL, le maire de Perpignan a indiqué : "On va se mettre au travail (...) J'ai toujours été partisan de l'obligation de vote. Ce devoir est pour chaque citoyen et il est anormal de voir" le taux d'abstention.

20h42 - Lorient, ville socialiste depuis 1965, bascule à droite. Le candidat divers droite Fabrice Loher l'a emporté au 2e tour des municipales à Lorient, fief du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Chef de l'opposition au conseil municipal, le candidat divers droite est arrivé en tête d'une quadrangulaire avec 35,34% des voix, passant devant le candidat écologiste Damien Girard (32,83%) qui était arrivé en tête au premier tour avec une liste d'union de la gauche (PS-PCF-EELV).  

20h40 - Le président du parti Les Républicains Christian Jacob s'est réjoui que son parti ait "renoué avec la victoire" lors des élections municipales, dimanche soir à l'issue du second tour.  

Christian Jacob a revendiqué la victoire de son parti dans "plus de la moitié des villes de plus de 9.000 habitants", après les "échecs à la présidentielle et aux législatives". "C'est de bon augure pour les élections sénatoriales, mais aussi départementales et régionales à venir", a-t-il déclaré sur le plateau de France 2.  

20h38 - À Pau, François Bayrou (MoDem) a été reconduit à la tête de la mairie de Pau, arrivant avant Jérôme Marbot (PS), selon une estimation.

20h33 - Marine Le Pen prend la parole. 

"C'est la fin du front anti-républicain (...) Il y a cette victoire à Perpignan (...) C'est évidemment une satisfaction", a déclaré la présidente du Rassemblement national au micro de RTL. 

À lire aussi

20h30 - À Besançon, L'écologiste Anne Vignot, qui avait rassemblé le soutien du Parti communiste et du Parti socialiste, affrontait le candidat de la droite Ludovic Fagaut lors de ce second tour des élections municipales 2020.

À lire aussi

20h25 - Les réactions de la classe politique se multiplie. Le député européen EELV, Yannick Jadot salue la victoire d'"une espérance autour d'un beau projet" écologiste dans plusieurs villes."Ce qui a gagné ce soir, me semble-t-il, c'est la volonté d'une écologie concrète, d'une écologie en action", s'est-il félicité. 

Jordan Bardella, numéro 2 du Rassemblement national, se félicite d'avoir fait "voler en éclat le front républicain"  

20h17 - Quelques minutes après la publication des résultats du second tour au Havre - et la réélection d'Édouard Philippe - Emmanuel Macron a appelé son premier ministre pour le féliciter. Selon nos informations, un entretien, en tête-à-tête, est prévu entre le président et le premier ministre demain à l'Élysée à 10 heures.

Le président de la République s'est, par ailleurs, dit "préoccupé par le faible taux de participation", selon l'Élysée. 

20h12 - À Lille, le score est très serré. Selon les premières estimations Harris Interactive x Agence Epoka pour RTL, Stéphane Baly (EELV) aurait obtenu 40,1% des voix. Martine Aubry (PS-PCF) arriverait juste derrière avec 39%. Violette Spillebout (LaREM) aurait obtenu 20,9%.

20h04 - Édouard Philippe, réélu au Havre, prend la parole. "Si ces élections se sont déroulées, si elles ont pu se dérouler dans de bonnes conditions, c'est parce que un très grand nombre de Françaises et de Français un nombre de nos concitoyens ont tenu les bureaux de vote", a-t-il déclaré. 

"Au Havre, les résultats sont nets (...) Je voudrais remercier l'ensemble de ceux qui ont participé à cette campagne (...) Se trouver dans une situation où vos concitoyens vous chargent de ce mandat, c'est un acte de confiance et une responsabilité qu'il faut prendre très au sérieux (...) Ici, au Havre, on est heureux, on va fêter cette victoire (...) Je voudrais féliciter très sincèrement mon adversaire Jean-Paul Lecoq", a ajouté le premier ministre.

Le ministre des Comptes publics et maire de Tourcoing, Gérald Darmanin, a salué la victoire d'Édouard Philippe sur Twitter.

20h - Les premiers résultats sont dévoilés.

>> Édouard Philippe est réélu au Havre avec 59% des voixLe 15 mars, lors du premier tour, le chef du gouvernement, 49 ans, était arrivé en tête avec 43,60% des voix devant Jean-Paul Lecoq, 61 ans (35,88%), la liste EELV-PS menée par l'écologiste Alexis Deck (8,28%) et la liste RN (7,31%). Le taux d'abstention avait été de 60,42%. 

>> À Perpignan, Louis Aliot (RN) l'emporte avec 53,1% des voix, selon les premières estimations"D'après les chiffres dont je dispose, nous avons gagné. C'est un système qui s'écroule. Nous avons eu à Perpignan le même personnel politique aux manettes depuis 1959", a-t-il ajouté. Au 1er tour, Louis Aliot avait nettement viré en tête, avec 35,6% des voix. 

>> À Nancy, Mathieu Klein (PS-PCF-EELV) arrive devant Laurent Hénard (Radical-LR-LREM) avec une avance confortable. Grand espoir du Parti socialiste qui avait refusé en 2018 un poste de ministre dans le gouvernement d'Édouard Philippe, Mathieu Klein est devenu ce dimanche à 44 ans le premier maire de gauche de Nancy depuis plus de sept décennies, selon les premières estimations. 

19h56 - Louis Aliot, tête de liste du Rassemblement national, revendique la victoire à Perpignan.

19h55 - Gilles Boyer, proche d'Édouard Philippe a posté un message sur Twitter, a quelques minutes de la publication des premiers résultats. Un indice sur l'issu du scrutin ?

19h52 - La candidate EELV Léonore Moncond'huy a revendiqué la victoire au second tour de l'élection municipale à Poitiers (Vienne), détrônant le socialiste Alain Claeys qui tentait un troisième mandat. 

"C'est confirmé, ma liste Poitiers Collectif remporte la victoire, et c'est massif", a assuré la jeune femme, 30 ans, à l'AFP qui s'est affirmée "particulièrement fière que Poitiers ait fait le choix de l'écologie et de la justice sociale". Le maire sortant de cette ville de près de 90.000 habitants, Alain Clays, en poste depuis 2008, a reconnu sa défaite auprès de la presse locale, a indiqué à l'AFP un responsable de sa communication. 

19h41 - Emmanuel Macron s'est rendu au Touquet, dans le Pas-de-Calais avec sa femme, Brigitte, pour aller voter pour le second tour de l'élection municipale, ce dimanche 28 juin. Le couple présidentiel s'est déplacé aux urnes vers 12h30. 

À lire aussi

19h29 - Certains électeurs venus voter ce dimanche au second tour des municipales se sont sentis protégés par les mesures sanitaires exceptionnelles prises face au coronavirus. En sortant du bureau de vote 512 à Clermont-Ferrand, Denis Dupont, 63 ans, assure à nos confrères de l'AFP : "On prend quand même moins de risques en venant voter qu'en allant à la fête de la musique".

19h07 - Les résultats du Havre, ville-clé de ce second tour des élections municipales où se joue l'avenir du Premier ministre, Édouard Philippe, seront connus à 20h pile puisque le vote y est électronique.

>
Le journal RTL de 18h du 28 juin 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

19h04 - Certains bureaux de vote ont fermé leurs portes et ont commencé le dépouillement. Mais la préfecture de l'Yonne a annoncé que les bureaux de vote à Thorigny-sur-Oreuse fermeront plus tard que prévu

19h - L'édition spéciale continue avec Thomas Sotto et toutes les équipes de RTL.

18h52 - Comment s'annonce le second tour des municipales à Lille ? La réponse de notre correspondant Franck Antson, juste en dessous.

18h47 - À Bordeaux, le départ d'Alain Juppé pour le Conseil constitutionnel a redistribué les cartes pour ces élections municipales. "On était plus habitué à un premier tour remporté triomphalement par Juppé. Mais pas cette fois. C'est même une triangulaire avec un candidat d'extrême gauche qui pourrait accéder au conseil municipal de la bourgeoise capitale d'Aquitaine", note Philippe De Maria, correspond de RTL à Bordeaux.

18h44 - Avez-vous voté pour le second tour des élections municipales ? Participez à notre sondage.

Élections municipales : avez-vous voté ?
Nombre de votes : 3344 *Sondage à valeur non scientifique

18h39 - Plus de 157.000 candidats et 16,5 millions d'électeurs sont concernés par ce scrutin hors normes, avec port du masque obligatoire dans les bureaux de vote, gel hydroalcoolique et priorité aux personnes vulnérables pour voter. 


Quelque 15% des communes sont concernées, ainsi que les arrondissements et secteurs de Paris, Lyon, Marseille, où les conseils n'ont pas été élus au complet le 15 mars. Le second tour concerne principalement les villes, puisque les communes rurales ont massivement conclu l'élection dès le premier tour. 

Outre les traditionnels duels, les candidats s'affronteront dans 786 triangulaires et 155 quadrangulaires. Le vote a en revanche été à nouveau reporté en Guyane, où le virus continue de se propager. 

18h34 - Kylian Mbappé a voté à BondyL'attaquant du PSG a posté sur les réseaux sociaux une photo prise dans son bureau de vote à Bondy (Seine-Saint-Denis). 

À Bondy, la maire sortante, Sylvine Thomassin (PS) est arrivée en tête du premier tour avec 38,03% des suffrages lors du premier tour le 15 mars. Son adversaire Les Républicains Stephen Hervé (divers droite) a quant à lui obtenu 28,22% des voix. Le taux de participation était faible avec 36,24%.

Kylian Mbappé a voté à Bondy
Kylian Mbappé a voté à Bondy Crédit : Capture d'écran Twitter @KMbappe

18h29 - Pour la majorité présidentielle, les élections municipales se sont transformées en véritable chemin de croix, notamment à Paris. Les membres du gouvernement se sont mobilisés jusqu'à la dernière minute pour appeler au vote. 

18h22 - Un enjeu national se joue au Havre. L'importance du score peut jouer un rôle dans le maintien ou le départ du premier ministre de Matignon. "Le score aura un sens. Une élection avec 51%, ce n'est pas la même chose que 50,5, que 53 ou 54. Ce dernier score le conforterait encore davantage dans sa popularité et le mettra en position de force face au président de la République", selon Benjamin Sportouch.

Selon Nicolas Domenach, "la situation a terriblement changé entre le premier et le deuxième tour. Il y a plus de 100 jours et aujourd'hui, le rapport de force a évolué de manière quasiment incroyable parce qu'il y a eu un coronavirus".

18h11 - "Normalement, entre les deux tours des municipales, il y a de l'électricité dans l'air", note Benjamin Sportouch, chef du service politique de RTL. "Cette fois-ci, le coronavirus a changé la donne et porté atteinte à la démocratie", ajoute-t-il.

18h07 - Ces municipales se tiennent à la veille d'une séquence cruciale pour Emmanuel Macron, qui a voté vers midi au Touquet avant de s'offrir un bain de foule, sans masque. 

Le chef de l'État pourrait, dans les jours qui viennent, procéder à un remaniement et préciser son intention affichée de "se réinventer" pour les deux dernières années de son mandat. Dès lundi, il reçoit à l'Élysée les membres de la Convention citoyenne sur le climat. 

18h04 - La participation à 17h au second tour des élections municipales s'établit à 34,67%, soit quatre points en dessous de ce qu'elle était à la même heure au 1er tour le 15 mars (38,77%), selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. 

18h - Bonjour et bienvenue dans ce live consacré aux résultats du second tour des municipales ! 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales La République En Marche Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants