13 min de lecture Anne Hidalgo

Résultats municipales 2014 : l'UMP en tête, score historique pour le FN

Scrutin-sanction pour la gauche du président François Hollande, le 1er tour des élections municipales a vu l'extrême droite réaliser une percée spectaculaire, dimanche 23 mars.

Marine Le Pen, à Nanterre, le 23 mars 2014. (archives)
Marine Le Pen, à Nanterre, le 23 mars 2014. (archives) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Avec une abstention record à 38,72%, le premier tour des élections municipales a accouché d'un scrutin sanction pour le Parti socialiste du président Hollande. Au niveau national, l'UMP est arrivée en tête avec 48% des voix. Le PS suit avec 43%Le FN, quant à lui, a réalisé un résultat six fois supérieur à celui qui était le sien en 2008, avec 7% des voix.

Dévoilés à 20 heures, dimanche 30 mars, les premiers résultats du second tour des élections municipales laissent voir une déroute pour la gauche, qui perd Limoges, Nevers, Saint-Etienne et Quimper. Le Front national s'empare de Fréjus et de Béziers.
> Résultats municipales 2014 : suivez le second tour du scrutin en direct
> CARTE INTERACTIVE - Municipales 2014 : les résultats commune par commune 

Ce live est maintenant terminé. Revivez le premier tour des élections municipales 2014 à la suite de cet article.

Les villes qui ont élu leur maire dès le premier tour

À lire aussi
La maire de Paris Anne Hidalgo le 21 mars 2019 Migrants
Pourquoi la capitaine du "Sea Watch 3" refuse d'être décorée par Hidalgo ?

Aix-en-Provence : Maryse Joissains Masini (UMP) en tête devant Edouard Baldo (PS)

Puy-en-Velay : Laurent Wauquiez (UMP) réélu avec 69% des voix

Saint-Gilles (Gard) : Gilbert Collard (FN) en tête devant Eddy Valadier (UMP)

Orange : Jacques Bompard réélu face à Anne-Marie Hautant (DVG)

Forbach : vers une quadrangulaire pour le second tour, Florian Philippot (FN) en tête

Bordeaux : Alan Juppé (UMP) l'emporte au premier tour face au PS

À Hénin-Beaumont, le candidat Front national Steeve Briois est élu dès le premier tour avec 50% des voix

Steeve Briois et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche 23 mars 2014
Steeve Briois et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche 23 mars 2014 Crédit : Dominique Tenza pour "RTL"

> L'éclairage vidéo d'Alba Ventura, éditorialiste de RTL : "Le FN a réussi son pari"

Meaux : Jean-François Copé (UMP) réélu

À Lille, Martine Aubry (PS) est en tête. La maire de Lille est en route vers un troisième mandat.

François Bayrou (Modem) est en ballotage favorable à Pau

François Bayrou au micro de RTL, dimanche 23 mars
François Bayrou au micro de RTL, dimanche 23 mars Crédit : Philippe De Maria / RTL

Perpignan : Louis Aliot (FN) en tête devant Jean-Marc Pujol (UMP)

Boulogne-sur-Mer : Frédéric Cuvilier (UG-PS) en tête devant Antoine Golliot (FN)

À Troyes, François Baroin (UMP) l'emporte au premier tour

À Toulouse, Jean-Luc Moudenc (UMP-UDI-MoDem) est en tête du premier tour devant Pierre Cohen (PS)
Dans le 14e arrondissement de Paris, Carine Petit (PS-PCF) est en tête devant NKM (UMP)

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 23 mars
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 23 mars Crédit : Marie-Bénédicte Allaire / RTL

À FréjusCatherine Barrati-Elbaz (PS) devance l'UMP

Paris 2e arrondissement : Jacques Boutault (EELV) en tête devant l'UMP et le PS

Paris 9e arrondissement : Delphine Bürkli (UMP) en ballottage face au PS

Paris 4e arrondissement : Vincent Roger (UMP) en ballottage face au PS

Paris 8e arrondissement : Jeanne d'Hauteserre (UMP) en tête, devant Charles Beigbeder (DVD) et Corine Barlis (PS)

À Fréjus, David Rachline (FN) est en tête devant Philippe Mougin (UMP-UDI)

Avignon : vers une triangulaire UMP-PS-FN

Mulhouse : vers une triangulaire UMP, PS et FN

Bernadette Chirac réélue conseillère municipale à Sarran

Cavaillon : Jean-Claude Bouchet (UDI-UMP) en tête devant Thibault De La Tocnaye (FN)

À Nancy, Laurent Henart (UDI) est en tête devant Mathieu Klein (PS)

Metz : Dominique Gros (PS) en tête devant Marie-Jo Zimmermann (UMP)

À Reims : Arnaud Robinet (UMP) est en tête devant Adeline Hazan (PS)

Angers : Christophe Béchu (UMP) en tête

Strasbourg : Fabienne Keller (UMP) en tête devant Roland Ries (PS)

Tourcoing : Michel-François Delannoy (PS-PC-EELV-PRG-MRC) en tête devant Gérald Darmanin (UMP-UDI)

Villeneuve-Sur-Lot : Patrick Cassany (PS) en tête devant Etienne Bousquet-Cassagne (FN)

Florange : Michel Decker (UMP) en tête avec 57,63% des voix

Le Havre : Edouard Philippe (UDI-UMP) serait élu avec 52,04% des voix

22:32 :
pour Martine Aubry, "la droite a banalisé les thèses du Front national". "Pour moi c'est une grande tristesse, parce que je sais que le Front national n'apportera rien pour redresser Hénin-Beaumont" et aussi "parce que, partout en France, le Front national augmente", a expliqué la maire de Lille, en course pour un troisième mandat.
  

22:25 :
le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale Thierry Mandon reconnaît au micro de RTL que la gauche "ne boira pas de champagne" après les résultats du premier tour. Il s'inquiète notamment du fort taux d'abstention, qu'il qualifie de "grève du vote". Cette abstention record est selon lui le signe de "la colère ou de la résignation" des Français.

22:00 : 
Réélu dès le premier tour, le maire de Bordeaux Alain Juppé a tenu à aborder la question de la stratégie de l'UMP vis-à-vis du FN au second tour, sur son compte Twitter :

S'inquiétant de la montée de l'abstention, l'ancien Premier ministre estime que le score national de l'UMP reflète une "sanction massive contre le gouvernement actuel".

21:42 :
le ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire Benoît Hamon a estimé dimanche que certains électeurs de gauche s'étaient abstenus au premier tour des élections municipales "parce que mécontents".

Après avoir constaté une "abstention forte" lors de ce scrutin concernant "toutes les démocraties européennes et tous les partis républicains", M. Hamon s'est demandé, sur le plateau de France 2 : "Est-ce que des électeurs de gauche ne se sont pas déplacés parce que mécontents ? Sans doute".


21:15 :
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a estimé que "certains électeurs ont exprimé par leur abstention ou leur vote des inquiétudes, voire des doutes". Au second tour, les "forces démocratiques et républicaines" doivent "empêcher" une victoire FN, a-t-il déclaré.

Pour Olivier Besancenot (NPA), l'abstention démontre que "le système politicien est carbonisé" .

21:00 :
François Fillon maintient sa stratégie du "ni-ni" en cas de duel PS-FN au second tour. L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy explique qu'il n'y aura "aucun désistement" ni "aucune alliance" pour l'UMP vis-à-vis du FN. "Le score du vote protestataire (...) augmente de façon significative, lorsque la gauche gère la France", a-t-il estimé dans un communiqué, en invitant "les électeurs ayant voté pour le Front national à nous rejoindre dimanche prochain".

20:33 :
Pour Cécile Duflot, ministre du Logement, "une forme de déception s'est exprimée" ce dimanche dans les urnes. 

20:22 : "Nous ferons tout pour empêcher qu'un candidat FN emporte une  municipalité"
, affirme la ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

20:15 :
Marine Le Pen a estimé que cette élection marquait la "fin de la bipolarisation de la vie politique", commentant un "cru exceptionnel pour le FN". Selon la présidente du parti frontiste, "les Français viennent de reprendre leur liberté".

Pour le patron de l'UMP Jean-François Copé, réélu à Meaux, "les Français ont montré un désaveu massif pour la gauche". "L'UMP est en tête aujourd'hui en France", a-t-il indiqué au micro de RTL.

Soulignant une "abstention importante", le porte-parole du PS David Assouline s'est surtout inquiété d'une "hausse importante et inquiétante du FN", appelant à "tout faire pour l'empêcher de conquérir des villes".

20:00 :
les premiers résultats sont tombés. Les grandes tendances se dessinent : le FN est très haut, tassement pour la gauche et beaucoup de maires de droite en difficulté à cause des triangulaires.


19:53 : candidat à Marseille, Pape Diouf dénonce des "faits de fraude inacceptables" lors du premier tour, se réservant le droit de déposer un  recours. "Une liste d'émargement déjà signée à 8 heures du matin, avant même l'entrée du premier électeur, combien d'autres, ailleurs ?", s'interroge Pape Diouf dans un communiqué.

Parmi d'autres irrégularités observées par son équipe dans quatre des huit secteurs de la ville, il cite la distribution d'enveloppes déjà remplies d'un bulletin, "des électeurs intimidés s'ils ne votent pas pour le candidat désigné", ou encore "un président de comité de quartier assis à proximité des bulletins et qui brandit une pancarte en carton au nom, inscrit en grosses lettres, de l'une des têtes de liste".

Ces irrégularités "ont été consignées sur procès-verbal et sont susceptibles d'un recours", a indiqué à l'AFP son directeur de campagne, Pierre-Alain Cardona.

19:45 : de nombreux électeurs se sont plaints, notamment sur Twitter, de la taille des bulletins de vote. Trop grands, ces derniers devaient être pliés plusieurs fois pour rentrer dans les enveloppes.

19:40 :
en attendant 20 heures, voici 10 villes où les enjeux sont forts et le suspense intense.

19:33 :
la publication des résultats est strictement interdite avant 20 heures, sous peine d'amende. Élizabeth Martichoux, rédactrice en chef du service politique de RTL, vous explique pourquoi.

19:18 :
Nathalie Kosciusko-Morizet et ses têtes de liste en réunion à son QG, à Paris. Une photo de notre journaliste Marie-Bénédicte Allaire.

NKM et ses têtes de liste à son QG
NKM et ses têtes de liste à son QG Crédit : Marie-Bénédicte Allaire


Le QG de campagne d'Anne Hidalgo (PS) à Paris :

QG d'Anne Hildalgo, à Paris
QG d'Anne Hildalgo, à Paris Crédit : Raphaël Vantard

19:09 : à Hénin-Beaumont, les bureaux de vote sont fermés. Ce premier tour est marqué par une faible abstention (38%), dans la commune briguée par le candidat du FN Steeve Briois.

>
1er tour des élections municipales 2014 : forte participation à Hénin-Beaumont Crédit Image : RTL | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date :

19:04 : le taux d'abstention atteindrait 38,5% au niveau national, selon Ipsos Steria. Il s'agirait d'un record pour ce scrutin, de toute la Ve république. 

18:54 : à Paris, le taux d'abstention est de 60,43%. La Seine-Saint-Denis est le département avec le taux d'abstention le plus élevé (64,28%). La Haute Corse est quant à elle le bon élève, avec seulement 26,79% d'abstention. (Ministère de l'Intérieur)

18:49 : le taux d'abstention à Marseille est de 50,27%, contre 46,17% en 2008. Soit une progression de 4 points. 

18:40 : RTL soir revient sur le record de l'abstention, à 35%, chiffre confirmé par notre partenaire TNS Sofres Sopra. Deux éléments pour l'expliquer : "Un faisceau politique : dans le contexte délétère, sur fond de défiance envers l'exécutif". Il y a aussi un contexte sociologique : "le vote est de moins en moins vu comme un devoir". 

>
1er tour des élections municipales 2014 : vers une abstention record Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :


18:37 : l'abstention atteindrait 39% au niveau national, selon Ipsos. 

18:35 :
en Bretagne, à Penmarc'h, cette électrice a sorti sa tenue du dimanche pour aller voter. 

18:27 : à Forbach aussi, on dépouille. "Passionnément", selon notre reporter sur place, Samuel Goldschmidt. 

Dépouillement en cours à Forbach
Dépouillement en cours à Forbach Crédit : Samuel Goldschmidt

18:19 : le dépouillement a déjà commencé à Metz, en Moselle.

18:04 : fin du premier round à Forbach, en Moselleoù se présente Florian Philippot, porte-parole du Front National. Les votes sont également clôts à Hénin-Beaumont. 


17:55 : selon 3 instituts de sondage, l'abstention serait autour de 35%. Un record. 

17:45 : le taux de participation estimé à 55,82% en Loire-Atlantique à 16h45, contre 56,1% à la même heure, en 2008.  La participation dans le Var connaît quant à elle une chute spectaculaire : de 56,58% à 17h, elle présente 10 points de moins qu'en 2008.

17:43 : la participation au premier tour estimée à 64,9% contre 66,5% en 2008, selon Harris Interactive pour M6. 

17:35 : le taux de participation à Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, s'élève à 62%. Une progression de 5 points par rapport à 2008. Marine le Pen y a établi son fief politique. Le candidat FN Steeve Briois est donné gagnant, par les sondages, de cette ville historiquement à gauche depuis 50 ans.


17:10 : le taux de participation à 17 heures s'élève à 54,72%. En 2008, ce chiffre était de 56,25%. La Haute-Corse (73,21%), la Corse du Sud (72,71%) et le Cantal (71%) sont les départements où la participation est la plus forte. A l'inverse, la Seine-Saint-Denis (35,72%), les Yvelines (38,76%) et Paris (39,57%) sont à la traîne.


16:20 : la mode du selfie s'est propagée jusqu'aux isoloirs. Alors qu'un hashtag #selfisoloir a fait son apparition sur Twitter, se prendre en photo en train de voter n'est pas spécialement recommandé. "Le simple fait de le faire et a fortiori de le publier peut générer un soupçon sur l'indépendance de l'électeur quant à son vote", explique le ministère de l'Intérieur. Reste que la pratique n'est pas (encore) encadrée par le Code électoral.


16:00 : Climat tendu dans l'opposition de gauche à Corbeil-Essonnes. Un des candidats de gauche a déposé plainte contre un candidat d'une autre liste de gauche après une altercation devant un bureau de vote dans un quartier sensible de la ville. Tête de liste socialiste dans le fief de Serge Dassault, Carlos Da Silva se plaint d'avoir été insulté par son adversaire communiste Bruno Piriou ce dimanche.

15h50 :
Dans l'Aisne, le scrutin est endeuillé. Un maire candidat à sa réélection est décédé subitement peu avant l'ouverture des bureaux de vote ce dimanche 23 mars au matin, rapporte le site de Aisne Nouvelle. Âgé de 65 ans, l'édile, à la tête de la commune d'Omissy depuis 26 ans, aurait succombé à un œdème pulmonaire. Malgré cet événement tragique, le sous-préfet de Saint-Quentin a indiqué que l'élection était maintenue.

15h35 : Forte participation à Forbach (Moselle). Les bureaux 1, 2 et 3 affichent un taux de participation de 45% à 15h30. En, 2008, il n'y avait eu que 50% de participation au premier tour.


15h20 : L'ancienne ministre de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle de Nicolas Sarkozy Nadine Morano a voté à Toul (Meurthe-et-Moselle)


14h40 : Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche (PG), a voté dimanche matin dans le Xe arrondissement de Paris. Invité de RTL vendredi 21 mars, le député européen s'est dit "épuisé" par la vie politique française. Lorsqu'il est sorti du bureau de vote, ce dernier n'a pas fait de commentaire, rapporte l'AFP.


14h30 : l'un des principaux enjeux de ce scrutin réside dans l'abstention. Découvrez le décryptage d'Elizabeth Martichoux, chef du service politique de RTL.

La rédaction vous recommande


13h30 : Nicolas Sarkozy a voté dans le XVIe arrondissement de Paris, en compagnie de son épouse Carla Bruni.

13h15 : La participation est en hausse à Hénin-Beaumont à 13h, indique notre correspondant Dominique Tenza.


12h58 : Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a voté pour le premier tour des municipales dimanche matin à Meaux (Seine-et-Marne), ville dont il est le maire depuis 1995, ont constaté des journalistes de l'AFP. Député-maire de cette ville de 52.000 habitants, M. Copé, qui se représente face à quatre listes concurrentes, a voté dans une école de la commune accompagné de son épouse et de son fils.

12h45 : Les meilleurs élèves se trouvent en Ardèche, dans le Cantal, les Landes et le Lot, où un peu plus d'un électeur sur trois se sont déplacés. Les mauvais élèves se trouvent en Île-de-France avec notamment 12% de mobilisation en Seine-Saint-Denis et 13.7% à Paris, indique notre journaliste Georges Brenier, au ministère de l'Intérieur.

>
1er tour des élections municipales 2014 : faible participation à Paris et en Île-de-France à midi Crédit Média : Georges Brenier | Durée : | Date :


12h35 : À Roubaix, le taux de participation était de 17,38% à la mi-journée. C'est bien moins que la moyenne nationale, mais c'est un peu mieux qu'en 2008.

>
1er tour des élections municipales 2014 : la participation à Roubaix à midi Crédit Média : Maxime Wolff | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande

12h30 : Jean-Marc Ayrault s'est rendu à l'école de la Fraternité à Nantes.

>
Jean-Marc Ayrault a voté à Nantes dimanche 23 mars 2014 Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Patrice Gabard pour "RTL" | Date :
La rédaction vous recommande

12h12 : Candidat à Pau, François Bayrou s'est déplacé aux alentours de midi. Un récent sondage donnait le président du MoDem vainqueur. Ce dernier avait annoncé qu'en cas de succès, il n'envisagerait pas de se présenter à la présidentielle de 2017.

>
François Bayrou vote à Pau dimanche 23 mars 2014 Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Philippe De Maria | Date :
La rédaction vous recommande

12h00 : le taux de participation s'élève à 23,16%

Selon le ministère de l'Intérieur, 23,16% des électeurs se sont déplacés pour voter à la mi-journée. En 2008, ce chiffre s'élevait à 23% à la même heure, rappelle la place Beauvau.

Le prochain taux de participation sera communiqué à 17h.

La rédaction vous recommande


11h35 : À Lyon, le maire sortant Gérard Collomb s'est rendu aux urnes. Le candidat socialiste a de grandes chances d'être réélu pour un 3e mandat.

11h20 : Florian Philippot, le vice-président du FN, a voté à Forbach (Moselle) où il se présente.

Florian Philippot (FN) vote à Forbach en Moselle
Florian Philippot (FN) vote à Forbach en Moselle Crédit : Samuel Goldschmidt


11h17 : François Hollande a voté à Tulle, dans son fief corrézien.

François Hollande vote à Tulle (Corrèze) dimanche 23 mars 2014
François Hollande vote à Tulle (Corrèze) dimanche 23 mars 2014 Crédit : AFP
La rédaction vous recommande


11h15 : Marine Le Pen se promène dans les rues de Hénin-Beaumont avec Steeve Briois, le candidat de son parti dans cette ancienne cité minière du Pas-de-Calais. La patronne du FN affiche un grand sourire aux lèvres après avoir glissé sur bulletin dans l'urne. "Je suis tranquille, je suis sereine. Je suis toujours très sereine les jours d'élections. J'ai le sentiment du devoir accompli. Maintenant, ça ne relève plus de nous, ça relève du peuple", a-t-elle déclaré.

Steeve Briois et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche 23 mars 2014
Steeve Briois et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche 23 mars 2014 Crédit : Dominique Tenza pour "RTL"


10h50 : Les principaux prétendants aux mairies de Paris et Marseille ont voté. L'occasion de revenir sur les particularités du scrutin dans les villes à arrondissement.

La rédaction vous recommande


10h10 : Les principaux candidats marseillais ont voté, rapporte BFM TV. Stéphane Ravier (FN) était le premier. Il a été suivi par le maire sortant Jean-Claude Gaudin, la ministre Marie-Arlette Carlotti (tête de liste PS dans le 3e secteur) et le candidat socialiste, Patrick Mennucci.

9h15 : Avant d'aller voter, consultez notre "Mode d'emploi" pour ce scrutin.

La rédaction vous recommande


08H50 - Quelques minutes plus tard, Nathalie-Kosciusko-Morizet est allée dans le XIVe arrondissement de Paris, où elle est candidate.


08H10 - Anne Hidalgo n'a pas traîné pour aller voter dimanche 23 mars. La candidate socialiste à la mairie de Paris s'est rendue dans son bureau de vote du XVe arrondissement de la capitale - où elle est candidate - aux alentours de 8h, en compagnie de son mari, Jean-Marc Germain.



08H00 - Les bureaux de vote ouverts en métropole. Selon les communes, les électeurs ont jusqu'à 18h, 19h ou 20h pour glisser leur bulletin dans l'urne. Peu de commentateurs se sont risqués à un pronostic sur l'issue d'un scrutin municipal à deux tours où l'enjeu est avant tout local et où est redoutée une forte abstenti

06H46 - La Nouvelle-Calédonie a donné le coup d'envoi du 1er tour. L'archipel français du Pacifique a ouvert le scrutin des élections municipales à 8h (heure locale) ce dimanche, soit samedi 22h (heure de Paris).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Anne Hidalgo François Bayrou François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770683913
Résultats municipales 2014 : l'UMP en tête, score historique pour le FN
Résultats municipales 2014 : l'UMP en tête, score historique pour le FN
Scrutin-sanction pour la gauche du président François Hollande, le 1er tour des élections municipales a vu l'extrême droite réaliser une percée spectaculaire, dimanche 23 mars.
https://www.rtl.fr/actu/politique/1er-tour-des-elections-municipales-2014-vote-resultats-participation-direct-7770683913
2014-03-23 10:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aEPRbHgLVn8XP3tKlUddPw/330v220-2/online/image/2014/0324/7770700299_marine-le-pen-a-nanterre-le-23-mars-2014-archives.jpg