1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Résultats municipales 2014 : l'UMP en tête, score historique pour le FN
13 min de lecture

Résultats municipales 2014 : l'UMP en tête, score historique pour le FN

Scrutin-sanction pour la gauche du président François Hollande, le 1er tour des élections municipales a vu l'extrême droite réaliser une percée spectaculaire, dimanche 23 mars.

Marine Le Pen, à Nanterre, le 23 mars 2014. (archives)
Marine Le Pen, à Nanterre, le 23 mars 2014. (archives)
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

Avec une abstention record à 38,72%, le premier tour des élections municipales a accouché d'un scrutin sanction pour le Parti socialiste du président Hollande. Au niveau national, l'UMP est arrivée en tête avec 48% des voix. Le PS suit avec 43%Le FN, quant à lui, a réalisé un résultat six fois supérieur à celui qui était le sien en 2008, avec 7% des voix.

Dévoilés à 20 heures, dimanche 30 mars, les premiers résultats du second tour des élections municipales laissent voir une déroute pour la gauche, qui perd Limoges, Nevers, Saint-Etienne et Quimper. Le Front national s'empare de Fréjus et de Béziers.
> Résultats municipales 2014 : suivez le second tour du scrutin en direct
> CARTE INTERACTIVE - Municipales 2014 : les résultats commune par commune 

Ce live est maintenant terminé. Revivez le premier tour des élections municipales 2014 à la suite de cet article.

Les villes qui ont élu leur maire dès le premier tour

À lire aussi

Aix-en-Provence : Maryse Joissains Masini (UMP) en tête devant Edouard Baldo (PS)

Puy-en-Velay : Laurent Wauquiez (UMP) réélu avec 69% des voix

Saint-Gilles (Gard) : Gilbert Collard (FN) en tête devant Eddy Valadier (UMP)

Orange : Jacques Bompard réélu face à Anne-Marie Hautant (DVG)

Forbach : vers une quadrangulaire pour le second tour, Florian Philippot (FN) en tête

Bordeaux : Alan Juppé (UMP) l'emporte au premier tour face au PS

À Hénin-Beaumont, le candidat Front national Steeve Briois est élu dès le premier tour avec 50% des voix

Steeve Briois et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche 23 mars 2014
Steeve Briois et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche 23 mars 2014
Crédit : Dominique Tenza pour "RTL"

> L'éclairage vidéo d'Alba Ventura, éditorialiste de RTL : "Le FN a réussi son pari"

Meaux : Jean-François Copé (UMP) réélu

À Lille, Martine Aubry (PS) est en tête. La maire de Lille est en route vers un troisième mandat.

François Bayrou (Modem) est en ballotage favorable à Pau

François Bayrou au micro de RTL, dimanche 23 mars
François Bayrou au micro de RTL, dimanche 23 mars
Crédit : Philippe De Maria / RTL

Perpignan : Louis Aliot (FN) en tête devant Jean-Marc Pujol (UMP)

Boulogne-sur-Mer : Frédéric Cuvilier (UG-PS) en tête devant Antoine Golliot (FN)

À Troyes, François Baroin (UMP) l'emporte au premier tour

À Toulouse, Jean-Luc Moudenc (UMP-UDI-MoDem) est en têtedu premier tour devant Pierre Cohen (PS)
Dans le 14e arrondissement de Paris, Carine Petit (PS-PCF) est en tête devant NKM (UMP)

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 23 mars
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 23 mars
Crédit : Marie-Bénédicte Allaire / RTL

À FréjusCatherine Barrati-Elbaz (PS) devance l'UMP

Paris 2e arrondissement : Jacques Boutault (EELV) en tête devant l'UMP et le PS

Paris 9e arrondissement : Delphine Bürkli (UMP) en ballottage face au PS

Paris 4e arrondissement : Vincent Roger (UMP) en ballottage face au PS

Paris 8e arrondissement : Jeanne d'Hauteserre (UMP) en tête, devant Charles Beigbeder (DVD) et Corine Barlis (PS)

À Fréjus, David Rachline (FN) est en tête devant Philippe Mougin (UMP-UDI)

Avignon : vers une triangulaire UMP-PS-FN

Mulhouse : vers une triangulaire UMP, PS et FN

Bernadette Chirac réélue conseillère municipale à Sarran

Cavaillon : Jean-Claude Bouchet (UDI-UMP) en tête devant Thibault De La Tocnaye (FN)

À Nancy, Laurent Henart (UDI) est en tête devant Mathieu Klein (PS)

Metz : Dominique Gros (PS) en tête devant Marie-Jo Zimmermann (UMP)

À Reims : Arnaud Robinet (UMP) est en tête devant Adeline Hazan (PS)

Angers : Christophe Béchu (UMP) en tête

Strasbourg : Fabienne Keller (UMP) en tête devant Roland Ries (PS)

Tourcoing : Michel-François Delannoy (PS-PC-EELV-PRG-MRC) en tête devant Gérald Darmanin (UMP-UDI)

Villeneuve-Sur-Lot : Patrick Cassany (PS) en tête devant Etienne Bousquet-Cassagne (FN)

Florange : Michel Decker (UMP) en tête avec 57,63% des voix

Le Havre : Edouard Philippe (UDI-UMP) serait élu avec 52,04% des voix

22:32 :
pour Martine Aubry, "la droite a banalisé les thèses du Front national". "Pour moi c'est une grande tristesse, parce que je sais que le Front national n'apportera rien pour redresser Hénin-Beaumont" et aussi "parce que, partout en France, le Front national augmente", a expliqué la maire de Lille, en course pour un troisième mandat.
  

22:25 :
le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée nationale Thierry Mandon reconnaît au micro de RTL que la gauche "ne boira pas de champagne" après les résultats du premier tour. Il s'inquiète notamment du fort taux d'abstention, qu'il qualifie de "grève du vote". Cette abstention record est selon lui le signe de "la colère ou de la résignation" des Français.

22:00 : 
Réélu dès le premier tour, le maire de Bordeaux Alain Juppé a tenu à aborder la question de la stratégie de l'UMP vis-à-vis du FN au second tour, sur son compte Twitter :

S'inquiétant de la montée de l'abstention, l'ancien Premier ministre estime que le score national de l'UMP reflète une "sanction massive contre le gouvernement actuel".

21:42 :
le ministre délégué à l'Économie sociale et solidaire Benoît Hamon a estimé dimanche que certains électeurs de gauche s'étaient abstenus au premier tour des élections municipales "parce que mécontents".

Après avoir constaté une "abstention forte" lors de ce scrutin concernant "toutes les démocraties européennes et tous les partis républicains", M. Hamon s'est demandé, sur le plateau de France 2 : "Est-ce que des électeurs de gauche ne se sont pas déplacés parce que mécontents ? Sans doute".


21:15 :
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a estimé que "certains électeurs ont exprimé par leur abstention ou leur vote des inquiétudes, voire des doutes". Au second tour, les "forces démocratiques et républicaines" doivent "empêcher" une victoire FN, a-t-il déclaré.

Pour Olivier Besancenot (NPA), l'abstention démontre que "le système politicien est carbonisé" .

21:00 :
François Fillon maintient sa stratégie du "ni-ni" en cas de duel PS-FN au second tour. L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy explique qu'il n'y aura "aucun désistement" ni "aucune alliance" pour l'UMP vis-à-vis du FN. "Le score du vote protestataire (...) augmente de façon significative, lorsque la gauche gère la France", a-t-il estimé dans un communiqué, en invitant "les électeurs ayant voté pour le Front national à nous rejoindre dimanche prochain".

20:33 :
Pour Cécile Duflot, ministre du Logement, "une forme de déception s'est exprimée" ce dimanche dans les urnes. 

20:22 : "Nous ferons tout pour empêcher qu'un candidat FN emporte une  municipalité"
, affirme la ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

20:15 :
Marine Le Pen a estimé que cette élection marquait la "fin de la bipolarisation de la vie politique", commentant un "cru exceptionnel pour le FN". Selon la présidente du parti frontiste, "les Français viennent de reprendre leur liberté".

Pour le patron de l'UMP Jean-François Copé, réélu à Meaux, "les Français ont montré un désaveu massif pour la gauche". "L'UMP est en tête aujourd'hui en France", a-t-il indiqué au micro de RTL.

Soulignant une "abstention importante", le porte-parole du PS David Assouline s'est surtout inquiété d'une "hausse importante et inquiétante du FN", appelant à "tout faire pour l'empêcher de conquérir des villes".

20:00 :
les premiers résultats sont tombés. Les grandes tendances se dessinent : le FN est très haut, tassement pour la gauche et beaucoup de maires de droite en difficulté à cause des triangulaires.


19:53 : candidat à Marseille, Pape Diouf dénonce des "faits de fraude inacceptables" lors du premier tour, se réservant le droit de déposer un  recours. "Une liste d'émargement déjà signée à 8 heures du matin, avant même l'entrée du premier électeur, combien d'autres, ailleurs ?", s'interroge Pape Diouf dans un communiqué.

Parmi d'autres irrégularités observées par son équipe dans quatre des huit secteurs de la ville, il cite la distribution d'enveloppes déjà remplies d'un bulletin, "des électeurs intimidés s'ils ne votent pas pour le candidat désigné", ou encore "un président de comité de quartier assis à proximité des bulletins et qui brandit une pancarte en carton au nom, inscrit en grosses lettres, de l'une des têtes de liste".

Ces irrégularités "ont été consignées sur procès-verbal et sont susceptibles d'un recours", a indiqué à l'AFP son directeur de campagne, Pierre-Alain Cardona.

19:45 : de nombreux électeurs se sont plaints, notamment sur Twitter, de la taille des bulletins de vote. Trop grands, ces derniers devaient être pliés plusieurs fois pour rentrer dans les enveloppes.

19:40 :
en attendant 20 heures, voici 10 villes où les enjeux sont forts et le suspense intense.

19:33 :
la publication des résultats est strictement interdite avant 20 heures, sous peine d'amende. Élizabeth Martichoux, rédactrice en chef du service politique de RTL, vous explique pourquoi.

19:18 :
Nathalie Kosciusko-Morizet et ses têtes de liste en réunion à son QG, à Paris. Une photo de notre journaliste Marie-Bénédicte Allaire.

NKM et ses têtes de liste à son QG
NKM et ses têtes de liste à son QG
Crédit : Marie-Bénédicte Allaire


Le QG de campagne d'Anne Hidalgo (PS) à Paris :

QG d'Anne Hildalgo, à Paris
QG d'Anne Hildalgo, à Paris
Crédit : Raphaël Vantard

19:09 : à Hénin-Beaumont, les bureaux de vote sont fermés. Ce premier tour est marqué par une faible abstention (38%), dans la commune briguée par le candidat du FN Steeve Briois.

À écouter

1er tour des élections municipales 2014 : forte participation à Hénin-Beaumont
00:01:27

19:04 : le taux d'abstention atteindrait 38,5% au niveau national, selon Ipsos Steria. Il s'agirait d'un record pour ce scrutin, de toute la Ve république. 

18:54 : à Paris, le taux d'abstention est de 60,43%. La Seine-Saint-Denis est le département avec le taux d'abstention le plus élevé (64,28%). La Haute Corse est quant à elle le bon élève, avec seulement 26,79% d'abstention. (Ministère de l'Intérieur)

18:49 : le taux d'abstention à Marseille est de 50,27%, contre 46,17% en 2008. Soit une progression de 4 points. 

18:40 : RTL soir revient sur le record de l'abstention, à 35%, chiffre confirmé par notre partenaire TNS Sofres Sopra. Deux éléments pour l'expliquer : "Un faisceau politique : dans le contexte délétère, sur fond de défiance envers l'exécutif". Il y a aussi un contexte sociologique : "le vote est de moins en moins vu comme un devoir". 

À écouter

1er tour des élections municipales 2014 : vers une abstention record
00:01:29


18:37 : l'abstention atteindrait 39% au niveau national, selon Ipsos. 

18:35 :
en Bretagne, à Penmarc'h, cette électrice a sorti sa tenue du dimanche pour aller voter. 

18:27 : à Forbach aussi, on dépouille. "Passionnément", selon notre reporter sur place, Samuel Goldschmidt.