2 min de lecture Info

Résultat municipales 2014 : le FN très haut, tassement de la gauche, beaucoup de maires de droite en difficulté (Sofres-Sopra)

Selon les premières estimations, le Front national fait une belle percée, la gauche fait moins bien qu'en 2008 et la droite est en tête.

Steeve Briois et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche 23 mars 2014
Steeve Briois et Marine Le Pen à Hénin-Beaumont dimanche 23 mars 2014 Crédit : Dominique Tenza pour "RTL"
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les premières grandes tendances du premier tour des élections municipales dimanche 23 mars commencent à se dessiner. Le scrutin est marqué par une abstention record de 35%, selon les estimations de trois instituts de sondages.

Selon les estimations de l'institut BVA, au niveau national, la gauche récolte 43% des voix, elle perd donc 5 points par rapport à 2008. La droite recueille 48% des voix, un niveau égal à son score de 2008. Le Front national est lui à 7%, soit six fois son score en 2008, alors qu'il n'a présenté des listes que dans 600 communes.

Si la droite est nettement en tête de ce premier tour, les nombreuses triangulaires du second tour pourraient jouer en faveur de la gauche.

La rédaction vous recommande

La percée du Front national

Le Front national fait notamment une belle percée à Hénin-Beaumont, Fréjus et Béziers. A Hénin-Beaumont, le candidat du Fn, Steeve Briois, a été élu dès le premier tour, avec un score estimé de 50%, tandis qu'à Fréjus le candidat Fn David Rachline est en tête avec 40,2% des voix. À Béziers, Robert Ménard, le candidat soutenu par le Fn, arrive en tête avec 44,7% de voix, distançant largement l'UMP Elie Aboud (30,3%), selon une estimation de l'institut CSA pour BFMTV et Ricoh.

À lire aussi
Le site Whirlpool d'Amiens (illustration) industrie
Les infos de 6h30 - Whirlpool : Emmanuel Macron doit revoir les ex-salariés à Amiens

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a estimé que cette élection marquait la "fin de la bipolarisation de la vie politique", se félicitant d'un "cru exceptionnel pour le FN".  Le porte-parole du PS, David Assouline, a lui regretté "l'abstention importante" et la "hausse inquiétante" du Front national.

Des ténors politiques élus ou en tête

A l'UMP, Jean-François Copé, le président du parti, a été réélu maire de Meaux (Seine-et-Marne), avec environ 64% des voix, selon son entourage. Laurent Wauquiez, ancien ministre, a lui aussi été réélu, au Puy-en-Velay (Haute-Loire), avec plus de 67%  selon son entourage.

À Pau, François Bayrou est en tête avec 42,7% des voix. À Lille, Martine Aubry (PS) est elle aussi en tête, avec 35% des voix.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Politique Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants