3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus en Ehpad : 3 questions pour comprendre la situation

ÉCLAIRAGE - Alors que le dernier bilan de l'épidémie de coronavirus fait état de 4.166 décès et 31.415 cas contaminés dans les Ehpad, la situation soulève plusieurs questions et notamment celles du manque de personnel et des inégalités territoriales.

Une infirmière dans un Ehpad avec une personnes âgée, pendant l'épidémie de coronavirus (Illustration).
Une infirmière dans un Ehpad avec une personnes âgée, pendant l'épidémie de coronavirus (Illustration). Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

Le constat est autant implacable que dramatique. Les Ehpad, ces établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, sont lourdement impactés par la crise sanitaire du coronavirus, qui sévit dans le pays depuis plusieurs semaines. Avec 4.166 décès recensés lors du dernier bilan, ils comprennent à eux seuls plus d'un tiers des 12.210 victimes du Covid-19 en France.

Alors que 31.415 cas positifs sont dénombrés dans les Ehpad de France, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé, lundi 6 avril, qu’une "vaste opération de dépistage" du coronavirus allait être lancée dans ces établissements, afin d'endiguer au mieux l'épidémie. Il avait alors tenu à rassurer en soulignant que "les deux tiers des Ehpads n’avaient enregistré aucun cas".

Néanmoins, les décès qui s'y accumulent jour après jour, sont révélateurs de plusieurs problématiques. De la pratique des tests, à la question du renfort de personnel soignant en passant par la propagation du virus, nous vous aidons à mieux comprendre la situation dans les Ehpad durant cette crise sanitaire.

À qui les tests dans les Ehpad sont-ils destinés ?

Actuellement en France, 750.000 personnes âgées résident dans les Ehpad, dont 31.415 qui sont contaminées par le Covid-19. Si Olivier Véran a annoncé "une vaste opération de dépistage", il apparaît peu probable et faisable que tous les résidents et tous les personnels, à partir du premier cas apparu, soient testés

À lire aussi
épidémie
Coronavirus en France : le nombre d'hospitalisations poursuit sa hausse

Actuellement, faute de tests en nombre suffisant, la pratique annoncée par le ministre de la Santé consiste à évaluer les trois premières personnes présentant des symptômes comme l'a révélé Annabelle Vêques, directrice de la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et services pour personnes âgées à nos confrères de Ouest-France. "Si d’autres résidents ont des symptômes similaires, on considère qu’ils ont le Covid-19" a-t-elle ajouté.

Lors de son point-presse, Olivier Véran avait souligné que cette opération visait à "permettre de regrouper les cas positifs au sein de secteurs dédiés, dans les Ehpad, pour éviter la contamination des autres résidents". Ce dépistage, sera progressivement systématique dès qu’il y a un cas authentifié dans un établissement grâce aux départements "qui feront appel à la réserve sanitaire pour faire des prélèvements" a détaillé le ministre de la Santé.

Quel traitement pour les résidents ?

Les Ehpad de France allaient déjà mal avant la crise du coronavirus, mais cette période a démultiplié leurs difficultés. Face au manque de personnel et de moyens médicaux pour faire face à une pandémie, ce constat explique en grande partie les raisons du bilan aggravant. "Nous avons été confrontés à quelque chose de très brutal en terme organisationnel. Le personnel a été admirable et a fait tout ce qu'il pouvait mais on a été submergé" a reconnu Lucile Rozanes Mercier, directrice de la fondation de Rotschild, qui gère 4 Ehpad en Île-de-France.

Les structures ne sont pas adaptées pour faire face à une telle crise et les grèves de 2018 n’étaient pas des mouvements pour des augmentations mais pour dénoncer le manque de personnel et des conditions indignes, rappelle Olivier Bost. Même si des mesures d'appel à des renforts ont été prises, il est difficile d’enlever aussi un sentiment qui existe dans les Ehpad avec une impression d’être traité après les hôpitaux et moins bien

Gaël Durel, président de l'Association Nationale des médecins coordonnateurs et du secteur médico-social, déplorait par ailleurs que les masques FFP2 soient réservés à des sanitaires "alors que les soignants dans les Ehpad sont eux aussi en première ligne en faisant des soins de proximité"

Les événements montrent qu'il est d'ailleurs plus simple d’envoyer rapidement des masques aux hôpitaux que dans les 7.400 Ehpad sur tout le territoire, afin d'endiguer l'épidémie. Lorsqu'un cas positif est décelé dans un établissement, il faut isoler chaque pensionnaire et cet isolement est par ailleurs très mal vécu par les résidents et vient se rajouter à l’interdiction totale des visites des familles.

Quelles régions sont les plus impactées ?

La crise sanitaire dans les Ehpad est révélatrice de grandes inégalités territoriales. En effet, l'épidémie se concentre principalement dans les établissements du Grand-Est, en Île-de-France, en Bourgogne-Franche-Comté et dans la région lyonnaise. À l'inverse, ces structures sont peu ou quasiment pas touchées par le Covid-19 en Bretagne, dans le Nord et dans le Sud-Ouest. 

Dans son dernier bilan, Jérôme Salomon révélait que "le virus a été détecté dans au moins 650 Ehpad sur 7.500", soit moins de 10% des établissements pour les personnes âgées. En outre, ce sont logiquement au sein des régions où le Covid-19 sévit le plus au sein de la population toute entière, que les Ehpad sont les plus affectés. Ce chiffre est néanmoins en forte hausse dans le Grand-Est où deux tiers des établissements sont touchés.

Autre exemple dramatique dans les Ehpad, l'établissement de Mougins, près de Cannes dans les Alpes-Maritimes, a déploré 31 morts, soit près d'un tiers des 109 personnes âgées hébergées. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants