2 min de lecture Maisons de retraite

Coronavirus : "On a été submergé", reconnaît une dirigeante d'un Ehpad

INVITÉE RTL - Lucile Rozanes Mercier, directrice de la fondation de Rotschild, qui gère 4 Ehpad en Île-de-France est revenue sur la crise sanitaire qui frappe ces établissements où "les gros rassemblements sont porteurs d'une contamination rapide".

Yves Calvi 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Coronavirus : "On a été submergé", reconnaît une dirigeante d'un Ehpad Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

En pleine crise sanitaire du coronavirus, la situation dans les Ehpad semble de plus en plus alarmante, avec un nombre de décès qui augmente jour après jour. Lucile Rozanes Mercier, directrice de la fondation de Rotschild, une institution privée qui gère 4 Ehpad en Île-de-France, a évoqué le cas de son établissement du XIIe arrondissement, qui est le plus touché : "Nous avons actuellement 102 personnes atteintes dans la maison de retraite et 38 dans l'unité de soins. Le nombre de décès s'élève à 42 morts depuis le début de l'épidémie".

Avec une capacité d’accueil de 570 lits, ce sont donc près d'un quart des résidents qui ont été testés positifs au Covid-19. Lucile Rozanes Mercier explique que "nous ne savons pas comment le virus est entré dans l'établissement et sa grandeur, avec différents quartiers, des restaurants, un café, un coiffeur, qui incite à la convivialité, [...] n'a pas été une circonstance favorable pour éviter la propagation du virus".

Au moment d'évoquer le dramatique bilan de 42 morts au sein de son Ehpad, la directrice de la fondation de Rotschild confie que "des feux se sont allumés dans différentes unités et le confinement des résidents au sein de leur chambre n'a donc pas permis d'éviter l’accumulation de décès".

Les grandes structures lourdement impactées

Alors que le nombre de morts sur l'ensemble du territoire s'élève à 3.237 victimes, Lucile Rozanes Mercier  estime que, dans le cas de son Ehpad du XIIe arrondissement de Paris, "les gros rassemblements sont porteurs d'une contamination rapide". Pour l'expliquer, elle souligne que certains de ses établissements, qui comptent 80 lits, ne comportent pas de cas positif au Covid-19.

À lire aussi
Des retraités participent à un concours de culture générale dans leur maison de retraite. hauts-de-Seine
Hauts-de-Seine : des retraités participent à un concours de culture générale

Pour éviter que le bilan ne s'alourdisse, elle souligne qu'"en ce qui concerne le personnel, nous avons besoin de renforts pour la simple et bonne raison que nous avons un corps médical salarié qui travaille 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 dans cet établissement et qui est dimensionné pour prendre en charge les pathologies chroniques qui peuvent être lourdes mais nous avons besoins de renforts infirmiers pour des raisons sanitaires".

Dans la relation avec les familles de résidents, Lucile Rozanes Mercier "comprend parfaitement leur souci" qui s'explique notamment par le fait que "nous avons été confronté à quelque chose de très brutal en terme organisationnel". "Le personnel a été admirable et a fait tout ce qu'il pouvait mais on a été submergé", reconnaît-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maisons de retraite Coronavirus Morts
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants