1 min de lecture François Hollande

François Hollande remercie le personnel des Ehpad après le décès de son père

L'ancien président François Hollande, endeuillé par la mort de son père dans un Ehpad parisien, a fait part de son soutien aux personnels de ces établissements, en première ligne face au coronavirus.

L'ancien président de la République François Hollande à Paris, en 2017
L'ancien président de la République François Hollande à Paris, en 2017 Crédit : Angelos Tzortzinis / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

"Je veux rendre hommage à tous les personnels des Ehpad qui luttent contre le virus, mais aussi accompagnent les personnes les plus âgées dans cette période si difficile et angoissante, et en accompagnent d'autres vers la fin de leur vie", a déclaré François Hollande auprès de l'AFP ce mardi 7 avril. 

L'ancien président a perdu son père, décédé samedi 4 avril dans un Ehpad parisien à l'âge de 96 ans, "sans lien apparent avec le Covid-19", a-t-il précisé. 


"Il est plus douloureux, pour beaucoup de Français, de perdre un être cher dans cette période où il est impossible d'aller leur rendre visite", a témoigné François Hollande : "Ne pas pouvoir les voir avant leur départ est une situation cruelle pour beaucoup d'entre nous. Je me suis astreint moi aussi à cette discipline, nous avons eu des conversations au téléphone avec mon père, mais je n'ai pas pu le visiter. Et j'ai dû attendre qu'on le sorte de l'Ehpad pour le voir dans une chambre funéraire le lendemain".

L'unité nationale est la condition pour que notre société puisse tenir

François Hollande à l'AFP mardi 7 avril
Partager la citation

Alors que les obsèques de Georges Hollande sont organisées ce mardi 7 avril, l'ancien chef de l'Etat témoigne encore qu'il est "très difficile d'enterrer ses morts dans cette période. Il y a beaucoup de décès, les procédures sont longues".

À lire aussi
L'ancien président de la République François Hollande à Paris, en 2017 coronavirus
Crise des hôpitaux : François Hollande reconnaît sa responsabilité

"L'unité nationale est la condition pour que notre société puisse tenir dans cette phase-là qui nous concerne tous en tant qu'êtres humains", a-t-il conclu, en tenant également à remercier "tous ceux qui assurent les tâches essentielles et montrent que le service public est une garantie pour tous les Français".

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, les Ehpad (2.417 morts) sont durement touchés. Olivier Véran a annoncé lundi 6 avril le lancement d'une "vaste opération de dépistage"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Coronavirus Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants