8 min de lecture Jean Castex

Coronavirus : confinement confirmé le week-end pour le Pas-de-Calais

Le Premier ministre a confirmé un confinement le week-end dans le Pas-de-Calais, et annoncé que la vaccination en pharmacie sera possible dès le 15 mars.

Jean Castex lors du point presse du 25 février 2021 (illustration)
Jean Castex lors du point presse du 25 février 2021 (illustration) Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Coline Daclin Journaliste

C'est devenu un rendez-vous quasi hebdomadaire pour le gouvernement. Ce jeudi 4 mars, le Premier ministre Jean Castex a pris la parole lors d'une conférence de presse pour faire le point sur l'épidémie de coronavirus. 

Le confinement le week-end a été confirmé dans le Pas-de-Calais. Il s'agit du premier département à inaugurer cette mesure, après les agglomérations de Nice et Dunkerque la semaine passée. Le nombre de départements sous vigilance renforcée est d'ailleurs passé de 20 à 23, puisque les Hautes-Alpes, l'Aisne, et l'Aube s'y sont ajoutés.

Le Premier ministre est également revenu sur la possibilité d'un retour à la normale, alors que le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait qu'il pourrait survenir "peut-être dès la mi-avril". Selon lui, cela signifie surtout qu'avant le 15 avril, aucune réouverture n'est envisageable.

La priorité du gouvernement, c'est avant tout de vacciner. Il prévoit ainsi d'avoir proposé la vaccination à 30 millions de personnes à l'été

Suivez les annonces de Jean Castex

À lire aussi
ministre
Coronavirus : le ministre de la Santé autrichien, "épuisé" par la pandémie, démissionne

19h05 - C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi. A bientôt sur RTL.fr

19h03 - Si la vaccination des soignants ne suffisait pas, Olivier Véran envisage "d'aller plus loin", en saisissant le Comité consultatif national d'éthique.

19h02 - "C'est un combat collectif", insiste Jean Castex, qui souligne l'importance de la vaccination et des gestes barrières.

19h01 - "Je ne pense pas avoir fait d'auto-satisfaction", soutient Jean Castex. "L'heure n'est pas à envisager des réouvertures", dit-il, en soulignant le caractère "préoccupant" de l'épidémie.

19h00 - Dernières questions, et c'est la fin de la conférence de presse !

18h58 - Une journaliste évoque le non-respect des mesures barrière de la part de certains fonctionnaires. "J'ai eu connaissance de certains abus", confirme Jean Castex, qui assure que des enquêtes vont être diligentées. Dans la semaine achevée, 424 000 personnes ont été contrôlées en tout, et 43 000 ont été verbalisés.

18h54 - "Que faire des doses de vaccins AstraZeneca qui n'ont pas été injectées ?", demande un journaliste de l'AFP. Olivier Véran évoque la possibilité de les "réallouer". "La règle d'or, c'est de ne jamais jeter du vaccin".

18h49 - Dans les prochaines semaines et jusqu'au 15 avril, "pas de réouverture" programmée, complète Olivier Véran.

18h46 - "Que signifie une vie plus normale ?", demandent des journalistes, alors que Gabriel Attal a avancé la date de la mi-avril pour la retrouver. "C'est une échéance qui n'est pas tout à fait nouvelle", répond Jean Castex, qui espère avoir alors dépassé le seuil de 10 millions de personnes vaccinées. "Nous pourrons envisager à ce moment-là de desserrer" les mesures restrictives. 

18h45 - Après 45 minutes de discours, on passe aux questions de la presse.

18h44 - "Ces prochains week-ends, restez le plus possible chez vous !"

18h43 - "En un an, beaucoup de choses ont changé", reprend Jean Castex, qui revient au pupitre. Il évoque "l'impact humain" du confinement. 

18h40 - "Venez tous, aides à domicile, aide-soignants, infirmières..." pour se faire vacciner, appelle Marie-Laure Alby.

18h40 - "Je n'ai pas besoin d'encourager les patients à se faire vacciner puisqu'ils appellent tous les jours", déclare la médecin généraliste.

18h40 - L'arrivée des vaccins, "c'était un message d'espoir", assure-t-elle.

18h37 - Intervention de Marie-Laure Alby, médecin généraliste dans le XIVème arrondissement de Paris.

18h36 - Olivier Véran promet d'écrire une lettre de remerciement à tous les soignants, qui les incitera aussi à se faire vacciner.

18h35 - "Le taux de vaccination des soignants, sur le papier, dépasse le taux de couverture classique contre la grippe [...] Clairement, ça ne suffit pourtant pas", soutient Olivier Véran. "Quand on est soignant, il est de notre responsabilité de se protéger soi-même et d'éviter ceux dont on prend soin."

18h31 - Olivier Véran évoque l'étude ComCor de l'Institut Pasteur. Il rappelle que les  contaminations interviennent le plus souvent lors des repas, et au travail, et que l'isolement intervient souvent trop tardivement.

18h30 - Le ministre de la Santé incite également à se faire tester "au moindre doute".

18h30 - Si vous avez 50 ans ou plus et que vous êtes atteint de comorbidité, si vous avez plus de 75 ans, "renseignez-vous [...] pour vous faire vacciner", déclare Olivier Véran.

18h28 - Entre la semaine dernière et cette semaine, "plus de 800 000 vaccins" auraient été livrés aux médecins de ville.

18h26 - Le ministre assure avoir demandé aux hôpitaux "d'accélérer encore la vaccination".

18h24 - Olivier Véran, le ministre de la Santé, prend la parole.

18h23 - "Nous sommes entrés dans une course contre la montre, contre l'épidémie."

18h22 - "Seul un soignant sur trois est aujourd'hui vacciné", regrette Jean Castex. 

18h20 - Il sera possible de se faire vacciner chez son pharmacien "dès le 15 mars", soutient Jean Castex. Le décret l'autorisant sera publié demain, dit-il.

18h19 - "Je sais votre impatience" à la vaccination, assure Jean Castex. "Nous ne pouvons pas vacciner tout le monde, tout de suite [...] N'en doutez pas, vous serez vaccinés."

18h18 - D'ici la mi-avril, "nous devrions avoir vacciné en première injection au moins 10 millions de personnes" et "d'ici mi-mai, 20 millions", soutient le Premier ministre. "D'ici l'été, nous aurons reçu suffisamment de doses pour proposer la vaccination à plus de 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population adulte."

18h18 - Au sujet du vaccin AstraZeneca : "Ce vaccin est un vaccin très efficace. Les réserves émises au départ n'ont plus lieu d'être", assure Jean Castex.

18h17 - "Les livraisons de doses à la France vont s'accroître". En mars, 22 millions de doses sont attendues, "soit trois fois plus" qu'en janvier et février.

18h16 - Jean Castex évoque la possibilité d'assouplir les règles de visites en Ehpad, alors que le Conseil d'Etat est revenu sur l'interdiction de sortie des résidents.

18h15 - Plus de 80% des résidents en Ehpad ont reçu une première dose de vaccination, et 60% ont reçu les deux. 

18h14 - "La France est en tête en Europe pour la vaccination des personnes les plus vulnérables au virus", assure Jean Castex.

18h13 - 3,2 millions de personnes ont été vaccinées, dont 1,8 ont reçu leurs deux doses.

18h12 - "Nous devons tout faire pour éviter le confinement", rappelle le Premier ministre.

18h11 - Jean Castex invite les habitants des 23 départements les plus touchés à ne pas sortir de leur département ou de leur région.

18h10 - Les centres commerciaux de plus de 10 000 mètres carrés fermés dans tous les départements sous surveillance renforcée. Les préfets pourront être amenés à interdire les rassemblements

18h07 - Le confinement le week-end décrété dans tout le Pas-de-Calais. Les grandes surfaces non alimentaires de plus de 5000 mètres carrés seront fermées.

18h05 - Les Hautes-Alpes, l'Aisne, et l'Aube, s'ajoutent à la liste des 20 départements sous surveillance renforcée.

18h03 - "Nos établissements de santé restent toujours soumis à une forte pression", estime le Premier ministre. L'augmentation du nombre de patients en réanimation "pèse énormément sur nos soignants".

18h02 - Le variant anglais représente environ 60% des contaminations selon Jean Castex. 

18h00 - Le Premier ministre commence à parler. 

18h00 - C'est l'heure ! Le gouvernement ne devrait pas tarder à commencer sa conférence de presse.

17h58 - Pour accélérer la vaccination, certains soignants réclament une vaccination obligatoire des professionnels de santé. Mais d’autres estiment qu'une telle mesure serait contre-productive. 

17h50 - Le gouvernement espère notamment redonner un nouveau souffle à la campagne avec l'élargissement des critères pour bénéficier du vaccin AstraZeneca. Il est désormais accessible aux personnes âgées de 65 à 75 ans atteintes d'une comorbidité, et devrait l’être "très rapidement" pour cette même tranche d'âge sans comorbidité, selon Gabriel Attal. Les modalités de cet élargissement devraient être précisés lors de la conférence de presse.


17h45 - La France a dépassé les 3 millions de personnes qui ont reçu une première dose de vaccin, en majorité des personnes âgées et des soignants. Jean Castex a par ailleurs promis le 25 février que tous les plus de 50 ans pourront être vaccinés d'ici mi-mai.

17h40 - Les départements les plus touchés demandent une accélération de la vaccination pour tenter de limiter l’épidémie. Reste à savoir si le pays a vraiment les moyens de répondre à cette demande.

17h35 - La situation inquiète notamment à cause de la propagation des variants britanniquesud-africain et brésilien. D’autant que les vaccins pourraient être plus ou moins efficace pour chaque mutation du virus.

17h30 - En attendant un retour à une « vie plus normale », les professionnels du spectacle, mais aussi de la restauration, restent dans le flou quant à leur avenir.

17h25 - Face à la situation, le gouvernement semble pour l’heure privilégier une solution au cas par cas, par département, plutôt que des mesures nationales de confinement. "On a les yeux rivés sur les taux d'incidence et les chiffres de réanimation pour faire de la dentelle", a assuré un ministre à RTL.

17h20 - A Dunkerque, le taux d'incidence a même dépassé le millier. Dans la ville du Nord, les effets du confinement le week-end, mis en place la semaine dernière, sont très attendus.


17h15 - Certains départements ont vu leur taux d'incidence exploser. C'est le cas du Pas-de-Calais et de la Seine-Saint-Denis, qui dépassent les 400 cas pour 100 000 habitants sur sept jours. Pour rappel, le seuil d'alerte maximale fixé par les autorités sanitaires est de 250. 

17h10 - Le nombre de patients atteints du coronavirus en réanimation continue de progresser, avec plus de 3 600 malades mercredi, le niveau le plus élevé depuis fin novembre

17h05 - L’épidémie continue de sévir avec plus de 26 000 nouvelles contaminations enregistrées mercredi 3 mars au soir. Au niveau européen, l'OMS a également observé une remontée des cas après six semaines de déclin.
17h00 - Bonjour à tous et bienvenue dans ce live ! Nous allons suivre ensemble les annonces du gouvernement, qui devrait prendre la parole dans quelques minutes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean Castex Gouvernement Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants