2 min de lecture Épidémie

Les infos de 5h - Coronavirus : pourquoi le Pas-de-Calais est seul à être confiné ce week-end

Sur les 20 départements en sursis, seul le Pas-de-Calais va être confiné les week-ends sur décision du Conseil de Défense. Le Premier ministre tiendra une conférence de presse à 18h ce jeudi 4 mars pour faire un point.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 5h - Coronavirus : pourquoi le Pas-de-Calais est seul à être confiné les week-ends Crédit Image : Denis Charlet / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Le Pas-de-Calais est à son tour confiné les week-ends à partir de demain soir et pour trois semaines. Les hôpitaux locaux sont saturés. Les 19 autres départements en surveillance renforcée peuvent souffler, pas de mise sous cloche pour le moment. Le gouvernement temporise mais devrait annoncer des restrictions pour éviter les lieux de brassage, notamment en Île-de-France. Ces décisions seront officialisées ce jeudi 4 mars à 18h lors de la conférence de Jean Castex. Cette stratégie différenciée sera expliqué.

Emmanuel Macron veut contenir le virus là où il explose. Mais il veut aussi au maximum éviter les confinements locaux. C'est pour cela que le Pas-de-Calais sera le seul reconfiné les week-ends. Pour les autres, ça laisse assez peu de marge de manœuvre. Un ministre résume : "on a les yeux rivés sur les taux d'incidence et les chiffres de réanimation pour faire de la dentelle." Comprenez des restrictions par départements.

Le problème est que les solutions autres que le confinement ne sont pas nombreuses. Des départements vont bien basculer en surveillance renforcée. Bercy peut également adapter les jauges dans les commerces. Le gouvernement pourrait aussi cibler des zones touristiques, car les images des évacuations des quais de Seine à Paris font réfléchir au sommet de l'Etat.

Enfin si l'exécutif veut restaurer d'autres confinements le week-end un peu plus tard, il ne le fera qu'avec le tampon des élus locaux. Pas la peine de rajouter une bataille politique à une crise sanitaire qui n'en finit pas.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
tourisme
Coronavirus : comment les pays touristiques se préparent pour l'été

Coronavirus à Marseille - Dans les Bouches-du-Rhône, les courbes commencent à fléchir. Moins d'hospitalisations depuis plusieurs jours, mais les réanimations continuent d'augmenter. Les spécialistes ont du mal à expliquer ces disparités qu'il peut y avoir dans une même région. Ce serait dans les zones où le variant britannique est détecté que les chiffres deviendraient alarmants.

LicenciementsSFR débranche 1.700 emplois. Des départs volontaires pendant l'année, soit 11% de ses effectifs. L'opérateur doit faire face à la baisse de l'activité de 30% en boutique et l'opérateur veut embauche 1.000 jeune diplômés.

Stationnement des deux-roues à Paris - La ville devrait bien faire payer le stationnement des deux-roues. C'est l'une des mesures du plan pour redonner de la place aux piétons en ville et sur recommandation des états généraux du stationnement. La mesure est à l'étude et bien avancée dans les tuyaux. Ce qui ne manque pas de provoquer la colère des usagers de deux-roues.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Hauts-de-France Pas-de-calais
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants