1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pouvoir d'achat : primes, chèques, remises... Ces aides auxquelles vous avez droit
5 min de lecture

Pouvoir d'achat : primes, chèques, remises... Ces aides auxquelles vous avez droit

Prime Macron, ristourne sur le carburant, chèque alimentaire... retrouvez les aides prévues par le gouvernement pour lutter contre la baisse du pouvoir d'achat des Français.

Des billets de banque (illustration)
Des billets de banque (illustration)
Crédit : Flickr CC
Marine Derquenne

Le gouvernement a mis en place différentes aides pour protéger le pouvoir d'achat des Français de l'inflation. Celle-ci est en constante augmentation.

La guerre en Ukraine, qui fait rage depuis plus de trois mois, a notamment des conséquences sur le pouvoir d'achat qui se font d'ores et déjà ressentir en France. Le prix de l'essence augmente tout comme celui des matières premières, de l'énergie ou encore des produits de première nécessité. À titre d'illustration, le prix du litre de gazole, le carburant le plus consommé en France, a bondi de 13,3 centimes, tandis que le SP 95 dépasse désormais la barre symbolique des 2 euros le litre.

 
Primes, ristourne sur le carburant, chèques, revalorisation des prestations sociales... tour d'horizon des aides disponibles pour faire face à la hausse des prix.

Le chèque énergie

Chaque année depuis 2018, le chèque énergie débarque dans les boîtes aux lettres des Français. Celui-ci est attribué sous conditions de ressources : lorsque votre revenu fiscal de référence est inférieur à 10.800 euros. Le chèque énergie est envoyé une fois par an et sert à payer des factures pour tout type d'énergie. Il est fixé à un montant de 150 euros, et peut atteindre 277 euros. Exceptionnellement, un chèque énergie d'un montant de 100 euros a été versé à tous les bénéficiaires en décembre dernier.

À lire aussi

Pour savoir si vous êtes éligible à ce chèque énergie, vous pouvez vous rendre sur le site chequeenergie.gouv.fr/beneficiaire/eligibilite. Normalement, il n'y a aucune démarche à effectuer. Le chèque énergie arrive automatiquement à votre domicile. Il est attribué chaque année, en fonction de vos revenus et de la composition de votre ménage. Les personnes hébergées en Ehpad peuvent également en bénéficier pour payer la part liée à la consommation d'énergie dans leur redevance.

Vous pouvez utiliser votre chèque énergie pour payer directement en ligne vos dépenses d'électricité ou de gaz naturel auprès de certains fournisseurs d'électricité ou de gaz naturel. Vous pouvez l'utiliser sans attendre votre prochaine facture, il sera directement crédité sur votre compte client. Le chèque n'est pas encaissable.

La remise de 18 centimes sur les carburants prolongée

Depuis le 1er avril, le gouvernement octroie une remise à la pompe de 18 centimes par litre. Cette mesure exceptionnelle répond à la forte hausse des prix à la pompe. Cette ristourne devait à l'origine être effective pendant quatre mois, soit jusqu'à l'arrivée du mois d'août, mais elle a été prolongée jusqu'à la fin de l'année 2022.
La remise concerne tous les Français, les ménages comme les entreprises. Tous les carburants sont concernés.

La prime Macron triplé dès cet été

Instaurée en 2019, après la crise des "gilets jaunes", la prime Macron peut être versée par les entreprises à leurs salariés. Cette prime est exonérée d'impôts et de cotisations sociales. Ce dispositif doit inciter les employeurs à verser des primes aux salariés, pour augmenter leur pouvoir d'achat.

Avec la récente hausse du Smic, plus de salariés sont concernés par cette prime Macron. Elle peut être versée à tous les salariés qui touchent moins de 3 fois le Smic sur les 12 mois précédant son versement. Elle va toucher les salariés touchant 4 768,41 euros maximum, contre 4 631,74 euros auparavant. 

Le montant de cette prime sera triplé dès cet été. Concrètement, elle pourra atteindre 3.000 euros. Aussi, elle passera de 2.000 euros à 6.000 euros si l'entreprise qui donne cette prime a signé un accord d'intéressement et dispose de moins de 50 salariés.

La prime inflation à hauteur de 100 euros

Les étudiants boursiers, les travailleurs indépendants, les salariés du public et du privé ainsi que les demandeurs d'emploi sont concernés par cette prime inflation à hauteur de 100 euros. Au total, 38 millions de Français sont éligibles à cette aide qui a été versée depuis la mi-décembre dernier. Depuis fin mars 2022, il est possible de la réclamer si elle n'a pas été versée.


Annoncée au mois d'octobre dernier par le gouvernement, cette aide exceptionnelle vise à compenser en partie l'impact de la hausse des prix sur le pouvoir d'achat des Français. Sur son site, Pôle emploi précise les conditions d'éligibilité à la prime inflation et il ne suffit pas simplement d'être demandeur d'emploi pour l'obtenir.

Les critères à remplir pour en bénéficier sont les suivants : avoir été inscrit à Pôle emploi au 31 octobre dernier, toucher des indemnités Pôle emploi d'un montant inférieur à 2.000 euros nets mensuels, ne pas avoir reçu de revenus de la part d'autres organismes en octobre 2021, ne pas avoir exercé d'activité professionnelle en octobre 2021 et avoir été, a 31 octobre 2021, en recherche active d'emploi, en formation rémunérée par Pôle emploi, en arrêt maladie ou congé maternité.

Le chèque alimentaire versé "à la rentrée" aux plus modestes

Mardi 7 juin dernier, Élisabeth Borne a annoncé qu'une aide serait versée "à la rentrée" aux citoyens les plus modestes pour faire face à la hausse des prix alimentaires. "Dans l'urgence, avec l'inflation, ce sera une aide versée directement sur le compte en banque, en une fois, tenant compte naturellement du nombre d'enfants dans la famille", a détaillé sur France Bleu la Première ministre le 7 juin dernier. Dans un premier temps, les bénéficiaires n'auront donc aucune démarche à réaliser.  


Le montant du chèque n'est pas encore connu à ce stade. La Première ministre a indiqué qu'une "réflexion" sera lancée sur "un dispositif ciblé pour permettre à tous les Français d'accéder à des produits de qualité, des produits bio".

Les prestations sociales bientôt revalorisées

Invité sur RTL le 24 mai dernierOlivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, a confirmé que les pensions de retraite allaient être indexées sur l'inflation, et ce "dès le 9 août".

D'autres prestations vont être revalorisées, comme c'est le cas du revenu de solidarité active (RSA) et de l'allocation adulte handicapé (AAH) ainsi que le Revenu de solidarité (RSO). En avril dernier, une première hausse avait été appliquée à ces prestations sociales à hauteur de +1,8%. D'après Les Echos, le gouvernement prévoit d'augmenter les prestations à hauteur de 4%. Dès cet été, le point d'indice des fonctionnaires va également être augmenté.

La redevance audiovisuelle supprimée dès l'automne

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis que la redevance audiovisuelle sera supprimée dès l'automne 2022. Le 12 mai dernier, le ministère de l'Économie et des Finances l'a confirmé : les Français n'auront plus à payer la redevance télé.

Les redevables situés en métropole feront une économie de 138 euros, tandis que ceux des départements et territoires d'outre-mer économiseront 88 euros. La mesure s'appliquera dès le prochain avis d'imposition, en septembre prochain.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/