4 min de lecture Gouvernement

Haut-commissariat au Plan : "Un gros lot de consolation" pour Bayrou, selon Bost

ÉDITO - Le retour évoqué d'un haut-commissariat au Plan, "cela parle à beaucoup de monde, avec un petit côté IVe République qui ne détone pas dans l'ambiance générale", selon Olivier Bost.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Haut-commissariat au Plan : "Un gros lot de consolation" pour Bayrou, selon Bost Crédit Image : Guillaume HORCAJUELO / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Paul Turban

François Bayrou pourrait être nommé haut-commissaire au Plan, selon Le Canard enchaîné. Emmanuel Macron pourrait l'annoncer le 14 juillet lors de son interview. Le haut-commissariat au Plan, cela fleure bon la reconstruction, le temps long, la France qui voit loin. Recréer une telle fonction, c'est aussi un retour vers le futur pour François Bayrou, un ami malmené par les derniers événements. 

L'idée d'un tel haut-commissariat est assumée par Jean Castex. Interrogé ce mercredi 8 juillet au matin sur BFMTV sur le choix du président du MoDem, le Premier ministre a dit : "pourquoi pas", avec un sourire malicieux qu'il utilise déjà beaucoup

François Bayrou n'est pas contre, mais a confié au Parisien qu'on ne lui avait encore rien proposé. C'est un joli poste, un retour au gouvernement, avec une certaine indépendance. François Bayrou, d'après ses amis cités par le Parisien, voudrait voir rattacher cette fonction directement à l'Élysée : un vice-Premier ministre chargé de l'avenir, ça promet. 

Bayrou veut un pied dedans, un pied dehors, un pied en haut, un pied en bas.

Un homme politique à Olivier Bost, éditoraliste RTL, le jeudi 8 juillet 2020.
Partager la citation

Cela permettrait à Emmanuel Macron de recaser un ami, un partenaire toujours susceptible et gourmand. Tout le monde sait que François Bayrou a été très irrité, énervé même par la nouvelle équipe gouvernementale. Les ministres MoDem ont failli disparaître. 

À lire aussi
Jean Castex et Emmanuel Macron, le 14 juillet 2020, place de la Concorde à Paris sondage
La cote de confiance d'Emmanuel Macron en hausse, Jean Castex à 36%

Haut-commissaire pourrait être un gros lot de consolation. Et c'est pratique, c'est cumulable avec une mairie, la mairie de Pau. Les revenus sont aussi cumulables. Cela fait dire à un homme politique qui le connaît bien : "Bayrou veut un pied dedans, un pied dehors, un pied en haut, un pied en bas." 

Le haut-commissariat au Plan a été créé en 1946 par le général de Gaulle après la Seconde Guerre mondiale, ce qui va bien au "gaulliste social" Jean Castex. C'était sur une idée de Jean Monnet, premier commissaire, l'un des pères fondateurs de l'Europe, ce qui va très bien à l'européen François Bayrou. 

Le long terme à deux ans d'une élection, c'est assez original.

Olivier Bost, éditoraliste RTL, le jeudi 8 juillet 2020, à propos du haut-commissariat au Plan.
Partager la citation

Historiquement, cela parle à beaucoup de monde, avec un petit côté IVe République qui ne détone pas dans l'ambiance générale. Faire renaître un haut-commissariat au Plan est parfait, après une autre guerre, la guerre contre la Covid-19 qu'on a menée au printemps, et qui n'est pas terminée. 

L'image de la reconstruction, souvent utilisée par Emmanuel Macron, aurait son grand planificateur avec un haut-commissaire au Plan François Bayrou, même si le long terme à deux ans d'une élection, c'est assez original. C'est du vintage pour préparer l'avenir. 

Un haut-fonctionnaire reconnaît qu'un haut-commissaire au Plan, c'est une évocation très forte. Mais il est persuadé qu'ils n'y arriveront pas. Bercy voudra aussi son plan de relance. Le Premier ministre aussi voudra son plan. Haut-commissaire au Plan, plan Marshall, grenelle... Ce registre-là est inépuisable. 

Une nostalgie qui colle bien aux soucis de l'époque.

Olivier Bost, éditoraliste RTL, le jeudi 8 juillet 2020, à propos du haut-commissariat au Plan.
Partager la citation

À ce rythme, on verra bientôt ressusciter la DATAR, la Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale. Les années 1950, 1960, 1970 sont de retour, il faut bien le constater. 

Comme le raconte le journal Le Monde, des stratèges du chef de l'État ont noté que les vieux films français, ceux de Louis de Funès entre autres, ont fait des cartons d'audience à la télévision pendant le confinement. Pour un proche d'Emmanuel Macron, rapporte le journal, les Français veulent renouer avec un imaginaire traditionnel. 

Le haut-commissariat au Plan, ça sent le Concorde, les centrales nucléaires, la fusée Ariane et le TGV. Tout cela joue sur une nostalgie qui colle bien aux soucis de l'époque. Il faut répondre aux sentiments d'une Nation en plein déclassement mondial, qui a perdu son indépendance, attaquée par la mondialisation et le communautarisme. 

Avec trois mots, "commissariat au Plan", sans avoir rien fait, vous replongez immédiatement dans les Trente Glorieuses, et le vague souvenir des années heureuses. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement François BAYROU Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants