3 min de lecture Jean Castex

Jean Castex se qualifie de "gaulliste-social", qu'est-ce que ça signifie ?

ÉDITO - "Je suis un gaulliste social", voilà comment Jean Castex s'est défini. Qu'est-ce que ça signifie aujourd'hui, en 2020, le gaullisme social ? Est-ce compatible avec la Macronie ?

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Jean Castex se qualifie de "gaulliste-social", qu'est-ce que ça signifie ? Crédit Image : GONZALO FUENTES / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Cassandre Jeannin

Comme toujours avec le gaullisme, les héritiers sont aussi nombreux que les héritages et il y a beaucoup d'enfants illégitimes. Dans "gaullisme social", vous avez "gaullisme" d'un côté et "social" de l'autre. Les deux termes ne vont pas forcément ensemble, naturellement.

Le gaullisme, c'est une certaine idée de l'État, de l'autorité, du souverainisme vis-à-vis de l'Europe. C'est pour ça que Philippe Séguin a été un des représentants de ce courant de pensée et qu'il était fondamentalement contre l'Europe de Maastricht.

Vous avez aussi le volet social qui consiste à penser que le salarié doit être au cœur de la redistribution de richesses générées par l'entreprise. C'est parfois un peu douloureux mais c'est sous de Gaulle qu'on a créé le salaire minimum (le SMIG à l'époque). C'est sous de Gaulle qu'on a mis en place la participation et l'intéressement des salariés. Le contrat social, notre modèle social français, a été profondément remodelé sous de Gaulle ou juste après lui sous Pompidou.

Le gaullisme social est-il moderne ?

Ce mouvement correspond à l'époque des "30 Glorieuses" où la croissance permettait aussi de financer le modèle social. On en est loin aujourd'hui. On est sur une période de crise où le social, le contrat de travail risquent d'être remis en question. On ne doit pas créer des systèmes mais rénover des institutions.
 
Quand on y regarde de près, on est un peu dans le même état d'esprit de crise. En 1958, il fallait réinventer les institutions de la IVème République arrivée à bout de souffle. En 2020, il faut sans doute réinventer notre modèle social.

Une position curieuse de la part de Jean Castex

À lire aussi
Camille Pascal a été récompensé du Grand Prix du roman de l''Académie française avec son livre "L'été des quatre rois" Matignon
Jean Castex : "J'ai répondu à l'appel d'un ami", confie sa plume Camille Pascal sur RTL

 Les sujets sociaux risquent d'être des sources de discorde et de tensions dans les prochains mois. C'est curieux de les mettre en avant lors de sa prise de fonction mais ce sera la priorité des prochains mois. On ne s'en rend pas compte car on est emporté par l'euphorie des vacances mais l'urgence sociale va être criante à la rentrée.

Et si on reprend l'histoire du gaullisme social, on se dit que l'Histoire bégaie un peu.
De Gaulle, c'est la réforme des retraites par répartition en 1945 mais accompagnée d'un report de l'âge de départ à la retraite à 65 ans. De Gaulle et Pompidou, c'est une réforme de la sécurité sociale, à l'été 67, où l'on crée la Caisse d'Assurance Maladie, la caisse de retraites, la branche famille et l'ANPE mais par ordonnance.

Finalement, les thèmes sont toujours les mêmes, ils sont toujours d'actualité et leur application passe immanquablement par un rapport de forces.

Le gaullisme social peut-il se fondre dans la Macronie ?

Disons que c'est assez intelligent de la part d'un inconnu comme Jean Castex de s'afficher comme un gaulliste social. Ça lui donne un "génome", un "corpus" politique qui rassure.
De Gaulle est inattaquable. Il n'est ni de gauche ni de droite donc De Gaulle est macroniste si vous voulez.

Ça correspond sincèrement aux convictions de Jean Castex. Ça envoie un message très clair aux partenaires sociaux. C'est sans doute ça le plus important d'ailleurs. Il connait les syndicats et le patronat, c'est son aquarium. Donc l'Élysée envoie un gage très fort. Et le binôme Castex (de droite) et son directeur de cabinet, Nicolas Revel (de gauche) sont deux références dans le dialogue social. Ils vont rassurer.
 
Un des héritiers du gaullisme social a été Jacques Chaban Delmas et sa "nouvelle société", jeune, moderne, industrielle (avec les projets comme le Concorde, Airbus, etc...) Comme la "startup nation" aujourd'hui. Mais ça avait beaucoup énervé Georges Pompidou à l'époque qui se voyait comme le garant de cette nouvelle France. Et non son Premier ministre.
Attention donc, Monsieur Jean Castex, à ne pas devenir un gaulliste réfractaire qui ferait de l'ombre à l'Elysée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean Castex Politique Charles de Gaulle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants