2 min de lecture Remaniement ministériel

Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin, deux gros risques pour Macron et 2022

ÉDITO - L'un devient garde des Sceaux, l'autre ministre de l'Intérieur... Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin prennent les commandes de deux gros ministères. Un risque volontaire pour Emmanuel Macron, mais aussi contraint.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin, deux gros risques pour Macron et 2022 Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Deux risques dans le nouveau gouvernement : Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin. Il s’agit de risques volontaires et contraints. Volontaires, parce qu’ils sont pris précisément pour qu’on en cause. C’est "l’effet waouh", ce truc marketing très recherché qui fait que lorsque vous déballez ou vous utilisez quelque chose pour la première fois vous faites : "Waouh".

Éric Dupond-Moretti, c’est "l’effet waouh", ça détonne et ça étonne. C’est l’assurance de jours agités au ministère de la Justice. Gérald Darmanin, c’est le proche de Xavier Bertrand et de Nicolas Sarkozy qui est promu. Là aussi, ça surprend.

Ces risques, Emmanuel Macron les prend volontairement, pour qu’on puisse justement dire qu’Emmanuel Macron prend des risques.Pourquoi ces risques sont-ils aussi contraints  Parce qu’il faut ça pour que le remaniement existe vraiment.

Zizanie et secrets

Déjà Jean Castex ressemble beaucoup au précédent premier ministre : de droite, élu local, grand commis de l’État et docile au moins au début. C’est la stratégie d’un gouvernement plutôt de centre-droit, un équilibre qui correspond aujourd’hui à l’électorat d’Emmanuel Macron. C’est la dimension politique de ce remaniement parce qu’il se projette sur 2022. Emmanuel Macron est aussi contraint de faire avec ce qu’il a. Il n’y a plus de débauchages, de poids, à droite comme à gauche. 

À lire aussi
Guillaume Larrivé, député de l'Yonne, et ancien candidat à la présidence du parti Les Républicains Les Républicains
Remaniement : Guillaume Larrivé aurait "évidemment" accepté d'être au gouvernement

Il y a eu des refus, nous le savons et une question angoissante pour le pouvoir. Emmanuel Macron donne-t-il encore envie de travailler avec lui ? Une place au gouvernement, normalement, ce n’est pas ce qui se refuse le plus facilement. Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin représentent deux risques. 

Le premier, Éric Dupond-Moretti va semer la zizanie et parce que le second, Gérald Darmanin, est là pour éviter la zizanie et garder les secrets. Éric Dupond-Moretti est un incroyable avocat talentueux pour ses clients, flamboyant au prétoire et provocateur sur les plateaux télé. Mais le nommer à la chancellerie, ça revient effectivement à déclarer la guerre aux juges, comme l’ont immédiatement dit leur syndicat majoritaire.

Gérald Darmanin aura pour tâche de garder les secrets de la place Beauvau et du renseignement intérieur

Olivier Bost, éditorialiste politique de RTL
Partager la citation

Pas parce que c’est un avocat, il y en a eu d’autres et des grands aussi avant lui, mais pour ses prises de position contre la magistrature. En privé, Emmanuel Macron le répète encore ces derniers temps : il veut toujours s’attaquer au corporatisme. À son époque, Nicolas Sarkozy avait attaqué les juges, les "petits pois", comme il les appelait. 

Aujourd’hui encore, il les a aux trousses. Il y a un sujet sur la République des juges. Mais prendre l’un de leurs pires pourfendeurs pour traiter le sujet, ce n’est pas disruptif, c’est explosif. Et Gérald Darmanin alors ? Le risque n’est pas de même nature. Il est bien plus politique. Gérald Darmanin doit ramener le calme dans la police et retisser un lien abîmé avec la population. C’est une chose. 

Gérald Darmanin aura aussi pour tâche de garder les secrets de la place Beauvau et du renseignement intérieur. Emmanuel Macron a donc décidé de faire confiance à l’ami de Xavier Bertrand et de Nicolas Sarkozy. Avant une élection présidentielle, ça dépasse la simple ré-invention.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Jean Castex Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants