2 min de lecture Épidémie

Les infos de 8h - Coronavirus : échappera-t-on à une deuxième vague en automne ?

Malgré les chiffres de nouveaux cas d'hospitalisation en baisse et alors que les Français ont repris une vie quasiment normale, le Conseil scientifique alerte sur un trop grand relâchement qui pourrait conduire à la reprise de l'épidémie dès la fin de cet été.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 8h- Coronavirus : échappera-t-on à une deuxième vague en automne ? Crédit Image : LUCAS BARIOULET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
édité par Sarah Rozenbaum

Le Conseil scientifique dénonce un relâchement visible des Français et rappelle qu’une seconde vague épidémique dès cet été est toujours possible. 

Pourtant, le Conseil scientifique l’a répété hier : "La situation dans notre pays est sous contrôle". Mais ajoute-il, elle est "fragile". Certes, les nouveaux cas d’hospitalisation sont en baisse, les entrées en réanimation aussi mais on enregistre encore 500 nouveaux cas de coronavirus par jour. 

Un chiffre pas anodin pour le professeur Franck Chauvin, membre du Conseil scientifique : "C’est suffisamment pour faire repartir une épidémie". Et le Conseil scientifique constate et déplore le fait que la population aspire trop à retrouver une vie normale sans masques, sans distanciation sociale.

Franck Chauvin ajoute ainsi : "Il ne faut pas espérer avoir une vie totalement normale, sans aucune mesure barrière dans les semaines qui viennent parce qu’alors là, on est sûr que ça va repartir". Et si on ne veut pas que ça reparte trop vite, avant la fin de l’été, il faut donc absolument continuer à pratiquer les gestes-barrières. 

"Une possible reprise épidémique en octobre-novembre"

À lire aussi
La bactérie de la peste bubonique, photographiée le 15 janvier 2003 maladie
Chine : un village en quarantaine après un cas mortel de peste bubonique

Mais on n’échappera pas à un retour du virus à l’automne. C’est le schéma classique avec ce type de virus, il revient régulièrement tant qu’on n’a pas trouvé de vaccin ou tant que la population n’est pas suffisamment immunisée et c’est le cas aujourd’hui. Le taux d’immunisation n’est que de quelques pour cents, au maximum 15% dans les régions les plus touchées par la maladie. 

Et pour le professeur Bruno Lina, le virus va revenir en force : "Le virus, même s’il circule peu, continue à circuler et c’est un virus qui va continuer à circuler à l’échelle planétaire. Dans ces conditions, si l’histoire se répète et elle a malheureusement tendance à le faire, on doit logiquement s’attendre à ce qu’il y ait une possible reprise épidémique en période octobre-novembre". 

Cependant, cette deuxième vague épidémique ne devrait pas être aussi dévastatrice que la première car nous sommes beaucoup mieux préparés. 

À écouter également dans ce journal

Coronavirus - La situation de la Mayenne inquiète puisque le nombre de cas positifs y a quadruplé en deux semaines. Une vaste campagne de dépistage concernant 300.000 personnes est prévue.

Faits divers - Des hommages vont être rendus aujourd’hui à Mélanie Lemée, gendarme de 25 ans, tuée par un automobiliste lors d’un contrôle routier près d’Agen le 5 juillet.

Entreprises Conforama est racheté par But, ce qui permet d’éviter la fermeture de 42 magasins et près de 2.000 suppressions d’emplois sur 9.000. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus France Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants