7 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : les partenaires sociaux reçus lundi à l'Élysée

Au lendemain des manifestations du samedi 8 décembre, des syndicats annoncent que les partenaires sociaux seront reçus à l'Élysée lundi 10 décembre.

"Gilets jaunes" : les premiers heurts entre forces de l'ordre et manifestants ont éclaté en milieu de matinée samedi 8 décembre 2018
"Gilets jaunes" : les premiers heurts entre forces de l'ordre et manifestants ont éclaté en milieu de matinée samedi 8 décembre 2018 Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et Léa Stassinet

Ce dimanche 9 décembre sera-t-il un jour calme pour le gouvernement ? Car samedi, les manifestations des "gilets jaunes" ont occasionné 1.385 interpellations en France dont 975 gardes à vue enregistrées. Les forces de l'ordre étaient préparées à affronter la foule en colère et les casseurs déterminés à en découdre, si bien que les scènes de guérilla urbaine du 1er décembre ont été évitées. 

Emmanuel Macron a d'ailleurs félicité "le professionnalisme" des forces de l'ordre, qui ont réussi à rapidement intervenir, notamment dans la capitale, en employant une stratégie différente de celle des dernières semaines.  

L'exécutif espère désormais pouvoir inverser la tendance. "Le temps du dialogue est là" et "il faut désormais retisser l'unité nationale", a appelé Édouard Philippe. La position de ce dernier paraît néanmoins fragilisée, les violons n'ayant pas parus forcément accordés avec l'Élysée. La balle est désormais dans le camp d'Emmanuel Macron, qui devrait prendre la parole en début de semaine, sans doute lundi, afin d'annoncer des mesures à même de satisfaire les demandes des "gilets jaunes". 

Revivez l'évolution de la journée en direct

22h50 - Merci d'avoir ce live sur RTL.fr. Excellente nuit à toutes et à tous.

22h01Le syndicat Solidaires a annoncé dimanche soir qu'il ne se rendrait pas lundi à l'Élysée où il a été convié avec les autres syndicats de salariés, afin de ne pas se prêter au "plan de communication" selon lui du gouvernement.

À lire aussi
Christophe Dettinger, le 20 février 2019, à Fleury-Merogis. Gilets jaunes
Les infos de 6h - Christophe Dettinger : le boxeur va-t-il récupérer la cagnotte Leetchi ce lundi ?

21h02 - Pris au piège dans les heurts entre CRS et casseurs à Marseille hier soir, Adam, 14 ans, souffre d'une fracture après avoir essuyé un tir de flash-ball dans la tête. Il raconte sur RTL.

20h03 - L'Élysée annonce qu'Emmanuel Macron "s'adressera à la Nation" lundi 10 décembre à 20h. Aucune précision supplémentaire sur cette intervention n'a été formulée.

19h23 - Attendu pour prendre la parole en début de semaine, Emmanuel Macron "n'a plus le droit à l'erreur", estime notre journaliste politique Olivier Mazerolle.

18h31 - "La Fête des Lumières devait avoir lieu." Le maire de Lyon Gérard Collomb justifie sur Facebook sa décision de maintenir la veille la Fête des Lumières en dépit des violences qui avaient éclaté en centre-ville, en marge de la manifestation des "gilets jaunes". "Plutôt que de répondre positivement aux propositions qui m'étaient faites de l'interrompre, j'ai pris l'initiative de me rendre au cœur des tensions qui, vers 18 heures, se concentraient sur la place Bellecour, pour les apaiser", affirme l'ancien ministre de l'Intérieur.

Le maire LR de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, a notamment fustigé le déficit de policiers mobilisés dans sa ville où des exactions ont été commises et le choix de la région "de mobiliser pour la Fête des Lumières de Lyon des CRS stationnés près de Saint-Étienne".

18h02 - La suite du mouvement ne sera en tout cas pas apaisée par une revalorisation du SMIC car celle-ci n'aura pas lieu au-delà de celle prévue en janvier, annonce la ministre du Travail ce dimanche sur LCI.

17h43 - Un "acte 5" est-il déjà en train de se dessiner ? L'intervention d'Emmanuel Macron attendue en début de semaine devrait déterminer la suite du mouvement.

16h51 - Une ingérence étrangère dans l'organisation des manifestations ? Des soupçons de manipulations par des activistes étrangers naissent depuis quelques jours. Le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale cherche à savoir s'il y a eu ingérence étrangère dans l'activité des réseaux sociaux. La DGSI est également impliquée dans ces investigations. 

16h26 - Ce lundi sera une journée de rendez-vous à l'Élysée, puisque le chef de l'État recevra, outre les partenaires sociaux, les présidents des deux chambres, Gérard Larcher et Richard Ferrand, ainsi que les associations d'élus, annonce le palais présidentiel.

16h13 - Après un long silence, le président devrait intervenir en début de semaine pour annoncer des mesures sociales fortes en réponse aux "gilets jaunes". Emmanuel Macron peut-il mettre fin à la crise ?

15h44 - Les partenaires sociaux vont être reçus demain à l'Élysée, indiquent des sources syndicales. CGT, CFDT, FO, CFE-CGE et CFTC, ainsi que trois organisations patronales (Medef, CPME et U2P) seront reçus à 10H00 par Emmanuel Macron. 

15h36 - "À l'évidence, nous avons sous-estimé le besoin de nos concitoyens de prendre la parole, de dire les difficultés qui sont les leurs et d'être associés à la construction des solutions." La confidence émane, Benjamin Griveaux. Il est temps d'agir, concède le porte-parole du gouvernement. En conséquence, Emmanuel Macron annoncera de nouvelles mesures "en tout début de semaine" face à cette crise qui met son quinquennat à l'épreuve.

14h59 - Aperçus à la manifestation des "gilets jaunes" samedi : Owen Wilson et Uma ThurmanLes deux vedettes internationales étaient présentes à Paris, au plus près des émeutes. "Paris aujourd'hui. Bombes fumigènes et police-anti émeute arrivent", a précisé l'actrice américaine en postant une photo d'elle sur Instagram au beau milieu des "gilets jaunes".

Voir cette publication sur Instagram

Paris, today. Smoke bombs and riot police coming in.

Une publication partagée par Uma Thurman (@umathurman) le

14h28 - Près de 2.000 personnes ont été interpellées en France hier lors des manifestations des "gilets jaunes", indique le ministère de l'Intérieur, qui avait mis en place un dispositif policier exceptionnel pour l'occasion. Ces interpellations ont donné lieu à plus de 1.700 gardes à vue, selon ce bilan définitif de l'"acte 4" de ce mouvement, qui a mobilisé 136.000 personnes.

14h12 - Alain Juppé est allé ce dimanche constater les dégâts des débordements à Bordeaux. Il en a profité dire ce qu'il attendait du chef de l'État. "Emmanuel Macron doit "répondre concrètement à certaines attentes légitimes", tenir "un discours d'autorité", mais aussi "de compréhension, d'empathie", a affirmé l'édile. 

13h05 - Jean-Yves Le Drian appelle Donald Trump à "nous laisser vivre notre vie de nation".

12h47 - Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, poids lourd de l'aile gauche de la majorité présidentielle, a également appelé Emmanuel Macron à mettre en place un "nouveau contrat social" avec les Français 

12h16 - Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, le ministre de l'Europe et des Affaires Jean-Yves Le Drian a assuré qu'Emmanuel Macron allait "parler et adresser un message fort à la nation". 

12h02 - Pour Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances parti à la rencontre des commerçants parisiens ce dimanche, les troubles dus au mouvement des "gilets jaunes" sont "une catastrophe pour notre économie". 

11h23 - Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a fait le bilan de cet acte 4 des "gilets jaunes". Selon lui, "le niveau de tension globale a plutôt baissé par rapport à la semaine dernière". "Même si ce n’est évidemment en rien satisfaisant, quand on a des voitures brûlées, des policiers blessés, des manifestants violents", a-t-il aussitôt nuancé au micro d'Europe 1.

10h44 - Sur Twitter, le maire de Bordeaux Alain Juppé a fustigé les débordements et pillages qui ont eu lieu dans sa ville hier soir, en marge de la manifestation. "Honte aux vandales, aux voleurs, aux pillards que j'ai vu saccager hier soir certaines rues de Bordeaux", écrit-il notamment. 

10h31 - Selon nos informations, le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire ira à la rencontre de commerçants parisiens ce dimanche midi. Ces derniers ont été largement impactés par les manifestations des "gilets jaunes". 

10h26 - Sur RTL, le secrétaire général du syndicat des cadres de la sécurité intérieure Jean-Marc Bailleul est revenu sur l'action des forces de l'ordre hier, saluant un "changement de méthode payant". 

09h54 - La mobilisation des "gilets jaunes" samedi à Paris a fait "beaucoup plus de dégâts" matériels que celle du 1er décembre, a estimé dimanche Emmanuel Grégoire, 1er adjoint de la maire PS Anne Hidalgo. Le secteur concerné par les incidents était beaucoup plus important (...). En ayant moins de barricades, il y a eu beaucoup plus de dispersion, donc beaucoup plus de lieux impactés par des violences", a-t-il expliqué sur France Inter. 

09h18 - Pour Paris, le nombre total d'interpellations s'élève à 1.082, indique la préfecture de police de la capitale. 

8h50 - Le ministère de l'Intérieur a communiqué les chiffres définitifs des arrestations de samedi sur le plan national : il y a eu un total de 1.728 interpellations dont 1.220 gardes à vue. 

08h38 - Y aura-t-il un "acte 5" des "gilets jaunes" ? Cela dépendra sûrement de la teneur de l'allocution d'Emmanuel Macron, très attendue de la part des manifestants. Il devrait s'exprimer lundi soir à la télévision. 

08h07 - De nombreux heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et casseurs hier notamment à Bordeaux ou encore à Toulouse. Les dégâts sont impressionnants.

7h15 - Les autorités enquêtent concernant une possible ingérence étrangère dans le mouvement des « gilets jaunes », et ce à travers la manipulation des réseaux sociaux. 

7h00 - Marine Le Pen a appelé Emmanuel Macron à ne pas "se claquemurer à l’Élysée". Jean-Luc Mélenchon a de son côté demandé une dissolution de l’Assemblée nationale.

6h45 - À l’étranger, Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump n’ont pas manqué de critiquer les autorités françaises.

6h30 - Il y a eu environ 125.000 manifestants dans toute la France samedi, soit environ 11.000 de moins par rapport à la semaine passée, selon les chiffres officiels. 

6h15 - Malgré un dispositif policier quasiment inédit à Paris, la maire de la ville Anne Hidalgo a déploré "des scènes de chaos" dans la capitale.

6h00 - Bonjour et bienvenue sur RTL.fr afin de suivre en live l'actualité au lendemain de l'"acte IV" de la mobilisation des "gilets jaunes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Manifestations Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants