1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Gilets jaunes" : le film de la journée de mobilisation du samedi 8 décembre
1 min de lecture

"Gilets jaunes" : le film de la journée de mobilisation du samedi 8 décembre

Après une matinée relativement calme, des heurts ont éclaté samedi après-midi à différents endroits de la capitale pour la quatrième journée de mobilisation des "gilets jaunes" placée sous très haute sécurité.

Les CRS ont eu recours aux gaz lacrymogènes sur les "gilets jaunes" aux abords des Champs Elysées, samedi 8 décembre à Paris.
Les CRS ont eu recours aux gaz lacrymogènes sur les "gilets jaunes" aux abords des Champs Elysées, samedi 8 décembre à Paris.
Crédit : Lucas BARIOULET / AFP
Gilets jaunes le film de la journée de mobilisation du samedi
03:03
Alice Moreno & La rédaction numérique de RTL

Les premières heures de ce quatrième acte de mobilisation des "gilets jaunes", se sont déroulées dans le calme. C'est au milieu de la matinée qu'un premier groupe de manifestants a tenté de forcer un barrage de CRS et que la situation s'est tendue.

Si le début de la mobilisation s'était donc déroulé dans une relative sérénité, l'avenue des Champs-Élysées a vite été plongée dans une épaisse fumée de gaz lacrymogènes. Plusieurs affrontement ont alors éclaté à plusieurs endroits de la capitale : avenue de Friedland, boulevard de Courcelles et sur les Champs-Élysées.

Les forces de l'ordre ne se sont alors pas contentés d'utiliser des gaz lacrymogènes. Plusieurs dizaines de blessés étaient à déplorer en fin d'après-midi. "Tout de suite après les gaz lacrymogènes, ils se sont mis à tirer à coup de lanceurs de balles de défense sur des gens pacifiques", témoigne un manifestant au micro de RTL, "une dame qui n'avait rien demandé a été touché en plein visage, sur la joue", ajoute-t-il. Dans la foulée, beaucoup de personnes ont tenté de quitter les Champs-Élysées et une autre manifestante confie qu'ils n'ont pas pu, "on a voulu partir et cela nous a été refusé".

Au fil des heures l'inquiétude a gagné la foule et les volontaires qui avaient installé un poste de secours en bas de la célèbre avenue ont vu affluer les blessés. Ils ont dressé un triste bilan. "Il y a beaucoup d'hémorragies, des fractures à plaie ouverte, des crânes ouverts, un œil crevé et autres lésions... Cela a été compliqué", a confié un secouriste à RTL. Quelque 125.000 manifestants ont défilé partout en France samedi, lors quatrième grande journée de mobilisation des "gilets jaunes". De nombreux heurts ont aussi eu lieu dans des villes comme Toulouse, Bordeaux, Avignon ou encore Marseille.

À regarder

"Gilets jaunes" : des violences partout en France
02:35
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/