2 min de lecture Turquie

"Gilets jaunes" : Erdogan dénonce la "violence" des autorités françaises

Le président turc Recep Tayyip Erdogan critique ce samedi 8 décembre la "violence disproportionnée" selon lui des autorités françaises face aux manifestations de "gilets jaunes".

Recep Tayyip Erdogan en octobre 2016 à Ankara (Turquie).
Recep Tayyip Erdogan en octobre 2016 à Ankara (Turquie). Crédit : ADEM ALTAN / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

La situation sociale tendue en France "préoccupe" Recep Tayyip Erdogan en pleine crise des "gilets jaunes". Le président turc s'en prend ce samedi 8 décembre aux autorités françaises, estimant "disproportionnée" la "violence" dont celle-ci use face aux manifestants, tandis que se déroule dans une grande crispation le "4e acte" du mouvement social.

"Le désordre règne dans les rues de nombreux pays européens, à commencer par Paris. Les télévisions, les journaux regorgent d'images de voitures qui brûlent, de commerces pillés, de la riposte des plus violentes de la police contre les manifestants", déclare le chef d'État lors d'un discours prononcé à Istanbul. La Turquie est "à la fois contre les scènes de chaos provoquées par les manifestants et contre la violence disproportionnée qui leur est opposée", poursuit-il.
 
Plusieurs dizaines de milliers de "gilets jaunes" manifestent ce samedi 8 décembre à travers la France, notamment à Paris où des heurts ont éclaté avec la police. Près de 1.000 personnes ont été interpellées, selon les autorités françaises.

Voyez un peu ce que font les policiers de ceux qui critiquaient nos policiers

Recep Tayyip Erdogan à propos des policiers français
Partager la citation

Le mouvement des "gilets jaunes" a commencé le mois dernier en France avec des rassemblements de personnes dénonçant la hausse prévue de taxes sur le carburant, une mesure depuis remisée, avant de s'élargir. Ces manifestations sont largement couvertes par les médias turcs, qui ont notamment diffusé en boucle ces derniers jours des images montrant des lycéens agenouillés et mains sur la tête après avoir été interpellés à Mantes-la-Jolie, près de Paris. 

À lire aussi
À Istanbul, recycler permet d'économiser de l'argent sur les transports en commun écologie
Istanbul : des bouteilles en plastique pour payer ses trajets en métro

"Ah ! Voyez un peu ce que font les policiers de ceux qui critiquaient nos policiers", a raillé le président Erdogan, jugeant que l'Europe avait "échoué sur les plans de la démocratie, des droits de l'homme et des libertés". La Turquie est régulièrement critiquée par les pays européens et les organisations de défense des droits de l'homme, qui dénoncent l'érosion de l'État de droit dans ce pays ces dernières années. Les autorités turques ont notamment brutalement réprimé de grandes manifestations antigouvernementales au printemps 2013.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Recep Tayyip Erdogan Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795856614
"Gilets jaunes" : Erdogan dénonce la "violence" des autorités françaises
"Gilets jaunes" : Erdogan dénonce la "violence" des autorités françaises
Le président turc Recep Tayyip Erdogan critique ce samedi 8 décembre la "violence disproportionnée" selon lui des autorités françaises face aux manifestations de "gilets jaunes".
https://www.rtl.fr/actu/international/gilets-jaunes-erdogan-denonce-la-violence-des-autorites-francaises-7795856614
2018-12-08 17:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/STmH5_5N7xQQ6ONBz0hXtg/330v220-2/online/image/2017/0629/7789150337_recep-tayyip-erdogan-en-octobre-2016-a-ankara-turquie.jpg