1 min de lecture Gilets jaunes

"J'étais à 10 mètres des CRS" : un ado victime d'un tir samedi à Marseille

TÉMOIGNAGE - Adam*, 14 ans, a reçu un tir de balle de défense à l’arrière du crâne samedi 8 décembre en fin de journée, en marge des heurts qui ont éclaté entre les CRS et des dizaines de casseurs sur la Canebière.

Marc-Olivier Fogiel RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
"Gilets jaunes" : Adam, 14 ans, a été blessé par un tir de flash-ball samedi 8 décembre 2018 sur la Canebière, à Marseille Crédit Image : Hugo Hamelin RTL | Crédit Média : Hugo Amelin RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Hugo Amelin et Clémence Bauduin

Enturbanné, encore sous le choc, Adam* joue frénétiquement avec sa console de jeu pour oublier sa soirée du samedi 8 décembre. Aux alentours de 18 heures, alors qu’il rejoint sa grande sœur à cinquante mètres de chez lui, l'adolescent de 14 ans se retrouve coincé au milieu d’échauffourées sur la Canebière, à Marseille. En marge de l'"acte 4" de la mobilisation des "gilets jaunes", Les débordements ont démarré quelques instants plus tôt entre plusieurs dizaines de jeunes casseurs et les CRS.

"On voit les gens courir. j'étais à 10 mètres des CRS et quand je me retourne je reçois quelque chose sur la tête". L'adolescent est touché à l’arrière du crâne par un tir de LBD40. Il s’écroule. De la fumée émane de son crâne. "Ma sœur est venue, m'a réveillé. Je me suis levé, 10 secondes plus tard je lui ai dit que ma tête tournait." Adam saigne abondamment. Sa sœur parvient à le traîner dans un bar voisin et le patron nettoie sa plaie. Transporté à l’hôpital de la Timone par les Marins-Pompiers, l'élève de 4e est recousu et renvoyé chez lui ce dimanche 9 décembre en début d'après-midi. 

Bilan : 4 points de sutures à la base du crâne, une minerve pour un à deux mois et des maux de tête importants. "Je suis un peu dégoûté car je vais devoir me trimbaler avec ça pendant un ou deux mois." Contactée, la police n’a pas répertorié cet incident. Adam fait partie des cinq blessés "léger" qui ont été pris en charge par les marins-pompiers ce samedi 8 décembre à Marseille, en marge des manifestations.

À lire aussi
Le logo de l'Insee (illustration) croissance
Croissance en France : "Il n'y a pas de quoi tirer un feu d'artifice", dit François Lenglet
Adam souffre d'une fracture du crâne après un tir de flash-ball reçu à la tête samedi 8 décembre à Marseille
Adam souffre d'une fracture du crâne après un tir de flash-ball reçu à la tête samedi 8 décembre à Marseille Crédit : Hugo Amelin
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Élysée Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795867307
"J'étais à 10 mètres des CRS" : un ado victime d'un tir samedi à Marseille
"J'étais à 10 mètres des CRS" : un ado victime d'un tir samedi à Marseille
TÉMOIGNAGE - Adam*, 14 ans, a reçu un tir de balle de défense à l’arrière du crâne samedi 8 décembre en fin de journée, en marge des heurts qui ont éclaté entre les CRS et des dizaines de casseurs sur la Canebière.
https://www.rtl.fr/actu/politique/j-etais-a-10-metres-des-crs-un-ado-victime-d-un-tir-de-flash-ball-samedi-a-marseille-7795867307
2018-12-09 21:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6amGyYMeRSHu8WqMVjn-8A/330v220-2/online/image/2018/1209/7795867324_des-gilets-jaunes-rassembles-a-marseille-samedi-8-decembre-2018.JPG