10 min de lecture Cinéma

Confinement : 10 films mythiques des années 80 à (re)voir pour une belle soirée

VIDÉOS - Avec le couvre-feu, c'est l'occasion d'organiser des soirées "ciné" de qualité. Et pour cette semaine, nous vous proposons un voyage dans les années 80.

Profitez du couvre-feu pour (re)découvrir les classiques du cinéma des années 80
Profitez du couvre-feu pour (re)découvrir les classiques du cinéma des années 80 Crédit : Captures d'écrans YouTube / Paramount HE.
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Que faire lors de ses soirées de couvre-feu ? Outre découvrir des activités telles la méditation ou encore le dessin, il y a le sacro-saint moment devant un film. Oui, mais avec toutes les plates-formes et les replays disponibles, comment faire son choix ? Cette semaine, la rédaction de RTL vous entraîne dans le passé, 20 ans en arrière pour (re)découvrir des films mythiques des années 80.

Des bandes-son entraînantes de Footloose à Dirty Dancing à l'organisation d'une boum par Vic Berreton chez Claude Pinoteau ou bien le combat féministe de Nola Darling, découvrez cette liste subjective de 10 chefs-d'œuvre de la période des 80's. Ambiance blouson de cuir, musique pop et vent de modernité au programme.

Des histoires d'amour, des drames, un film d'horreur qui sont à visionner sous un plaid, le tout accompagné de la boisson de votre choix pour une plongée dans l'époque, pour certains et certaines, de leur jeunesse, et dans celles de leurs parents pour d'autres. Souriez, vous allez passer une bonne soirée. 

>
Dirty Dancing (1987) Official Trailer - Patrick Swayze, Jennifer Grey Movie HD Date :

1. "Dirty Dancing" d'Emile Ardolino

Le pitch
Été 1963 aux États-Unis. "Bébé" (Jennifer Grey), 17 ans, part dans un camp de vacances avec sa famille. Vouant un culte à son père médecin (Jerry Orbach), au carrefour de l'adolescence et de la vie de jeune adulte, "Bébé", se cherche. Elle rencontre Penny (Cynthia Rhodes) et Johnny (Patrick Swayze), couple de danseurs fascinants. Lorsque Penny est victime d'un boucher lors de son avortement, "Bébé" la remplace au pied levé pour un spectacle. Démarre alors une histoire d'amour sur une bande-son culte qui n'a pas pris une ride. 

À lire aussi
"The Prom" ou encore "Le Blues de Ma Rainey" seront au programme de Netflix en décembre Télévision
Netflix : "The Prom", "Le Blues de Ma Rainey", "Bridgerton"... Que voir en décembre ?

Pour qui ?
Pour les fans des comédies dites musicales des 80's, celles et ceux qui rêvent de retourner en vacances. 

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
Sorti en 1987, Dirty Dancing est un classique pour son histoire d'amour entre "Bébé" et Johnny contre les préjugés et les obstacles. Le film a marqué des générations de fans notamment par la réplique culte de Johnny : "On ne laisse pas Bébé dans un coin", le porté final sur (I've had) The time of my life et le générique d'ouverture où s'entremêlent tous ces corps. 33 ans après leur histoire durant l'été 1963, "Bébé" continue de montrer qu'elle n'est pas une gamine, alors qu'elle est considérée ainsi par son père, Penny et Johnny. Sa force peut rester une inspiration tout comme ses pas de danse.

Où le voir ?
Netflix

2. "La Boum" de Claude Pinoteau

Le pitch
Vic (Sophie Marceau) est une adolescente qui rêve d'avoir "une mob" et d'organiser la boum parfaite. Un choix de vie qui plaît peu à ses parents, François (Claude Brasseur) et Françoise (Brigitte Fossey), qui ont aussi à régler leurs problèmes conjugaux. Heureusement, Vic peut compter sur son arrière grand-mère Poupette (Denise Grey) et sa meilleure amie Pénélope (Sheila O'Connor).

Pour qui ? 
Si vous avez envie d'organiser une boum (pas plus de six invités) dans votre appartement en pleine après-midi en buvant du coca à la lumière d'une boule à facettes.

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
La Boum a beau être sorti il y a plus de 20 ans, c'est un monument du cinéma français. Difficile de ne pas associer Sophie Marceau, Brigitte Fossey et Claude Brasseur au film de Claude Pinoteau, ni d'avoir envie de danser un slow et de chanter à tue-tête Dreams Are my realityyyyyyy ! La Boum, c'est un film plein de fraîcheur, de musiques, de drames de l'adolescence, mais aussi l'histoire d'une famille mythique. Un film aussi pour comprendre vos parents s'ils étaient ados dans les années 80.

Où le voir ?
Canal +

3. "Star Wars : L'Empire contre-attaque" d'Irvin Kershner

Le pitch
Suite directe d'Un Nouvel Espoir [épisode 4], L'Empire contre-attaque se déroule en partie sur la planète glacée Hoth, où s'est réfugiée l'Alliance Rebelle de Leia (Carrie Fisher), aidée par Luke Skywalker (Mark Hamill) et Han Solo (Harrison Ford). Dark Vador (David Prowse) veut à tout prix mettre la main sur le pilote Skywalker qui a détruit l'Étoile Noire. Tandis que notre héros continue son apprentissage de la Force, Han Solo essaye d'échapper à Jabba le Hutt.

Pour qui ? 
Les fans de Star Wars de toutes les générations et si vous avez envie de partir dans une galaxie lointaine sans bouger de votre canapé et entendre LA réplique la plus célèbre de la saga.

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
Pour de nombreux fans, l'épisode 5 est le meilleur de la saga de George Lucas avec la première apparition de Yoda, l'échange amoureux entre Leia et Han, juste avant qu'il ne soit congelé à la carbonite et le plot-twist sur l'identité du père de Luke Skywalker. Ce film a fêté ses 40 ans en mai dernier, mais il reste un Star Wars d'anthologie.

Où le voir ?
Disney+, Canal VOD et Orange VOD

4. "Breakfast Club" de John Hughes

Le pitch 
Cinq élèves du lycée Shermer que tout oppose se retrouve en salle de colle le même jour. Une fois le surveillant parti, les langues se délient et ce qui devait passer pour une journée ennuyeuse se révèle être en fait une révélation pour les protagonistes : Bender (Judd Nelson), Claire (Molly Ringwald), Allison (Ally Sheedy), Brian (Anthony Michael Hall) et Andy (Emilio Estevez).

Pour qui ? 
Celles et ceux qui ont envie le temps d'une soirée de retourner au lycée et qui veulent pleurer devant la scène finale sur la musique de Simple Minds.

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
Breakfast Club est film pour libérer la parole sur le harcèlement scolaire et lutter contre les préjugés. À sa sortie il permet un véritable tournant dans l'histoire des teen movies américains en allant plus loin que les comédies romantiques. Chacun et chacune des membres du Breakfast Club possède ses traumatismes et les cache. Derrière la veste du sportif, la tenue de "fille à papa" et les injures, Breakfast Club est émouvant et porté par un excellent casting.

Où le voir ?
Netflix 

5. "Footloose"d'Herbert Ross

Le pitch 
Dans la ville de Bomont dans l'Utah, la danse et la fête sont interdites par le redoutable révérend Shaw Moore (John Lithgow). La jeunesse suffoque jusqu'au jour où débarque de Chicago Ren McCormack (Kevin Bacon), fan de rock et de danse. Catalogué d'emblée comme "le mauvais garçon" et "l'étranger", Ren va pourtant se lier d'amitié avec Ariel Moore (Lori Singer) et apprendre à danser à  Willard Hewitt (Chris Penn) et au final réveiller toute la ville.

Pour qui ? 
Si vous aimez le rock, Kevin Bacon (avant la chirurgie esthétique), les Santiag rouges et les adolescents qui se rebellent.

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
D'abord rien que pour le générique sur le tube de Kenny Loggins où toutes les chaussures de danse, de sport et à talons se succèdent, en vous donnant envie de vous trémousser, quel que soit votre niveau de danse. Footloose est un film mythique pour ses scènes où Kevin Bacon montre son talent sur une piste de danse (et dans un entrepôt) et délivre un message fort sur le pouvoir de la jeunesse.

Où le voir ?
Prime Video, Canal VOD et Orange VOD 

6. "Quand Harry rencontre Sally" de Rob Reiner

Le pitch 
Un homme et une femme peuvent-ils être amis ? Dans le New York des années 70, pour Harry (Billy Crystal), le sexe l'emporte toujours, contrairement à Sally (Meg Ryan). Une dispute éclate entre les deux étudiants qui se retrouvent cinq ans plus tard : l'un va se marier, l'autre est fiancée. Encore cinq ans passent et ils se retrouvent tous les deux, sentimentalement au même point. Ils commencent alors passer de plus en plus de temps ensemble...

Pour qui ? 
Les afficionados des comédies romantiques qui sortent un peu des clous, mais aussi les personnes toujours partantes pour un débat animé entre amis.

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
Pour les répliques de Billy Cristal, le jeu d'actrice de Meg Ryan et surtout le scénario toujours aussi moderne, plus de 30 ans après sa sortie. Sally sait ce qu'elle veut dans la vie et ne laisse personne influencer ses choix. C'est aussi un film qui évoque le mariage, la rupture, la crise de la trentaine sans en faire des tonnes avec des dialogues percutants.

Où le voir ?
Canal+, Orange VOD 

7. "Le père Noël est une ordure" de Jean-Marie Poiré

Le pitch 
Un soir de Noël au bureau de SOS Amitiés à Paris. Thérèse (Anémone) et Pierre (Thierry Lhermitte) sont de permanence, mais rien ne se passe comme prévu. Arrivent Zézette (Marie-Anne Chazel) qui vient de fuir Félix (Gérard Jugnot) son amant brutal, puis Katia (Christian Clavier) rejetée par sa famille à cause de son identité. Ajoutez à cela du kloug aux marrons de Monsieur Preskovitch (Bruno Moynotà) et Marie-Ange (Josiane Balasko) coincée dans l'ascenseur et vous obtenez un film hilarant.

Pour qui ? 
Celles et ceux qui adore la Troupe du Splendid et les Bronzés, mais aussi les personnes qui ont horreur des fêtes de Noël traditionnel.

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
Adapté de la pièce de théâtre éponyme, Le Père Noël est une ordure est un classique des programmes télé le soir du réveillon ou du 25 au soir. Prenez de l'avance cette année pour passer un moment en compagnie de Zézette, Thérèse et entendre le fameux "Minuterie !". Sans parler de ce final au zoo qui peut toujours surprendre le public, même après avoir vu le film plusieurs fois.

Où le voir ?
Canal + VOD, Orange VOD 

8. "Shining" de Stanley Kubrick

Le pitch
Au fin fond du Colorado, Jack Torrance (Jack Nicholson) se retrouve gardien de l'hôtel de l’Overlook, accompagné de son épouse Winifred (Shelley Duvall) et leur fils Danny (Danny Lloyd), qui possède un don : il est medium. La tension et l'horreur augmentent chaque nuit dans cet hôtel hanté, jusqu'à faire basculer Jack dans une sanglante folie.

Pour qui ? 
Les fans de films d'horreur, d'hémoglobine et de tension permanente dans une intrigue.

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
Un film idéal pour Halloween qui vous permettra de retrouver l'ambiance "confinement" et temps froid de la saison. Si vous avez envie de comprendre l'origine de cet hôtel angoissant, ne manquez pas Doctor Sleep avec Ewan McGregor, sorti en 2019. Il est difficile de ne pas regarder au moins une fois Shining, même avec la lumière allumée et en pleine journée, pour se prendre une claque cinématographique.

Où le voir ?
Netflix, Canal+ 

9. "Recherche Susan désespérément" de Susan Seidelman

Le pitch
Roberta (Rosanna Arquette) s'ennuie ferme dans son rôle d'épouse bourgeoise devant attendre chaque soir son mari Gary (Mark Blum). Il y a une chose qui lui permet d'adoucir son quotidien, l'annonce mystérieuse d'un jeune homme qui cherche à tout prix Susan (Madonna) dans le journal. Sur un malentendu, Roberta devient Susan et change de vie.

Pour qui ? 
Les fans de Madonna et de Rosanna Arquette et de la mode des années 80 allant du blouson en cuir aux cheveux peroxydés et "choucroutés".

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
Recherche Susan désespérément est toujours dans l'air du temps : deux femmes veulent leur indépendance et se contrefichent du regard de la société sur leurs choix. Tout cela sur une bande-son signée Madonna qui permet à l'intrigue de garder un excellent rythme.

Où le voir ?
Amazon Prime Video 

10. "Nola Darling n'en fait qu'à sa tête" de Spike Lee

Le pitch 
Nola Darling (Tracy Camilla Johns) est une femme libre et qui le revendique. Artiste à Brooklyn, sa vie amoureuse est partagée entre Mars (Spike Lee) qui cherche à la faire rire, Greer (John Canada Terrell) un séducteur bien sûr de lui et Jamie (Tommy Redmond Hicks), qui tente de montrer qu'il est un homme raisonnable. Ajoutez à ces trois prétendants qui veulent que Nola n'en choisisse qu'un pour une relation exclusive, Opal (Raye Dowell) la voisine de Nola et vous obtenez une comédie pleine de rebondissements.

Pour qui ? 
Si vous avez regardé la série de Spike Lee sur Netflix, reboot du du film, avec la brillante DeWanda Wise dans le rôle-titre.

Pourquoi le (re)voir en 2020 ?
Récompensé par le prix du Meilleur premier film au Film Independent's Spirit Awards, Nola Darling n'en fait qu'à sa tête est un bijou du cinéma américain grâce son héroïne et le message transmis : celui de la liberté de la femme à disposer de son corps. Un thème toujours d'actualité. Le combat continue et c'est, entre autres, avec Nola Darling qu'il a pu commencer au cinéma.

Où le voir ?
Netflix 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Star Wars Comédie musicale
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants