1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 11-Novembre : Maurice Genevoix au Panthéon, Macron célèbre "le courage français"
11 min de lecture

11-Novembre : Maurice Genevoix au Panthéon, Macron célèbre "le courage français"

En ce centenaire de l'arrivée du Soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe, les cérémonies du 11-Novembre ont été marquées par l'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix.

Le Panthéon illuminé pour l'entrée de Maurice Genevoix mercredi 11 novembre 2020
Le Panthéon illuminé pour l'entrée de Maurice Genevoix mercredi 11 novembre 2020
Crédit : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
11-Novembre : Maurice Genevoix au Panthéon, Macron célèbre "le courage français"
02:27
11-Novembre : Maurice Genevoix au Panthéon, Macron célèbre "le courage français"
02:27
Paul Turban

Le 11 novembre 1920, le Soldat inconnu entrait solennellement dans Paris avant qu'un hommage lui soit rendu à l'Arc de Triomphe. Cent ans après, à l'occasion des commémorations de l'armistice qui mit fin à la Première Guerre mondiale, Maurice Genevoix, ancien combattant devenu écrivain, entre au Panthéon
Ce mercredi matin, le président de la République Emmanuel Macron s'est rendu à l'Arc de Triomphe pour la commémoration nationale de la Victoire, de la Paix et de tous les mort pour la France sur la tombe du Soldat inconnu. En raison de la situation sanitaire, la cérémonie s'est tenue en présence d’un nombre très restreint d’autorités civiles et militaires. 

Emmanuel Macron a célébré "le courage français" en présidant mercredi l'entrée au Panthéon de l'écrivain Maurice Genevoix, qui a offert "l'immortalité des mots" à tous les soldats morts durant la Première guerre mondiale.

101 cubes en verre, chacun contenant une poignée de terre de l'un des 101 départements français ont été déposés. Sur le 101e, des étudiants de l'Ecole normale supérieure (ENS) ont déposé une poignée de Terre des Eparges (Meuse), où a été blessé Maurice Genevoix lors des combats.

Revivez les commémorations du 11 novembre et l'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix

19h00 - Merci d'avoir suivi cette journée de commémoration du 11 novembre sur RTL.fr.

18h55 - Emmanuel Macron a célébré "le courage français" en présidant mercredi l'entrée au Panthéon de l'écrivain Maurice Genevoix, qui a offert "l'immortalité des mots" à tous les soldats morts durant la Première guerre mondiale. "Ils entrent ici aujourd'hui, enfin" au Panthéon, "le temple des héros de notre Patrie", a déclaré le chef de l'Etat en clôturant la cérémonie d'une heure. 

À écouter aussi

17h50 - Cette entrée de Genevoix au Panthéon était souhaitée par la famille de l'auteur de Raboliot, décédé en 1980, comme l'a confirmé sur RTL son petit-fils. Elle sera "inédite" avec une célébration à la fois en extérieur, des images étant projetées sur l'immense façade, et dans la nef.

17h30 -  La cérémonie au Panthéon clôturera le long cycle du centenaire de la Grande Guerre, dont le temps fort a été "l'itinérance" d'une semaine ayant conduit Emmanuel Macron en 2018 sur les lieux des grandes batailles de l'est et du nord du pays.

16h58 - Durant la cérémonie de panthéonisation de Genevoix, six sculptures du plasticien allemand Anselm Kiefer seront inaugurées, les premières nouvelles œuvres installées dans le Temple de la Nation depuis un siècle. Elles sont accompagnées par une œuvre sonore du musicien Pascal Dusapin, mêlant un chœur et l'enregistrement de 15.000 noms de soldats morts durant la guerre.

16h45 - Le corps de Maurice Genevoix va entrer au Panthéon. Après un passage lundi aux Éparges, où il a été blessé durant la Grande guerre, son cercueil, jusque là enterré au cimetière de Passy à Paris, a passé la nuit à l'École normale supérieure à Paris, dont il a été l'élève. 

La rédaction vous recommande

16h32 - "La Nation s'incline devant ses enfants tombés pour la Patrie", écrit Jean Castex à l'occasion du 11-Novembre. 

À ceux de 14. Et à tous leurs frères d’armes : d’hier, d’aujourd’hui et de demain. La Nation s’incline devant ses enfants tombés pour la Patrie.

Publiée par Jean Castex sur Mercredi 11 novembre 2020

16h05 - C'est une "petite phrase" qui n'est pas passée inaperçue. En marge de la cérémonie à l'Arc de Triomphe, François Hollande a pris des nouvelles de son successeur à l'Élysée : "Ça va ? Pas trop dur en ce moment ?"

La rédaction vous recommande

15h46 - Dans quelques dizaines de minutes, Maurice Genevoix entrera au Panthéon. Le manuscrit autographe de Ceux de 14 rejoindra les collections de la BnF grâce au généreux don de sa famille. Il sera exceptionnellement exposé lors de la cérémonie d’hommage.

15h27 - Les lettres de Poilus sont un témoignage poignant de la vie dans les tranchées et de l'enfer des combat. Alain Delon avait fait la lecture de cinq d'entre elles pour RTL. Un podcast toujours disponible à redécouvrir ici. 

La rédaction vous recommande

15h10 - Maurice Genevoix entrera au Panthéon avec "Ceux de 14" ce mercredi 11 novembre. Ce matin, son petit-fils s'est confié sur RTL : "c'était un objectif à atteindre"

À regarder

Maurice Genevoix au Panthéon : "C'était un un objectif à atteindre", pour son petit-fils
07:29

14h28 - À l'occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, François Lenglet rappelait les coûts extravagants du conflit : 

À écouter

Centenaire du 11-Novembre : les coûts extravagants du conflit
03:59

14h14 - "Mourir pour la Patrie était tout à fait accepté à l'époque, rappelle Dimitri Casali, historien. Le sens de l'honneur, le panache étaient très importants."

14h10 - L'historien Dimitri Casali rappelle que "jamais, dans toute l'Histoire de France, autant de Français se sont sacrifiés." 

14h05 - "Tout est historique, estime Dimitri Casali, historien. C'étaient nos grands-pères, nos arrière-grands-pères. C'est une horreur la guerre de 14." Selon lui, "c'est un véritable suicide de l'Europe. Elle va perdre sa suprématie internationale."

13h58 - Dimitri Casali, historien, président de l'association de défense de l'Histoire de France, est l'invité des Auditeurs ont la parole.  

"Dans les zones rurales, on parlait très peu de cette guerre, explique Dimitri Casali. En 1914, la guerre est l'horizon naturel des Français et des Européens. Il y a toujours eu des guerres, et pour eux, c'étaient la normalité." 

13h50 - Cette 11 novembre 2020, un hommage est rendu à un combattant de la Seconde Guerre mondiale, l'enfant résistant Marcel Pinte, mort à 6 ans

La rédaction vous recommande

13h30 - Simone, 100 ans, témoigne de la vie après la guerre. Son père, mobilisé de 1914 à 1918, "n'en parlait pas, il pleurait", raconte-t-elle. "Des fois, la nuit, il rêvait, se souvient-elle. J'entendais parfois mon père qui criait et ma mère qu'il lui disait de se réveiller." 

Elle raconte les souffrances de son père, qu'elle a "toujours connu malade", après qu'il a été gazé avec du gaz moutarde. "Quand ils l'ont respirée, toute leur vie, ils ont été rongés jusqu'à la mort", se souvient-elle. Elle raconte aussi comment elle s'est battue en 39-45. 

À écouter

11-Novembre : Simone, 100 ans, se souvient de la souffrance de son père après la guerre
08:36

13h20 - Suzanne est la fille d'un combattant de la Première Guerre mondiale. Mobilisé à 19 ans, il est resté sur le front de 1914 à 1918. "J'ai le souvenir des tranchées pleines de boue, il racontait les obus, les barbelés", raconte-t-elle. "Il nous disait aussi les copains morts dans les tranchées qu'ils jetaient par dessus pour ne pas garder un cadavre dans la tranchée", se souvient Suzanne. "Il a été blessé à Verdun, son char a sauté sur un obus. Il a été brûlé", explique-t-elle. 

"Il nous en parlait assez librement", raconte-t-elle avec émotion. "Mon père ne voulait que des filles pour ne pas qu'elles partent à la guerre. Si j'avais été un garçon, je serais partie en Algérie", confie Suzanne. "Ce sont des souvenirs très présents, pourtant je n'avais que 5-6 ans", raconte-t-elle. 

À écouter

11-Novembre : le témoignage très émouvant de Suzanne, fille de Claude, poilu de 1914 à 1918
08:36

13h14 - "Des millions de soldats sont morts pour la France. Pour notre liberté. Pour que vivent nos valeurs. N’oublions jamais", écrit Emmanuel Macron. 

11 novembre 1918. À 11h, dans toute la France, les cloches et les clairons sonnèrent le cessez-le-feu. Des millions de...

Publiée par Emmanuel Macron sur Mercredi 11 novembre 2020

13h10 - Charles, enseignant à Montpellier, pense que "la transmission est un de nos gros soucis à notre époque". "Il y a des chaînons manquants", estime-t-il. "La transmission est conditionnée par le contexte culturel et social", mais "on a un effondrement du niveau culturel" dans le pays, selon lui. "Les parents n'ont pu la capacité de transmettre", selon Charles. 

13h05 - Comment parler de Philippe Pétain, grand "vainqueur de Verdun " lors de la Première Guerre mondiale mais artisan de la politique de collaboration durant la Seconde Guerre mondiale ? "Il faut s'en tenir aux faits, estime Pierre, professeur au lycée. On montre son rôle à Verdun, son rôle dans le règlement des mutineries en 1917, puis on le reprend dans les années 1930. Ensuite, il y a les faits de son action à partir de 1940, avec la Collaboration." 

13h03 - Pierre, professeur au lycée, rappelle à quel point les jeunes hommes, envoyés au front "La fleur aux fusils", étaient "endoctrinés" pour "reprendre l'Alsace et la Moselle". "On redonne la place que la Première Guerre mondiale" aujourd'hui, selon Pierre, avec les nouveaux programmes scolaires et "une étude militaire de la guerre et son impact sur les populations." 

13h03 - Suivez en direct Les Auditeurs ont la parole sur la question "La Grande Guerre : en parlez-vous avec vos enfants ?"

12h46 - Jean-Yves Le Naour, historien spécialiste de la Première Guerre mondiale est l'invité de RTL Midi

"Il y avait déjà un représentant des Poilus, c'est le Soldat inconnu, rappelle Jean-Yves Le Naour, et une plaque au Panthéon pour les écrivains morts pendant la guerre", pour expliquer la panthéonisation tardive de Maurice Genevoix et de "Ceux de 14". 

"Ce sont les historiens qui ont retrouvé Genevoix, car il n'a pas eu un grand succès, explique l'historien. Genevoix revient des enfers et veut raconter la guerre telle qu'elle était. Il veut que les morts ne soient pas morts une seconde fois." 

"C'est le rôle du président de la République d'utiliser l'histoire pour créer du consensus dans le présent", estime Jean-Yves Le Naour, même si la situation "est très différente" entre l'expérience des tranchées et la lutte contre le coronavirus. 

À écouter

Jean-Yves Le Naour, historien spécialiste de la Première Guerre mondiale est l'invité de RTL Midi le 11 novembre 2020
06:05

12h40 - Plusieurs personnes ont été blessés dans un attentat à l'explosif ce mercredi au cimetière non musulman de Jeddah, ville de l'ouest de l'Arabie saoudite, lors d'une cérémonie commémorant l'armistice du 11 novembre 1918, a annoncé le ministère français des Affaires étrangères.

12h18 - Si du Soldat inconnu on ne connaît pas le nom, ni l'origine si ce n'est que c'est un combattant français tombé sur l'un des fronts de France, cet homme qui représente tous les soldats morts pour la France a désormais un visage, celui de la superposition des visages de 30.000 portraits de l'époque

11h59 - La Première Guerre mondiale fut une guerre totale, mobilisant tous les hommes en âge de combattre, toutes les forces vives de la Nation pour faire tourner l'économie de guerre, mais aussi les animaux sur les champs de bataille. Une histoire que rappelle Alain Baugrain-Dubourg dans On refait la planète

À écouter

On refait la planète du 08 novembre 2020
10:37

11h46 - Revivez en images la cérémonie d'hommage sur la tombe du Soldat inconnu présidée par Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron rend hommage à Georges Clemenceau le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron rend hommage à Georges Clemenceau le 11 novembre 2020
Crédit : Crédit CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Emmanuel Macron rend hommage à Georges Clemenceau le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron arrive à l'Arc de Triomphe à Paris le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron dépose une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron ravive la flamme au-dessus de la tombe du Soldat inconnu le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron observe un temps de silence puis la Marseillaise est chantée le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron salue François Hollande et les autres autorités civiles présentes à l'Arc de Triomphe le 11 novembre 2020.
Emmanuel Macron quitte les Champs-Élysées le 11 novembre 2020
Les Champs-Élysées ne sont pas cernés de public comme habituellement en raison du confinement le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron rend hommage à Georges Clemenceau le 11 novembre 2020 Crédits : Crédit CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Emmanuel Macron arrive à l'Arc de Triomphe à Paris le 11 novembre 2020 Crédits : Yoan VALAT / POOL / AFP
Emmanuel Macron dépose une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu le 11 novembre 2020 Crédits : Yoan VALAT / POOL / AFP
Emmanuel Macron ravive la flamme au-dessus de la tombe du Soldat inconnu le 11 novembre 2020 Crédits : Yoan VALAT / POOL / AFP
Emmanuel Macron observe un temps de silence puis la Marseillaise est chantée le 11 novembre 2020 Crédits : Yoan VALAT / POOL / AFP
Emmanuel Macron salue François Hollande et les autres autorités civiles présentes à l'Arc de Triomphe le 11 novembre 2020. Crédits : Yoan VALAT / POOL / AFP
Emmanuel Macron quitte les Champs-Élysées le 11 novembre 2020 Crédits : Yoan VALAT / POOL / AFP
Les Champs-Élysées ne sont pas cernés de public comme habituellement en raison du confinement le 11 novembre 2020 Crédits : CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
1/1

11h23 - Emmanuel Macron quitte l'Arc de Triomphe. La journée se poursuivra, cette année, avec l'entrée au Panthéon de Maurice Genevoix et de "Ceux de 14" à 18 heures. 

11h12 - Le président de la République signe le livre d'or et échange avec les militaires présents. 

11h11 - Emmanuel Macron échange avec le président du Sénat Gérard Larcher, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, les anciens Présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande et la maire de Paris Anne Hidalgo. "Pas trop difficile en ce moment ?", demande François Hollande à Emmanuel Macron. "Si, un peu", répond le chef de l'État.

11h09 - La Marseillaise est entonnée par quatre chœurs sous l'Arc de Triomphe

11h05 - Emmanuel Macron dépose une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu. S'ensuit le ravivage de la flamme par le chef de l'État. Le noms des soldats morts depuis le 11 novembre 2019 sont rappelés

Emmanuel Macron ravive la flamme au-dessus de la tombe du Soldat inconnu le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron ravive la flamme au-dessus de la tombe du Soldat inconnu le 11 novembre 2020
Crédit : Yoan VALAT / POOL / AFP

11h04 - La cérémonie commence par un passage en revue les troupes des unités qui ont perdu un ou plusieurs soldats lors de combats depuis le début de l'année. 

11h02 - Le président de la République est accueilli à l'Arc de Triomphe par le Premier ministre Jean Castex, la ministre des Armées Florence Parly, et la ministre déléguée chargée des Anciens combattants Geneviève Darrieussecq, ainsi que les chefs militaires. 

Emmanuel Macron arrive à l'Arc de Triomphe à Paris le 11 novembre 2020
Emmanuel Macron arrive à l'Arc de Triomphe à Paris le 11 novembre 2020
Crédit : Yoan VALAT / POOL / AFP

10h57 - Emmanuel Macron reprend sa voiture et remonte les Champs-Élysées pour gagner l'Arc de Triomphe. 

10h54 - Le président de la République Emmanuel Macron, après une minute de silence, échange avec la famille de Georges Clemenceau et les descendants des proches du "Tigre". 

10h50 - L'hommage débute au pied de la statue de Georges Clemenceau, "le Tigre", président du Conseil des ministres (l'équivalent du Premier ministre) et ministre de la Guerre de 1917 à 1920. 

La statue de Georges Clemenceau (illustration)
La statue de Georges Clemenceau (illustration)
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP

10h49 - Le président de la République Emmanuel Macron vient de quitter l'Élysée. Le cortège vient de franchir la grille du Coq. 

10h41 - Le 11-Novembre est aussi l'occasion de se souvenir de ceux qui restent, familles des soldats morts pour la France et militaires blessés. L'association du "Bleuet de France" a été fondée à la fin de la Première Guerre mondiale pour les aider. Vous pouvez faire un don ici

10h26 - Au-delà de la Première Guerre mondiale, ce sont tous les morts pour la France qui sont honorés en ce 11 novembre. Vous souhaitez savoir si un de vos ancêtres a été tué sur les champs de bataille ? Le site Mémoire des Hommes les recense tous. 

10h07 - À l'image du Soldat inconnu inhumé sous l'Arc de Triomphe, de nombreux soldats ont disparu durant les combats et ne purent jamais être identifiés. Des familles recherchent des aïeux disparus et des bénévoles tentent de rendre une identité à des corps exhumés. 

09h51 - Crise sanitaire et confinement obligent, la cérémonie d'hommage à l'Arc de Triomphe se tiendra en comité restreint. Seuls 4 chœurs de l'armée seront présents, quelques musiciens et les autorités civiles et militaires. Déjà le 8 mai dernier, la commémoration de la Victoire de 1945 s'était tenue quelques jours avant le déconfinement.

09h33 - Comme chaque année, les noms des soldats français morts pour la France depuis le 11 novembre 2019 seront évoqués lors de l'hommage à l'Arc de Triomphe, alors que seront présents les étendards de leur régiment. L'étendard du 106e régiment d'infanterie, celui de Maurice Genevoix, sera aussi présent.

09h20 - À l'occasion du centenaire du choix du Soldat inconnu, l'habituelle commémoration à l'Arc de Triomphe sera doublée, à 18 heures, de la panthéonisation de Maurice Genevoix et de "Ceux de 14", suivant une volonté du président de la République Emmanuel Macron

08h55 - Cette année, les commémorations auront une saveur particulière, puisqu'il s'agit du centenaire du choix du Soldat inconnu, arrivé à Paris cette année-là. Emmanuel Macron lui rendra hommage en fin de matinée, et, à travers lui, à tous les soldats tombés pour la France. 

En 1918, le dernier soldat français tombé au front s'appelle Henry Gunther. Il est mort dans la Meuse, le 11 novembre à 10h59, à une minute de l’Armistice. Son histoire est racontée dans Les sentiers de la Grande Guerre par Samuel Goldschmidt.

À écouter

11 novembre 1918 : le dernier mort à la dernière minute
03:50

08h30 - Bienvenue dans ce live à l'occasion de la commémoration de l'armistice de 1918.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/