1 min de lecture Écologie

11 Novembre : les animaux aussi ont payé un lourd tribut pendant la guerre

Quelque 10 millions de chevaux, mules et autres bodets sont morts durant le conflit. Malgré les quelque 3.000 vétérinaires qui tentent de soulager les souffrances, l'épreuve est insupportable.

ecologie On refait la planète Allain Bougrain Dubourg iTunes RSS
>
On refait la planète du 08 novembre 2020 Crédit Image : MARY EVANS / SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
Allain Bougrain Dubourg

Le 11 novembre prochain nous fêterons l'Armistice. C'est l'occasion de rappeler que les animaux, aussi, ont payé un lourd tribut lors de cette Guerre de 14-18. Comme le disait l'écrivain Maurice Genevoix dans Ceux de 14 : "L'ombre de la mort s'étend invariablement sur les pupilles des hommes et des bêtes. Et le sang de leurs blessures coule d'un même flot absurde, la vie est une".

Et si dans les pays alliés de l'Australie à l'Angleterre, en passant par les États-Unis, on a rendu hommage à ces animaux enrôlés, bon gré mal gré, en France, on a tendance à les avoir un peu oublié. Les animaux qui ont le plus souffert pendant la Première Guerre mondiale sont incontestablement les équidés, quelque 10 millions de chevaux, mules et autres bodets sont morts durant le conflit. En 1914, l'Armée française compte 196.000 chevaux dans ses rangs. Avec les réquisitions dans les campagnes et en Algérie, ce sont près d'un million d'équidés qui ont rejoint le front. 

On assiste alors à des marches forcées épuisantes pour les hommes et pour les bêtes. La moyenne est de 40 kilomètres par jour, mais plus de 10.000 chevaux ont parcouru 200 kilomètres en trois jours sous une chaleur caniculaire. Malgré les quelque 3.000 vétérinaires qui tentent de soulager les souffrances, l'épreuve est insupportable. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Budget Environnement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants