1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : le point sur la course aux parrainages
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : le point sur la course aux parrainages

De Fabien Roussel à Florian Philippot en passant par le Parti animaliste; qui touche au but, qui est serein, qui galère, qui s’inquiète ?

Fabien Roussel à l'Assemblée nationale le 28 avril 2020
Fabien Roussel à l'Assemblée nationale le 28 avril 2020
Crédit : David NIVIERE / POOL / AFP
Présidentielle 2022 : le point précis sur la course aux parrainages
03:28
La course aux parrainages bat son plein
03:28
Micro générique Switch 795x530
Aurélie Herbemont - édité par Gregory Fortune

Anne Hidalgo a été la première à annoncer qu'elle avait les 500 parrainages en vue de l'élection présidentielle de 2022, une formalité grâce au réseau d'élus du Parti socialiste. Mais où en sont les autres candidats déclarés ou attendus, comme Emmanuel Macron ? Voici un point très précis à un peu plus de quatre mois du premier tour, prévu le dimanche 10 avril prochain (second tour le dimanche 24 avril).

Commençons par la gauche. Les communistes assurent n'être "pas loin du but" pour la candidature de Fabien Roussel. Comme le PS, le PC compte de nombreux élus, ce qui facilite la démarche... et complique celle de Jean-Luc Mélenchon. L'Insoumis a franchi le cap des 300, mais cette fois, impossible de puiser dans le vivier communiste. Pour Yannick Jadot, ça avance "tranquillement, mais sûrement" grâce au matelas des 350 parrains verts. 

Et quand on est sous la barre des 3% dans les sondages ça avance ? L'équipe d'Arnaud Montebourg revendique 280 parrainages, Philippe Poutou (NPA) 175, "un peu plus qu'en 2017 à la même époque" d'après un proche. Nathalie Arthaud continue à chercher mais elle est "confiante". Lutte ouvrière a toujours réussi à les avoir. 

Embouteillage de candidats

Le Parti animaliste se veut aussi optimiste : "On en reçoit tous les jours, mais c'est un travail de fourmi". Une chose importante à noter : on parle de "promesses"; c'est aux élus de les transformer en vrais parrainages qu'ils enverront au Conseil constitutionnel à partir du 31 janvier. Il peut donc y avoir des bonnes ou des mauvaises surprises à l'arrivée. Rien ne dit que les élus, sursollicités, ne promettent qu'à un seul candidat.

À lire aussi

À l'extrême droite, il y a désormais un embouteillage de candidats. Marine Le Pen a une base : 300 élus RN. Pour les 200 supplémentaires, "c'est très dur", explique un de ses lieutenants qui pointe un problème : les noms de tous les parrains sont publics depuis 2017. "Sans ça, on serait déjà à 1.500" assure-t-il. 

Éric Zemmour, lui, a lancé un appel aux maires pendant son meeting. Son équipe évoque le chiffre de 250. Celle de Nicolas Dupont-Aignan confesse, elle, une "inquiétude" : 400 promesses de maires à l'oral, mais "très peu d'engagements signés", se désole son entourage. Quant à 'ancien numéro 2 du FN, Florian Philippot, il assure en avoir 200, avant de lâcher : "Que c'est dur !". François Asselineau, le défenseur du Frexit, est lui aussi en chasse

Macron vise le record de Fillon

Enfin, pour Valérie Pécresse, ça sera une formalité. LR a beaucoup d'élus. François Fillon détient le record de parrainages : 3.635 en 2017. Idem pour Emmanuel Macron, qui avait obtenu il y a cinq ans 1.829 parrainages. Pour 2022, une organisation quasi-militaire est mise en place : les quelque 350 députés de la majorité ont pour mission d'aller chercher des parrains. Sénateurs et référents locaux sont aussi mis à contribution. Premier pointage le 15 décembre. 

Les recruteurs ont même reçu un kit pour partir en chasse, qui comprend un document de 20 pages qui résume l'action du gouvernement pour les collectivités, histoire d'entamer la conversation. Il y a aussi une liste des cibles "faciles" par circonscription : les parrains de 2017, les maires soutenus par la "Macronie" aux Municipales, les signataires de tribunes pro-Macron et la liste des Conseillers départementaux ou régionaux réputés proches, car eux aussi ont le droit de signer. Clairement, le chef de l'État ne joue pas les 500 mais le record de 2022. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/