1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - "Zemmour veut moins d’impôts, comme tous les candidats en campagne" selon Lenglet
2 min de lecture

ÉDITO - "Zemmour veut moins d’impôts, comme tous les candidats en campagne" selon Lenglet

Officiellement candidat à l'élection présidentielle 2022, Éric Zemmour a dévoilé, dimanche 5 décembre, une partie de son programme économique.

Éric Zemmour lors de son premier meeting.
Éric Zemmour lors de son premier meeting.
Crédit : Stefano RELLANDINI / AFP
Que vaut le programme économique d'Eric Zemmour?
03:33
Que vaut le programme économique d'Eric Zemmour?
03:34
François Lenglet

Dimanche 5 décembre, Éric Zemmour, désormais candidat à la présidentielle 2022, a livré quelques éléments de son programme économique. Et en matière de fiscalité, on pourrait appeler cela la compile. C’est un digest de toutes les propositions qu’on a entendues dans la campagne des primaires à droite. Programme de droite dans lequel Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont d’ailleurs aussi fait quelques emprunts. 

Pour résumer, Éric Zemmour veut moins d’impôts et moins de charges. Comme tous les candidats en campagne. Ce qui n'est donc pas très original. Cela étant dit, cette idée de baisser les charges ne souffre pas d’être banale, mais de ne pas être appliquée.

Éric Zemmour souhaite augmenter le salaire net des Français en réduisant les cotisations sociales qui frappent leur salaire. Cela représenterait 100 euros mensuels au niveau du Smic ( Salaire minimum de croissance) pour, dit-il, rendre aux Français l’équivalent d’un treizième mois de revenu en plus. 

Une formule similaire à celle de Marine Le Pen

C’est exactement la formule de Marine Le Pen, qui a le même objectif. Il veut également supprimer les droits de succession pour la transmission d’entreprise et baisser les impôts de production. Ces taxes sur les entreprises indépendantes du chiffre d’affaires, ça, c’est le programme Macron/Le Maire, qui l’ont d’ailleurs entamé. Et il veut aussi abaisser l’impôt sur les bénéfices pour les PME, qui en effet payent souvent davantage, en proportion, que les grands groupes. 
 
Tout cela fait pas mal d’argent. Pour la seule mesure sur les charges sociales, il y en a pour plusieurs dizaines de milliards. Le reste est difficile à évaluer car il n’a fait état que d’intention assez vagues.

Où compte t-il trouver l’argent ?

À lire aussi

Mais concernant l'argent, Éric Zemmour n’en a pas dit mot. Il entend en réalité faire des économies avec la lutte contre les fraudes aux allocations diverses et en limitant le bénéfice des aides sociales aux Français et membres de l’union européenne. C’est aujourd’hui interdit par le conseil constitutionnel, une décision de janvier 1990 empêche de faire la différence entre les assurés en fonction de leur nationalité

Il faudrait donc changer la constitution. Zemmour spécule, à ce propos, sur plusieurs dizaines de milliards d’euros d’économies, cela semble très optimiste. Et il veut aussi allonger la durée de la carrière des Français, ça c’est plus sérieux, en retardant progressivement l’âge légal de la retraite à 64 ans. Bénéfice pour les régimes sociaux, quinze milliards annuels environ.

Concernant l'industrie, y a-t-il des mesures spécifiques ?

Éric Zemmour en a évoqué une : réserver les commandes publiques, celles de l’état, des municipalités et régions, des entreprises publiques, à des sous-traitants français. Cela semble tout bête, et pourtant c’est interdit par les traités européens, qui imposent que le décideur publique retienne le meilleur prix, même s’il émane d’un fournisseur chinois ou patagon. Et c’est d’autant plus saugrenu qu’en Chine et aux États-Unis, les commandes publiques sont justement réservées aux entreprises locales. 

L’Europe l’a interdit parce qu’elle s’est construite sur la lutte contre le nationalisme, contre la frontière. Il serait grand temps de dépoussiérer cela, et de réserver ces quelques 10% du PIB au moins aux entreprises européennes. Voire, ça n’est pas saugrenu pour les commandes régionales, aux entreprises bretonnes en Bretagne et provençales en Provence. En clair, c’est une bonne idée. Mais elle n’est pas non plus originale, elle se trouve dans la plupart des programmes électoraux.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/