1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Roussel veut rendre inéligibles les condamnés pour incitation à la haine
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Roussel veut rendre inéligibles les condamnés pour incitation à la haine

Le candidat communiste Fabien Roussel veut rendre inéligibles les personnes condamnées pour incitation à la haine, visant directement Éric Zemmour.

Le député PCF Fabien Roussel (illustration)
Le député PCF Fabien Roussel (illustration)
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Roussel veut rendre Zemmour inéligible
03:07
Un air de campagne du 01 novembre 2021
03:07
- édité par William Vuillez

La proposition du jour c'est celle du candidat communiste Fabien Roussel, qui veut rendre inéligibles les personnes condamnées pour incitation à la haine, proposition qui vise Éric Zemmour car le toujours pas candidat a déjà été condamné pour ce type de délit. Fabien Roussel veut donc faire adopter une résolution à l'Assemblée nationale le 2 décembre prochain pour interdire de scrutin les personnes dans ce cas

C'est vrai qu'il n'y a pas de peine d'inéligibilité automatique quand on est condamné pour incitation à la haine, la preuve : Jean-Marie Le Pen a toujours pu se présenter aux élections malgré diverses condamnations mais la justice peut quand même prononcer ce type de peine complémentaire. Cette proposition du communiste est très politique, une manière d'affirmer que les coupables d'incitation à la haine ne devraient pas pouvoir être candidats.

Une manière de se démarquer aussi de ceux qui, comme Jean-Luc Mélenchon, débattent avec Éric Zemmour. Concernant les autres groupes politiques, le PS n'a pas encore tranché. LR aussi doit en débattre, mais le président du groupe de droite Damien Abad dit "pourquoi pas".

Roussel, "communiste d'opérette" selon Zemmour

Côté insoumis, ils avaient fait une proposition similaire en 2017 qui n'avait pas été adoptée. De là à soutenir la version communiste ? Pas sûr... Un insoumis réfute toute automaticité pour éviter "une pression politique sur la justice". Dans la majorité présidentielle, sans qui aucun texte n'a la moindre chance d'aboutir, on observe l'idée communiste avec circonspection.

À écouter aussi

"C'est déjà possible, donc à part se faire plaisir c'est sans effet", explique un marcheur. Un autre confie : "Donner le sentiment qu'on utilise des subterfuges pour empêcher quelqu'un de se présenter ne fait que le renforcer". "Il vaut mieux combattre Zemmour dans les urnes que devant les juges", appuie un conseiller de l'exécutif.

De son côté, Éric Zemmour a réagi sur twitter. Le polémiste d'extrême droite traite Fabien Roussel de "communiste d'opérette", "totalitaire dans ses idées et pitoyable dans ses actes". L'occasion pour Éric Zemmour de rendre hommage à Jean-Luc Mélenchon, "un vrai bolchévique à l'ancienne, qui va au contact de l'adversaire".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/