4 min de lecture Portrait

Michel Barnier, le négociateur du Brexit qui veut "retrouver les Français"

PORTRAIT - Michel Barnier a réussi a arraché à la veille de Noël un accord de divorce entre l'Union européenne et le Royaume-Uni. Après 4 ans de négociation, il veut "retrouver les Français" et aider la droite.

Michel Barnier le 15 octobre 2020 à Bruxelles (Belgique)
Michel Barnier le 15 octobre 2020 à Bruxelles (Belgique) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP / POOL
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Voilà quatre ans qu'il était en charge d'un épineux dossier, une question historique : négocier un accord de divorce au nom de l'Union européenne avec le Royaume-Uni. Jusqu'au bout, il s'est battu, avec les équipes de Bruxelles pour finalement arriver à un accord le 24 décembre. Au bout de la course d'endurance, pas de triomphalisme - "C'est perdant-perdant", estime-t-il, mais une confidence : "la France et les Français m'ont manqué". 

Le négociateur de l'accord de Brexit Michel Barnier affiche la couleur. S'il entend "se reposer", comme il l'a raconté à franceinfo, l'homme politique chevronné a de "l'énergie" et il entend bien "être utile" à la France et "apporter [sa] pierre à [sa] famille politique", la droite, "traumatisée par trop d'échecs et de divisions", selon lui. 

"Ce n'est pas étonnant qu'un homme politique, et j'ai toujours été un homme politique même si certains me caricaturent en technocrate bruxellois, ayant la même énergie et la même capacité de m'indigner ou de m'enthousiasmer, je garde l'envie de servir mon pays", s'est justifié l'ancien élu et réélu sur RTL

>
Brexit : "Il y a beaucoup de leçons à tirer", affirme Michel Barnier sur RTL Crédit Image : Frédéric Bukajlo / Sipa Press pour RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

Dans Le Figaro, Michel Barnier a balayé d'un revers de main l'idée de rejoindre la majorité présidentielle. Il n'a "jamais été question" qu'il mène une liste La République en Marche en Auvergne-Rhône-Alpes, affirme-t-il, et il apportera "sans hésitation" sa voix à la liste de Laurent Wauquiez. C'est à droite qu'il entend s'investir. 

Il a accédé à une reconnaissance de chef d’État

Clément Beaune, à propos de Michel Barnier, dans "Le Monde"
Partager la citation

Pour le reste, Michel Barnier veut "prendre le temps de réfléchir". "Mon seul souci, c'est d'être utile à mon pays qui a besoin de davantage d'unité, de solidarité, de justice, de respect aussi", affirme-t-il. De grands principes qui feraient presque programme présidentiel... Mais "il ne faut pas personnaliser, dès maintenant, le débat", rétorque le principal intéressé, "le moment est celui d'un jeu collectif". 

À lire aussi
Union européenne
Brexit : "Il y a une surexploitation sur la zone française", dénonce un pêcheur du Pas-de-Calais

Pourtant, la négociation de l'accord de Brexit marque une grande victoire dans la carrière de Michel Barnier. "Il y a quatre ans, si on vous parlait de Barnier, vous disiez : il est à la retraite, non ?", selon un diplomate cité par Le Monde. Aujourd'hui, "il a accédé à une reconnaissance de chef d'État", n'hésite pas à affirmer le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune.

Un retour sur le devant de la scène grâce au Brexit

Le Brexit a été - bon gré, mal gré - une planche de salut pour l'homme politique. Il avait échoué à faire un retour dans la politique nationale lorsque, en mai 2015, l'Union pour un mouvement populaire (UMP, devenue Les Républicains, LR) lui avait préféré Laurent Wauquiez pour mener la liste de droite aux régionales au terme d'un mandat de commissaire européen. 

Selon Le Monde, Michel Barnier s'est aussi un temps rêvé Premier ministre en remplacement d'Édouard Philippe, ou encore président de la Commission européenne. Mais dans l'un comme dans l'autre poste, Emmanuel Macron ne le choisit pas. Fort de son expérience de négociateur, où il a œuvré à "la défense des citoyens", Michel Barnier entend désormais "retrouver les Français". 

Il y a des gens qui ont des cheveux blancs qui ont des idées neuves.

Michel Barnier sur franceinfo
Partager la citation

Il faut dire que Michel Barnier n'est pas un novice en politique. À presque 70 ans - il les aura le 9 janvier prochain -, il a suivi le cursus honorum en gravissant les échelons. Élu à 22 ans conseiller général de Savoie, il entre à l'Assemblée nationale cinq ans plus tard, puis prend, en 1982, la tête du Conseil général de Savoie, qu'il conserve 17 ans durant. 

À 42 ans, il devient ministre de l'Environnement en 1993 puis ministre délégué aux Affaires européennes en 1995. Il est aussi ministre des Affaires étrangères de Jacques Chirac en 2004-2005 et ministre de l'Agriculture et de la Pêche de Nicolas Sarkozy en 2007-2009. Il soutient son successeur à ce poste, Bruno Le Maire, lors de la primaire de 2017. 

Un homme d'expérience

C'est donc en homme d'expérience, mais toujours plein d'"enthousiasme" et de "capacité d'indignation", que Michel Barnier entend s'investir. Dès 1990, il avait écrit un livre - Le défi écologique, chacun pour tous - dans lequel il proposait "100 nouvelles mesures" pour l'environnement, à une époque où le sujet était à ses balbutiements. 

L'ex-commissaire européen, "patriote et européen" selon ses propres mots, insiste aussi sur la capacité qu'il a eu de préserver "l'unité" de l'Union malgré les difficultés. Il se décrit aussi volontiers comme un "montagnard", ne manquant pas de rappeler son attachement local savoyard. Un homme d'État en même temps qu'un homme de terrain, en somme, si on l'écoute. 

Toutefois, il est aussi, d'expérience, mal-aimé du monde politique français. Il "manque de charisme", note Le Monde, bien qu'il soit "courtois", et souffre d'une "raideur certaine" et d'un "côté soupe au lait". "Je connais ces critiques, répond Michel Barnier dans Le Figaro. Ça n’a pas une grande importance. Je sais ce que je suis et je sais ce que j’ai fait."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Portrait Droite Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants