1 min de lecture Union européenne

Brexit : "Il y a des leçons à tirer", avertit Michel Barnier sur RTL

INVITÉ RTL - Le négociateur en chef du Brexit estime qu'"il y a un examen de conscience" et "des réformes à faire", après cette décision des Britanniques qui tient lieu d'avertissement pour les 27.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Brexit : "Ce n'est pas la fin de l'histoire", déclare Michel Barnier sur RTL Crédit Image : Frédéric Bukajlo / Sipa Press pour RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Thomas Pierre

La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, Michel Barnier dit la regretter. Mais elle tient désormais lieu d'avertissement pour les 27 Etats membres : "Il faudra tirer les leçons du Brexit", estime ainsi le négociateur en chef de l'UE, invité exceptionnel de RTL ce jeudi. 

"Et ça ce n'est pas trop tard pour les pays de l'Union européenne", insiste-t-il. "J'ai traité au nom de l'Union européenne les conséquences du Brexit. Elles sont innombrables", assure l'ancien commissaire européen. 

Dès lors, "il y a des leçons à tirer, il y a un examen de conscience à faire, il y a des réformes à faire", reconnaît-il. "Pourquoi 52% des Britanniques ont voté contre l'Europe ? Parce qu'elle ne protège pas assez, parce qu'elle a laissé se désindustrialiser un certain nombre de pays, parce qu'il n'y a plus de services publics", énumère Michel Barnier. 

Ce constat fait, il ne faut désormais pas "confondre ce sentiment populaire, qui s'est exprimé ces derniers mois avec les 'gilets jaunes' (...), avec le populisme, ce n'est pas la même chose", insiste-il enfin.

"Nous venons de détricoter 44 années de relation"

Par ailleurs, le négociateur en chef de l'Union européenne a estimé que, bien que le Royaume-Uni ait demandé à partir, "ce n'est pas la fin de l'histoire". En effet, relations commerciales, diplomatiques, douanières : "Nous venons de détricoter 44 années de relation. Les Britanniques quittent 600 accords internationaux", rappelle-t-il. 

À lire aussi
Une carte d'identité en France (illustration) France
La carte d'identité va changer de format en 2021

"Ils n'ont pas bien mesuré, en tout cas pas bien expliqué à tout le monde, ce que cela voulait dire de quitter l'Union européenne", ajoute-t-il. "Après, il va falloir tout reconstruire d'une autre manière."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Brexit Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants