1 min de lecture Union européenne

Coronavirus : la Commission européenne présente un plan de relance de 750 milliards d'euros

La Commission européenne a dévoilé mercredi 27 mai un plan de relance exceptionnel de 750 milliards d'euros pour relancer les économies européennes.

Le siège de la Commission européenne à Bruxelles le 22 septembre 2014 (illustration).
Le siège de la Commission européenne à Bruxelles le 22 septembre 2014 (illustration). Crédit : AFP / EMMANUEL DUNAND
Sarah Belien
Sarah Belien
et AFP

C'est une première. À l'heure où l'Asie semble en bonne voie vers une sortie de crise, l'Europe accélère son déconfinement et l'Amérique du Sud s'enlise, le coût social et économique de l'épidémie, qui s'ajoute au terrible bilan humain, apparaît chaque jour davantage. Et pour y faire face, la Commission européenne dévoile un plan de relance exceptionnel de 750 milliards d'euros.

Jusqu'ici, la Commission n’avait jamais proposé l’émission d’une dette mutualisée européenne de grande ampleur. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s'est lancé mercredi 27 mai en proposant ce plan exceptionnel aux 27, dans le but de faire face à la crise économique liée au coronavirus et les a appelé à "mettre de côté les vieux préjugés".

Alimenté par des emprunts à grande échelle au nom de l'Union Européenne, ces 750 milliards d'euros seront redistribués pour deux-tiers en subventions et pour un tiers sous forme de prêts. 500 milliards seront transférés aux États les plus touchés par la crise, sur le même schéma que l'accord présenté par Emmanuel Macron et Angela Merkel il y a quelques semaines.

Les négociations débutent

Pour bénéficier de ce plan exceptionnel, les pays devront en contrepartie présenter un plan d'investissements et de réformes qui s'inscriront dans les priorités politiques de la Commission, à savoir le "green deal", la transition écologique, et la souveraineté européenne. L'Italie, l'Espagne, la France ainsi que la Pologne devraient en être bénéficiaire.

À lire aussi
Un vaccin contre la Covid-19 (illustration) coronavirus
Coronavirus : 15% des vaccins achetés par l'UE pour la France

Paris espère un accord des 27 sur ce plan d'ici à juillet, mais prévoit des négociations "difficiles" avec les Pays-Bas, le Danemark, l'Autriche et la Suède, dits "frugaux", qui y sont hostiles. La question du remboursement est également loin d'être réglée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants