2 min de lecture Justice

Les infos de 6h - Affaire Dépakine : le laboratoire Sanofi mis en examen

Sanofi a annoncé sa mise en examen pour "tromperie aggravée" et "blessures involontaires", trois ans et demi après l'ouverture d'une enquête sur la Dépakine, un anti-épileptique soupçonné d'avoir des effets secondaires dramatiques.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Affaire Dépakine : le laboratoire Sanofi mis en examen Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
160x130 - Laura Maucci
Laura Maucci édité par Paul Turban

Trois ans et demi après l'ouverture d'une enquête sur la Dépakine, Sanofi est mis en examen. Le laboratoire qui commercialise cet anti-épileptique depuis 1967 a lui-même annoncé qu'il était poursuivi pour "tromperie aggravée" et "blessures involontaires". La Dépakine aurait été vendue alors qu'on soupçonnait des risques sur les femmes enceintes. 

Le bébé d'une femme enceinte qui prenait de la Dépakine pour traiter son épilepsie ou ses troubles bipolaires avait un risque d'avoir des malformations à la naissance ou des retards de développement intellectuel, des retards pour marcher et un fort risque d'autisme

Ces graves effets secondaires peuvent atteindre jusqu'à 40% des enfants exposés. Selon une évaluation de l'Assurance maladie, entre 2.000 et 4.000 enfants sont nés avec des malformations sévères et entre 15.000 et 30.000 souffrent de problèmes neurologiques. 

La procédure contre Sanofi lancée par l'association d'aide aux parents représente 4.000 personnes. Elles espèrent voir le groupe reconnu coupable et obtenir une indemnisation. Sanofi assure avoir averti les autorités de santé dès 1980 sur les malformations et en 2003 sur les risques neurologiques. Sans réaction de leur part. Pour le groupe, la mise en examen va permettre de démonter qu'il a respecté ses obligations et fait preuve de transparence. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
l'heure du crime
Manuela Gonzalez : veuve noire ou victime du mauvais sort ?

Coronavirus - Tous les Français rapatriés de Wuhan et qui présentaient des symptômes inquiétants se sont révélés négatifs aux tests effectués. L’épidémie a désormais tué 425 personnes en Chine et contaminé 20.000 malades selon un dernier bilan. 

Violences sexuelles dans le patinage - Didier Gailhaguet, le président de la Fédération des sports de glace, "admet des erreurs" après les révélations de violences sexuelles dans le patinage français à la suite notamment des révélations dans un livre de l'ancienne championne, Sarah Abitbol. Il refuse de démissionner, malgré une demande de la ministre des Sports. 

Grève contre la réforme des retraites -  À l'Assemblée nationale a débuté ce lundi 3 février l'examen du texte en commission spéciale. Au même moment, une nouvelle manifestation d'opposants à la réforme avait lieu dans les rues de Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Santé Sanofi
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants