1 min de lecture Faits divers

Violences sexuelles dans le patinage : “Je n'ai pas fait de faute”, se défend Gailhaguet

"J'ai commis des erreurs, pas des fautes", s'est défendu le président de la Fédération française des sports de glace, après que la ministre des Sports Roxana Maracineanu lui a demandé de démissionner.

Didier Gailhaguet à Sotchi le 7 février 2014
Didier Gailhaguet à Sotchi le 7 février 2014 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Didier Gailhaguet s’est exprimé lundi 3 février, quelques minutes après que la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, lui a demandé de démissionner à la suite des récentes révélations de violences sexuelles dans le patinage français. Sarah Abitbol, l'ancienne athlète vedette des années 1990, a en effet accusé son ancien entraîneur Gilles Beyer de viol alors qu'elle n'était qu'adolescente. 

"Je suis extrêmement triste, atterré, bouleversé par le mal qui a été fait" aux victimes, a-t-il déclaré. "J’ai commis des erreurs (mais) pas de fautes", a-t-il affirmé. Le président de la Fédération française des sports de glace a dénoncé une "décision déjà prise d'avance" et a affirmé que la ministre ne l'a "pas écouté" ni "entendu". 

"Ma première pensée va aux jeunes filles que j'ai dirigées et que je connais bien (...) bouleversées par le mal qui aura été fait par quelques prédateurs malveillants (...) prenant leur innocence et leur dignité", a-t-il poursuivi. Interrogé sur son intention de démissionner, il a répondu "réfléchir à tout ça", renvoyant à une conférence de presse qui se tiendra mercredi 5 février.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Viol Agression sexuelle
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants