1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Gilets jaunes" : 15.000 manifestants recensés ce mercredi 21 novembre
7 min de lecture

"Gilets jaunes" : 15.000 manifestants recensés ce mercredi 21 novembre

En dépit d'une plus faible mobilisation, quelques barrages filtrants subsistaient sur le territoire ce mercredi 21 novembre au soir.

À Cean, un gilet jaune manifeste le 19 novembre 2018
À Cean, un gilet jaune manifeste le 19 novembre 2018
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Eléanor Douet & Léa Stassinet

Jour 5 pour les "gilets jaunes". Malgré une mobilisation moins importante que ce week-end blocages et barrages filtrants se sont poursuivis un peu partout en France ce mercredi. La détermination des manifestants ne devrait pas faiblir puisque le ministère de l'Intérieur a annoncé que la manifestation prévue samedi 24 novembre à Paris ne sera pas interdite, tout en précisant qu'elle ne pourra pas avoir lieu lace de la Concorde comme l'envisagent les organisateurs.

Mardi 20 novembre, le gouvernement a tenté de mettre fin au mouvement, dont il a déploré la "radicalisation" au quatrième jour d'actions ciblant notamment autoroutes et dépôts pétroliers. La mobilisation a fait pour le moment deux morts et quelques 585 blessés, dont 16 gravement. "C'est dans le dialogue qu'on peut en sortir, dans l'explication, dans la capacité à trouver à la fois le bon rythme et les solutions de terrain", a déclaré Emmanuel Macron, qui s'exprimait pour la première fois sur le mouvement.

Ce mercredi 21 novembre, ils étaient environ 15.000 à manifester, selon des chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur. On recense en tout 745 interpellations, qui ont conduit à 599 gardes à vue depuis le début du mouvement. 

Environ 300 "gilets jaunes" étaient rassemblés mercredi soir depuis 21 heures à Calais (Pas-de-Calais), créant des ralentissements sur l'autoroute A16, a constaté un journaliste de l'AFP. Ces quelque 300 protestataires étaient réunis en contrebas de l'autoroute - qui passe non loin du centre de Calais et qui permet d'accéder au tunnel sous la Manche - et ont allumé des feux de palette.

Une cinquantaine d'entre eux, essentiellement des jeunes, essayaient de bloquer des camions sur l'autoroute et étaient repoussés par les forces de l'ordre, selon la même source. Certains camions étaient toutefois obligés de s'arrêter créant ainsi quelques ralentissements. Vers 22h30, dans le sens Dunkerque/Boulogne-sur-Mer, le trafic était très perturbé.  

Revivez la 5e journée de mobilisation

20h16 - En ce mercredi soir, plus aucun site pétrolier n'est bloqué, indique le ministère de l'Intérieur. Il n'y a plus de blocages sur les routes, mais il reste cependant quelques barrages filtrants. 

19h36 - À 17 heures ce mercredi, on comptait 15.000 manifestants, selon des chiffres du ministère de l'Intérieur révélés par RTL. Le bilan pour ces cinq jours de mobilisation monte à 2 morts et 585 blessés dont 16 graves. Quant aux membres des forces de l'ordre, 115 ont été blessés dont 3 gravement. Il y a eu en tout 745 interpellations, qui ont conduit à 599 gardes à vue

19h06 - Jean Lassalle est revenu sur RTL sur son coup de communication du jour. Venu à l'Assemblée vêtu d'un gilet jaune et provoquant l'interruption de la séance, il explique qu'il "n'avait pas le choix parce que le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur s’apprêtaient à émettre des menaces très lourdes à l’égard des 'gilets jaunes'".

18h14 - Selon nos informations, 460 procédures ont été ouvertes à l'encontre de membres des "gilets jaunes" depuis le début du mouvement. 117 personnes vont être jugées dans les semaines à venir. 43 personnes sont elle directement passées de la garde à vue au prétoire, et ont été jugées en comparution immédiate. 

17h21 - Une réunion devait avoir lieu à 18 heures (heure locale) entre le préfet de l'île de La Réunion et les "gilets jaunes". Elle a finalement été annulée, annonce Réunion La 1ère. "Une délégation de gilets jaunes a refusé d'entrer en préfecture estimant que 'tous les leaders du mouvement n'étaient pas représentés'", indiquent nos confrères. 

16h54 - La CFDT Route, premier syndicat du transport routier, a annoncé ce mercredi qu'elle n'appellerait pas ses adhérents à rejoindre le mouvement des "gilets jaunes", contrairement à Force Ouvrière, tout en exhortant le gouvernement à rétablir un "dialogue social normalisé". 

16h23 - Un "gilet jaune" vient d'être condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal de Laon (Aisne) pour avoir frappé un lieutenant de gendarmerie. L'accusé avait participé lundi 19 novembre à un blocage à Viry-Noureuil. Lorsque le gendarme, chargé de la sécurisation de la zone, a voulu retirer une barrière, il "s'est approché de lui et lui a porté un coup de poing", a déclaré à l'AFP le procureur de Laon, Baptiste Porcher. Le lieutenant avait ensuite été hospitalisé pour effectuer des examens. 

15h45 - Le député et ancien candidat à l'élection présidentielle Jean Lassalle s'est présenté sur les bancs de l'Assemblée nationale affublé d'un gilet jaune ce mercredi, provoquant une brève suspension de séance

15h04 - Le tribunal de Toulouse vient de déclarer "illégal" le blocage par des "gilets jaunes" de la Socamil, la centrale d'achat régionale de Leclerc, dans la banlieue de Toulouse, menaçant de "condamner à 1.000 euros par heure de blocage toute personne identifiée", selon l'avocat de la Socamil. "5.000 tonnes de marchandises ont été bloqués par jour mettant au chômage technique 400 employés", a ajouté Me Stéphane Ruff. 

14h42 - Sur l'île de La Réunion, les établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) publics et privés sous contrat de l'académie resteront fermés ce jeudi 22 novembre, en accord avec la préfecture, annonce le média local Zinfos974

14h16 - Du renfort va être envoyé depuis la métropole sur l'île de La Réunion, en proie aux violences. Un escadron de la gendarmerie de Troyes (Aube) doit arriver jeudi 22 novembre pour aider les forces de l'ordre sur place, indique franceinfo.  

13h45 - Emmanuel Macron a déclaré en ouverture du conseil des ministres, que "la sévérité sera(it) de mise" contre "des comportements inacceptables" lors des manifestations. " Il faut être intraitable sur l'ordre public. Nous ne pouvons accepter les deux personnes décédées, les blessés chez les manifestants et chez les forces de l'ordre, ni les propos racistes, antisémites ou homophobes", a-t-il ajouté devant la presse.

13h33 - Selon le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, 30 membres des forces de l'ordre auraient été blessés à La Réunion lors des manifestations.

13h08 - Une vidéo circule qui montre des "gilets jaunes" se féliciter de l'arrestation par les gendarmes de six migrants à Flixecourt, dans la Somme. Ces derniers ont été trouvés dans la cuve d'un camion-citerne qui passait un barrage de manifestants. France 3 Hauts-de-France en relaie la vidéo.

12h46 - "Ils ne veulent pas faire du filtrant ? On va les bloquer aussi. Ils verront ce que c'est de ne pas rentrer chez soi le soir." Face au durcissement du mouvement des "gilets jaunes",