8 min de lecture Manifestations

Les "gilets jaunes" ne pourront pas manifester place de la Concorde

Les "gilets jaunes" ont poursuivi leurs opérations de blocage mardi 20 novembre, principalement sur les autoroutes et les dépôts pétroliers.

Des "gilets jaunes" manifestent place de la Concorde à Paris, le 17 novembre 2018
Des "gilets jaunes" manifestent place de la Concorde à Paris, le 17 novembre 2018 Crédit : AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et Martin Planques

La mobilisation continue. Ce mardi 20 novembre les "gilets jaunes" poursuivent leurs opérations de blocage, principalement sur les autoroutes et les dépôts pétroliers. Christophe Castaner a toutefois prévenu que les forces de l'ordre procéderont à des déblocages "dans les heures qui viennent".

Lundi soir, le ministre de l'Intérieur a appelé au respect du principe de la libre circulation. Les forces de l'ordre devraient alors intervenir sur les lieux de contestation mardi. Christophe Castaner a notamment demandé aux préfets et forces de l'ordre de "veiller à dégager systématiquement, mais méthodiquement, sans confrontation, les dépôts pétroliers et les sites sensibles".

Quelque 27.000 personnes ont participé lundi à des actions, selon un comptage du ministère, le seul disponible pour évaluer ce mouvement qui se veut apolitique et asyndical. Elles étaient 290.000 samedi. Les manifestations ont fait un mort et 528 blessés, dont 17 grièvement atteints, selon un bilan donné lundi soir par le ministre. 

À lire aussi
Des CRS au contact de "gilets jaunes" samedi 1er décembre 2018 Gilets jaunes
Violences dans les manifestations : qu'est-ce que les "produits de marquage" ?

Revivez la mobilisation de ce mardi

23h00 - Merci d'avoir suivi la mobilisation des "gilets jaunes" de ce mardi 20 novembre.

21h39 - Les autorités n'ont donné aucun chiffre sur le nombre de participants aujourd'hui, mais une source policière évoquait quelque 10.500 manifestants à travers la France en début de matinée. Ils étaient 27.000 lundi, 290.000 samedi.  
21h14 - "Insultes", "crachats", "menaces"... Des dizaines de journalistes ont dénoncé sur les réseaux sociaux des tensions dans le cadre de la couverture des rassemblements des "gilets jaunes". 
20h30 - Laurent Nunez a ainsi déclaré qu'une manifestation place de la Concorde n'était "pas possible". "On interdit systématiquement les manifestations sur la Concorde", dit-il.

20h29 - Un deuxième acte sera-t-il organisé à Paris ? Alors que les "gilets jaunes" appellent à une grande manifestation samedi 24 novembre dans la capitale, le gouvernement tient à rappeler qu'une autorisation doit être déposée. "Nous n'interdirons pas cette manifestation. En revanche, nous ne pouvons pas nous interdire d'interdire un périmètre", a expliqué Laurent Nunez, le secrétaire d'État à l'Intérieur, sur BFMTV.

20h23 - La ministre des Outre-mer Annick Girardin a dénoncé une "situation intolérable" à La Réunion alors que l'île est en proie à des "violences urbaines". "Ces violences sont le fait de bandes de jeunes qui n'ont rien à voir avec les 'gilets jaunes'", a-t-elle ajouté.
20h00 - Un deuxième mort en marge des rassemblements des "gilets jaunes". Lundi, un motard avait été percuté par une camionnette à l'approche d'un barrage dans la Drôme. Il est décédé cet après-midi.

18h52 -
Un manifestant de 26 ans a été écroué après avoir agressé lundi un officier de gendarmerie venu débloquer un rond-point occupé par des "gilets jaunes", à Varennes-sur-Allier, a indiqué le parquet de Cusset.  
18h39 - La manifestation prévue par les "gilets jaunes" samedi place de la Concorde doit être déclarée, a rappelé Édouard Philippe, en réponse à Jean-Luc Mélenchon, qui accusait l'exécutif de vouloir l'interdire. "Pour manifester en France, il faut déclarer un projet. Et ça n'est pas du tout accessoire, c'est important parce que ça permet notamment de sécuriser une manifestation", a-t-il ajouté.

18h03 - Un couvre-feu a été mis en place à La Réunion. Dans les douze communes les plus touchées par les violences urbaines, les habitants ne peuvent plus circuler à partir de maintenant, 21 heures (heure locale). Toutes les informations à retrouver dans notre article.

17h52 - La fédération FO des transports et de la logistique a appelé ses adhérents et sympathisants à rejoindre le mouvement des "gilets jaunes". C'est le premier syndicat du secteur à appeler à la mobilisation.

16h44 - Les rassemblement sont dorénavant interdits à Langueux, dans les Côtes-d'Armor. Le préfet a ris un arrêté interdisant toute nouvelle manifestation après des débordements qui ont suivi une mobilisation des "gilets jaunes"où six personnes ont été interpellées.

16h01 - Présent à l'Assemblée nationale face aux députés, Édouard Philippe a répondu à une question de Jean-Luc Mélenchon et a une nouvelle fois assuré : "Nous n'avons aucune intention de réprimer ou de diminuer la liberté d'expression et la liberté de manifestation. Mais nous demandons qu'elles s'expriment dans le cadre de la loi et dans le respect de l'ordre public".

15h40 - Comme aujourd'hui, la préfecture a décidé de prolonger la fermeture des collèges et lycées à La Réunion alors que l'île est secouée par une flambée des violences depuis le début de la mobilisation des "gilets jaunes".

15h26 - Un "gilet jaune" a été arrêté et placé en garde à vue ce mardi 20 novembre après avoir proféré plusieurs menaces de mort à l'encontre des préfets. La veille, alors qu'il manifestait à Saint-Berthevin, en Mayenne, il a posté une courte vidéo sur Facebook où il appelait à "aller chercher" et à "crucifier" les "putains de préfets".

14h51 - La colère monte dans les rangs de l'opposition. Au quatrième journée de la mobilisation des "gilets jaunes", le patron des députés LR, Christian Jacob, a a dénoncé une volonté de "pourrissement" du gouvernement face à ce mouvement alors que les députés communistes ont évoqué une volonté de "faire en sorte que ça dévisse". 

14h23 - Vinci a exprimé son indignation. La société française a annoncé qu'elle allait porter plainte alors que des dégradations "très importantes" ont été commises par des manifestants cette nuit au péage de Virsac, sur l'A10 au nord de Bordeaux.

13h07 - "Ceci n'est pas une déclaration de manifestation." Face aux actions des "gilets jaunes" qui ne sont pas toujours déclarées dans les règles de l'art, le préfet de Saône-et-Loire fait de la pédagogie sur Twitter. 

Et le préfet de publier, quelques minutes plus tard, le formulaire officiel de déclaration de manifestation, avec une petite précision :

12h42 - Emmanuel Macron, depuis la Belgique où il est en visite d'État, prône "le dialogue" et "l'explication" pour sortir du mouvement. "Le gouvernement est actuellement confronté à des protestations. C'est dans le dialogue qu'on peut en sortir, dans l'explication, dans la capacité à trouver à la fois le bon rythme et les solutions de terrain".

12h17 - Quatre hommes de 23 à 52 ans, radicalisés, sont soupçonnés d'avoir voulu commettre une attaque terroriste le 17 novembre, en marge du mouvement. Ils ont été mis en examen.

11h36 - Un automobiliste de 41 ans qui avait renversé un policier en forçant un barrage de gilets jaunes a été condamné à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Grasse (Alpes-Maritimes), a-t-on appris auprès de son avocate mardi.

10h58 - Le ministre des Finances Bruno Le Maire évoque sur France Info "une déchirure territoriale" et assure que la meilleure réponse au mouvement des "gilets jaunes" est d'obtenir des "résultats" sur l'emploi et non de baisser le prix des carburants "d'un ou deux centimes".

10h32 - Un couvre-feu partiel a été instauré dans la moitié des communes de La Réunion après une nouvelle nuit de violences en marge du mouvement des "gilets jaunes". "C'est une mesure forte, inédite, elle me paraît adaptée à la situation, à cette menace que nous devons combattre", a affirmé le préfet de La Réunion, Amaury de Saint Quentin, après avoir décrété une interdiction de circuler dans douze communes de l'île entre 21 heures et 6 heures.

09h39 - Invité de RTL ce mardi, le maire de Nice Christian Estrosi estime que "toute colère est dangereuse" et met en garde contre les "risques de récupération" du mouvement des "gilets jaunes".

09h16 - Le mouvement va-t-il perdurer jusqu'à samedi ? Sur Facebook, des "gilets jaunes" ont créé plusieurs événements invitant à un "acte 2" le 24 novembre. "Aujourd'hui il n'y a aucune demande de manifestation, donc j'invite les organisateurs à entrer en contact avec le préfet de police et nous conviendrons ensemble du lieu qui en termes de sécurité sera le plus adapté pour cela", a affirmé Christophe Castaner sur France 2.

08h52 - Les "gilets jaunes" restent très mobilisés sur l'île de la Réunion, où le gouvernement a décrété la fermeture des crèches et des établissements scolaires ce mardi.

08h24 - Les forces de l'ordre sont intervenues tôt ce matin pour débloquer l'accès au dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche, au sud de Rennes, et libérer la circulation sur la route Rennes-Angers, a annoncé la préfecture d'Ille-et-Vilaine dans un communiqué. "L'opération s'est déroulée dans le calme, sans incident. L'ensemble des axes a été rendu à la circulation", précise la préfecture. 

08h06 - Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner dénonce la "dérive totale" du mouvement. Il évoque sur France 2 une "radicalisation avec des revendications qui ne sont plus cohérentes, qui vont dans tous les sens" et un "très grand nombre de blessés". Les manifestations ont fait, depuis samedi 17 novembre, un mort et 528 blessés.

07h56 - À Caen, la situation dégénère. Les forces de l'ordre ont eu recours aux gaz lacrymogènes pour déloger des "gilets jaunes" à l'origine du principal barrage de l'agglomération. Certains manifestants ont été interpellés, selon la préfecture.

07h44 - Vous êtes nombreux à nous faire part de perturbations sur les routes de France ce mardi encore, par SMS au 64900 code MATIN.
- "Éviter secteur Roanne arrêt total sur N7", indique un automobiliste à 7h32.
- "Je suis bloqué par les gilets jaunes à Chalon-sur-Saône, depuis 5 heures pas bougé", affirme un chauffeur routier.
- "Bonjour RTL, bouchon à signaler sur la RN44 entre Châlons-en-Champagne et Vitry-le-François", nous écrit pour sa part Stéphane.
- "Le rond-point de Malbrouck à Carsix dans l'Eure est bloqué, secteur Lisieux Évreux Alençon Rouen", annonce un autre auditeur.

07h16 - Un "gilet jaune" a été condamné à 4 mois de prison ferme, lundi par le tribunal correctionnel de Strasbourg, pour mise en danger de la vie d'autrui et entrave à la circulation. Ce soudeur de 32 ans était poursuivi pour avoir formé samedi une chaîne humaine sur l'autoroute A35 à Strasbourg et traversé le terre-plein central avec quatre autres "gilets jaunes". L'homme, qui avait 12 condamnations inscrites sur son casier judiciaire, dont la moitié pour des faits de violence, était le seul à faire l'objet d'une procédure de comparution immédiate. 

06h31 - La matinée pourrait être synonyme d'agitation. Face au maintien des blocages, notamment sur les autoroutes et les dépôts pétroliers, les forces de l'ordre procéderont à des déblocages "dans les heures qui viennent", comme l'a fait savoir le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 

06h00 - Bonjour et bienvenue sur ce direct. Vous trouverez ici toute les informations sur cette nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Carburants Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795635802
Les "gilets jaunes" ne pourront pas manifester place de la Concorde
Les "gilets jaunes" ne pourront pas manifester place de la Concorde
Les "gilets jaunes" ont poursuivi leurs opérations de blocage mardi 20 novembre, principalement sur les autoroutes et les dépôts pétroliers.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/en-direct-gilets-jaunes-suivez-la-mobilisation-de-ce-mardi-7795635802
2018-11-20 06:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/i6U6jG-EomS1Ap_VdfuU6A/330v220-2/online/image/2018/1120/7795648565_des-gilets-jaunes-manifestent-place-de-la-concorde-a-paris-le-17-novembre-2018.jpg