2 min de lecture Carburants

"Gilets jaunes" : Emmanuel Macron prône "le dialogue" pour sortir de la crise

De son côté, Édouard Philippe a affirmé aux membres de la majorité : "Nous gagnerons collectivement par la cohérence, la constance et la détermination".

Emmanuel Macron, le 20 novembre 2018 en Belgique
Emmanuel Macron, le 20 novembre 2018 en Belgique Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

De la pédagogie, rien que de la pédagogie. Emmanuel Macron a estimé, ce mardi 20 novembre, lors d'un déplacement en Belgique que "c'est par le dialogue" et "l'explication" qu'il sera possible de mettre fin au mouvement des "gilets jaunes" contre la hausse des carburants. 

D'après le président de la République, "le gouvernement est actuellement confronté à des protestations. C'est dans le dialogue qu'on peut en sortir, dans l'explication, dans la capacité à trouver à la fois le bon rythme et les solutions de terrain".

Sans citer nommément les "gilets jaunes", qui mènent des opérations de blocage depuis samedi, le chef de l'État a jugé "normal" qu'il y ait des protestations car "les choses ne se font pas spontanément". La transition écologique "suppose de changer les habitudes, ce n'est jamais aisé", a-t-il ajouté, en souhaitant que, "collectivement, il faut qu'on ait un esprit de responsabilité"

À lire aussi
Emmanuel Macron à l'Élysée le 25 février 2019 carburants
Les actualités de 7h30 - Macron évoque un retour sous conditions de la taxe carbone

Taxer les énergies fossiles

Ainsi, Emmanuel Macron a réexpliqué que la stratégie du gouvernement était "d'une part de taxer davantage les énergies fossiles et, d'autre part, d'avoir un accompagnement des plus modestes". Le chef de l'État a tenu à rappeler les annonces faites par Édouard Philippe, à l'antenne de RTL : l'"aide à la conversion (...) pour acheter des véhicules beaucoup moins polluants", l'indemnisation des "gens qui ont besoin de beaucoup se déplacer" et le soutien à ceux "qui se chauffent au fioul". 

En parallèle, Édouard Philippe a affirmé, lors du petit-déjeuner de la majorité qui s'est déroulé à Matignon, que l'"on vit un moment d'inquiétude parce qu'on se fait engueuler, parce que la situation est tendue. C'est difficile" du fait de "la transformation qu'on a engagée" mais "je pense que nous gagnerons collectivement par la cohérence, la constance et la détermination".

En contact avec Nicolas Hulot

Le président de la République a par ailleurs indiqué avoir eu "il y a quelques jours au téléphone" Nicolas Hulot, l'ex-ministre de la Transition écologique qui a démissionné fin août. "C'est un ami, un homme libre", qui "a démissionné pour des raisons personnelles que je respecte", a-t-il soutenu. 

L'ancien ministre, qui reste une des personnalités politiques les plus populaires en France, doit sortir de son silence en participant jeudi à L'Émission politique de France 2. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carburants Emmanuel Macron Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795641638
"Gilets jaunes" : Emmanuel Macron prône "le dialogue" pour sortir de la crise
"Gilets jaunes" : Emmanuel Macron prône "le dialogue" pour sortir de la crise
De son côté, Édouard Philippe a affirmé aux membres de la majorité : "Nous gagnerons collectivement par la cohérence, la constance et la détermination".
https://www.rtl.fr/actu/politique/gilets-jaunes-emmanuel-macron-prone-le-dialogue-pour-sortir-de-la-crise-7795641638
2018-11-20 13:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DdcQbKIN3E7sGvNtHWXDeQ/330v220-2/online/image/2018/1120/7795641617_emmanuel-macron-le-20-novembre-2018-en-belgique.jpg