4 min de lecture Cinéma

"Star Wars 9" : une conclusion émouvante et palpitante de l'ère Skywalker

NOUS L'AVONS VU - En salles le 18 décembre 2019, "L'Ascension de Skywalker" de J.J. Abrams est un film sombre, palpitant et plein d'espoir. Sans spoilers.

Rey (Daisy Ridley) et Leia (Carrie Fisher) dans "L'Ascension de Skywalker"
Rey (Daisy Ridley) et Leia (Carrie Fisher) dans "L'Ascension de Skywalker" Crédit : The Walt Disney Company France
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Il est difficile de se dire que la saga Star Wars, qui fait rêver des générations et des générations de fans depuis 42 ans, arrive à sa fin. Mais, la Force est avec nous. N'ayez crainte, la suite du texte ne contient pas de spoilers.

Avec L'Ascension de Skywalker, en salles ce mercredi 18 décembre, J.J. Abrams a la lourde tâche de conclure l'une des plus grandes sagas de l'histoire du 7e art (l'une des plus lucratives aussi). Le cinéaste devait non seulement apporter des réponses aux mystères des épisodes VI et VIII, mais aussi terminer le cycle des Skywalker, démarré sur Tatooine dans Un nouvel espoir avec Luke Skywalker. Depuis l'épisode VII, le héros incarné par Mark Hamill a laissé sa place à Rey, une héroïne aux origines qui fascinent depuis son début dans la galaxie lointaine. À cette quête de l'identité, s'ajoute le combat d'une vie, celui de Leia Organa contre l'Empire, puis le Premier Ordre de son fils Kylo Ren.

Un an après les événements des Derniers Jedi, la nouvelle Rébellion née après la bataille de Crait, poursuit sa lutte pour la liberté dans la galaxie. De son côté, Kylo Ren, cherche à éliminer un nouvel ennemi qui menace son pouvoir. 

>
Star Wars : L'Ascension de Skywalker - Bande-annonce officielle (VOST)

Un récit sombre et plein d'espoir

L'intrigue de Star Wars IX est concentrée dans un compte à rebours de 16 heures, toujours dans la galaxie très très lointaine. Elle possède peu de temps morts, mais surtout des rebondissements, des moments d'émotions et des surprises. Sans en dire plus, J.J. Abrams fait plusieurs épisodes Star Wars dans un seul film. 

À lire aussi
Franck Gastambide (illustration) Culture
Qui est Franck Gastambide, le réalisateur aux multiples casquettes ?

Aux personnages que l'on connaît depuis l'épisode VII s'ajoutent des nouvelles têtes dont les histoires sont plus ou moins développées : Zorii Bliss de la planète enneigée Kijimi, Jannah, la guerrière ou le général Pryde, nouveau venu à bord du vaisseau de Kylo Ren. Des personnages qui permettent un renouvellement dans l'intrigue, et qui, de près ou de loin, apportent leur pierre à l’édifice vers le combat final. 

C'est un récit sombre, dramatique, mais aussi magnifique et plein d'espoir que signe ici J.J. Abrams. Nous voyageons dans plusieurs planètes encore jamais vues, avec de beaux effets spéciaux (les vagues géantes près de l'Étoile de la Mort, les combats aux sabres lasers, les explosions de couleurs à Pasaana) et des plans qui rappellent les précédents épisodes, comme l'explosion carton-pâte d'une planète. L'Ascension de Skywalker reste, tout de même, moins esthétique et graphique Les Derniers Jedi. 

Le tout servi par les excellentes interprétations de Daisy Ridley (Rey), Adam Driver (Kylo Ren), Oscar Isaac (Poe Dameron), John Boyega (Finn), Anthony Daniels (C-3PO) et Joonas Suotamo (Chewbacca). Carrie Fisher (Leia) est tout aussi importante grâce aux images non-utilisées des épisodes VII et VIII

Du fan-service pour toutes les générations

Impossible de faire un Star Wars sans rassembler un certains nombre d'ingrédients bien connus. Sabres lasers, pouvoirs de la Force, batailles dans l'espace, le Faucon Millenium, la musique de John Williams... Les fans retrouveront l'essence de ce qui fait le succès de la saga depuis 42 ans. J.J. Abrams a glissé dans presque toutes les scènes, une référence à un épisode de la prélogie, ou de la saga originelle ou des épisodes VII et VIII. Cela passe par des répliques, des musiques, des objets, des vaisseaux. Et toutes les générations y trouveront leur bonheur. 

Après tout, L'Ascension de Skywalker conclut une saga que vous avez pu découvrir avec vos parents et que vous pouvez vivre désormais avec vos enfants, ou que vous avez démarrée en étant un padawan et vous approchez maintenant du Maître Jedi. C'est un voyage dans le passé de la saga, qui mise sur l'émotion et le caractère épique. Vous aurez souvent les larmes aux yeux, car il y a peu de moments comiques. Les personnages drôles ont en effet disparus. 

>
Star Wars : L'Ascension de Skywalker - Reportage : Le phénomène Star Wars

Certains et certaines râleront devant ce fan-service. D'autres pointeront du doigt que certains choix scénaristiques manquent d'audace. Nous aurions peut-être apprécié un peu plus d'intensité, des moments où tout bascule complètement dans l'Obscurité. 

Le réalisateur des Derniers JediRian Johnson, avait été copieusement (et injustement) critiqué après avoir voulu se différencier par ses choix.  J.J. Abrams signe lui une conclusion satisfaisante, spectaculaire et respectueuse des 9 épisodes. Un film surprenant par ses révélations et touchant par l'émotion qu'il transmet. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Star Wars 9 Star Wars
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants