5 min de lecture Netflix

Confinement : quels programmes féministes rattraper sur Netflix ?

Quels programmes regarder pour nourrir sa ferveur féministe pendant le confinement ? Liste non exhaustive de films, séries, documentaires et fictions qui mettent à mal le patriarcat.

"Nappily Ever After" est une comédie romantique disponible sur Netflix et dans laquelle le personnage principal grandit en complexant sur ses cheveux crépus
"Nappily Ever After" est une comédie romantique disponible sur Netflix et dans laquelle le personnage principal grandit en complexant sur ses cheveux crépus Crédit : Tina Rowden / Netflix
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Pendant le confinement, Netflix a décidé de réduire ses débits mais votre ferveur féministe, elle, ne faiblit pas ? Après avoir manifesté le 8 mars, vous voilà en télétravail, à étudier à distance ou en chômage partiel sans pouvoir échanger et vous mobiliser pour l'égalité des droits ? Séries, films, one-woman shows : voici quelques idées de programmes à regarder pour entretenir vos envies de sororité.

Netflix a fait le plein de nouveaux programmes pour le mois de mars - avec les films de Hayao Miyazaki dont le fabuleux Princesse Mononoké - et le calendrier d'avril s'annonce tout aussi alléchant - avec le retour de La Casa de Papel et ses héroïnes prônant le matriarcat. Mais Netflix regorge aussi d'anciennes pépites, qu'il est temps de rattraper.

Après nos conseils de comédies musicales ou de sagas légendaires à (re-re-)garder, voici notre sélection d'oeuvres féministes. De quoi s'attaquer au patriarcat tout en restant confinée sur son canapé.

12 séries à regarder sans modération

Comme son nom l'indique, Self-Made (2020) raconte l'histoire de C. J. Walker, la première femme millionnaire des États-Unis. Cette mini-série en cinq épisodes raconte son parcours de business-woman noire dans un pays où l'escalavage vient d'être aboli et aborde des sujets rares comme le colorisme (oppression qui favorise les teintes de peaux noires les plus claires).

À lire aussi
Les programmes de Netflix en juin 2020 Télévision
Netflix : "Queer Eye", "13 Reasons Why"... Quels films et séries regarder en juin ?

Dans la même lignée, Dear White People (2017) met en scène le campus fictif de l'université de Winchester. La première des quatre saisons démarre sur un scandale de "blackface", puis l'histoire se poursuit au fil des épisodes où l'on suit l'héroïne Sam White, hôte d'un podcast intitulé "Dear White People" et ses camarades. La série aborde le sexisme, le racisme, les questionnements identitaires, tout cela mêlés aux déboires amoureux et aux ambitions professionnelles des personnages.

Dans She's Gotta Have It (2017), on suit une autre héroïne noire, Nola Darling, artiste ruinée vivant à Brooklyn. La série, adaptée du film de Spike Lee, raconte comment elle vit son polyamour et son identité d'artiste noire-américaine sur une scène new-yorkaise, très élitiste.

Si vous aimez les thrillers et les séries policières, Unbelievable (2019) est sans doute LA série que vous devriez regarder. Dans cette histoire inspirée de faits réels, deux femmes détectives relancent une enquête close après qu'une victime de viol soit accusée d'avoir tout inventé. 

Plus récemment, Feel Good (2020) a fait son entrée dans la catégorie série dramatique : en six épisodes, la réalisatrice Mae Martin se met en scène dans son propre rôle. On y suit son histoire d'amour avec Georgia et ses déboires d'ancienne toxicomane.

>
Unbelievable | Official Trailer | Netflix

N'oublions pas les classiques de la plateforme : Jane The Virgin (2014, 5 saisons), Sex Education (2019, 2 saisons), Au Fil des Jours (2017, 3 saisons), Les Nouvelles Aventures de Sabrina (2018, 3 saisons), Good Girls (2018, 3 saisons), Orange is the New Black (2013, 7 saisons), Jessica Jones (2015, 3 saisons). Et si vous préférez les documentaires, voici trois bonnes raisons de regarder la mini-série Le Sexe, en bref (2020, 1 saison) narrée par Janelle Monaé.

9 documentaires pour s'informer

Musique et performance artistique : Netflix propose un tas de documentaires sur des artistes devenues icônes féministes. Il y a d'abord Homecoming (2019) qui suit les coulisses du concert de Beyoncé à l'édition 2018 du festival Coachella, mais aussi Miss Americana (2020) dans lequel Taylor Swift se confie sur son parcours. Plus historiques, What happened, Miss Simone ? (Liz Garbuz, 2015) et Still I Rise (Rita Coburn Wack & Bob Hercules, 2016) racontent respectivement les vies de la chanteuse Nina Simone et de la poétesse Maya Angelou. 

Sur des sujets plus politiques, il faut absolument regarder Cap sur le Congrès (Rachel Lears, 2019) qui suit l'ascension de plusieurs candidates aux élections parlementaires américaines de 2018. Parmi elles : Alexandria Ocasio-Cortez, désormais nom incontournable de la politique Outre-Atlantique.

Dans la même veine, Féministes, à quoi pensaient-elles ? (Johanna Dematrakas, 2018) revient sur le combat de plusieurs militantes du mouvement pour les droits des femmes et Missrepresentation (Jennifer Siebel, 2011) analyse les conséquences de la sous-représentation des femmes dans les médias. Plus spécifique, Roe vs. Wade (Anne Sundberg & Ricki Stern, 2018) retrace la lutte pour la légalisation de l'avortement aux États-Unis. 

Enfin, dans Gloria Allred, l'avocate des femmes (Sophie Sartain & Roberta Grossman, 2018) on suit cette juriste féministe tout au long de sa défense des femmes victimes de Bill Cosby, qui a depuis été condamné à de la prison ferme pour des faits d'agression sexuelle. Son nom est aujourd'hui reconnu internationalement : elle a défendu des victimes de Harvey Weinstein ou du milliardaire accusé de trafic sexuel Jeffrey Epstein.

9 stand-ups pleins de sororité

Deux ans après, on ne présente plus le stand-up Nanette (2018) de Hannah Gadsby. S'il vous fera moins rire que pleurer ou vous questionner, il est devenu un des incontournables de la plateforme. La comédienne y aborde son identité de femme lesbienne et, de son expérience personnelle, dresse le portrait d'une société où l'égalité des droits est encore loin d'être acquise pour la communauté LGBTQ+.

Sur un autre ton, des tas de comédiennes américaines ont leur propre one-woman show diffusé sur Netflix. C'est le cas d'Ali Wong (Baby Cobra, 2016 & Hard Knock Wife, 2018) ou d'Amy Schumer (Growing, 2019 & The Leather Special 2017) qui n'hésitent pas à monter sur scène enceinte pour parler de leur grossesse, de la maternité, ou de leur vie sexuelle - parfois de manière graphique, mais toujours hilarante.

Dans le même registre Chelsea Peretti (One of the Greats, 2014) et Iliza Schlesinger (Elder Millenial, 2018 & Freezing Hot, 2015) abordent leurs vies de célibataires ou de jeunes mariées. Avec juste ce qu'il faut de piques à l'encontre des stéréotypes genrés.

7 films pour se détendre et se questionner

Multi-récompensé, Mustang (Deniz Gamze Ergüven, 2015) met en scène une fratrie de cinq soeurs en quête d'émancipation dans une Turquie au patriarcat étouffant. Le film a notamment reçu le César du meilleur premier film en 2015 et représentait la France à l'édition 2016 des Oscar.

>
Mustang (2015) - Trailer English Subs

Nappily Ever After (Haifaa al-Mansour, 2018) avait beaucoup fait parler de lui à sa sortie : ce film raconte l'histoire de Violet Jones, femme noire-américaine qui décide du jour au lendemain de se raser la tête pour s'affranchir des diktats de beauté. Une quête d'indépendance sur fond d'histoires d'amour qui avait encouragé les femmes à faire comme l'héroïne et se défaire de leur chevelure.

Basée sur une histoire vraie, La Femme la plus détestée d'Amérique (Tommy O'Haver, 2017) retrace le parcours de Madalyn Murray O’Hair, activiste athée qui s'est battue dans les années 60 pour la séparation de l'Église et de l'État. Une figure controversée.

À voir aussi : She's Gotta Have It (Spike Lee, 1986), Je ne suis pas un homme facile (Éléonore Pourriat, 2018), I Feel Pretty (Abby Kohn, 2018), L'Incroyable Jessica James (James C. Strouse, 2017).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Netflix Droits des femmes Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants