2 min de lecture Agression sexuelle

Le suicide du milliardaire Jeffrey Epstein déclenche un scandale aux États-Unis

ÉCLAIRAGE - Le financier américain, accusé d'agressions sexuelles sur mineures, s'est suicidé dans sa cellule new-yorkaise le samedi 10 août. Son procès d'ampleur, prévu en 2020, promettait un séisme politico-judiciaire.

>
Le suicide du milliardaire Jeffrey Epstein déclenche un scandale aux États-Unis Crédit Image : STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : M6 | Date :
Pauline Simonet édité par Camille Descroix

C’est l’affaire qui fait couler le plus d’encre aux États-Unis. Le richissime homme d’affaires Jeffrey Epstein, accusé d’avoir organisé un réseau exploitant des jeunes filles mineures, s'est suicidé dans sa cellule new-yorkaise le samedi 10 août, une mort qui a causé la stupeur et déclenché des enquêtes du FBI et du ministère de la Justice. Si, à première vue, tout laisse à penser qu'il s'agit d'un suicide, cette disparition semble soulager certaines personnalités. Son procès d'ampleur, prévu en 2020, promettait en effet plusieurs révélations.

C'est la consternation depuis l'annonce du décès de cette grande figure de la jet set américaine. Une avocate de plusieurs victimes présumées du milliardaire résume leur état d’esprit : "Elle sont choquées, dévastées. Elles en sont malades. Nous exigeons des explications. Comment cela a pu arriver ? Évidemment, il ne pourra plus être poursuivi mais nous ferons en sorte que ceux qui ont conspiré avec Jeffrey Epstein répondent de leurs actes. Nous voulons que justice soit faite !".

Le ministre de la Justice s’est lui-même dit révulsé par ce suicide "apparent" qui soulève de nombreuses questions. Une enquête a été ouverte par le FBI pour comprendre les circonstances de son décès : comment le richissime homme d’affaires a-il pu mettre fin à ses jours dans l’un des centres pénitenciers les plus surs du pays ? Et pourquoi n’était-il plus sous surveillance spéciale alors qu’il avait tenté de se suicider trois semaines auparavant ? 

Incertitudes et théories du complot

Sa disparition prématurée semble arranger de nombreuses personnalités très influentes qui avaient fréquenté Jeffrey Epstein, comme Bill Clinton ou Donald Trump. La veille de sa mort, la divulgation du dossier judiciaire a révélé l’ampleur du réseau et des possibles protections dont il a pu bénéficier depuis de nombreuses années. "Je connais Jeff depuis 15 ans. Un type génial", disait ainsi Donald Trump, alors lui-même membre éminent de la jet set, dans un entretien en 2002. "On dit même qu'il aime les jolies femmes autant que moi, et beaucoup sont plutôt jeunes".

À lire aussi
Une Femen proteste contre la projection du film de Roman Polanski "D'après une histoire vraie" à la Cinémathèque française à Paris, le 30 octobre 2017. roman polanski
Polanski accusé de viol : "Une partie de la réponse est déjà là", dit Valentine Monnier

Depuis l'annonce de sa mort, des théories complotistes fleurissent un peu partout sur la toile, avec le hashtag #EpsteinMurder, devenu viral en quelques heures. Donald Trump a aussi alimenté ces rumeurs en retweetant un message insinuant que Bill et sa femme Hillary Clinton auraient cherché à faire taire Epstein, réveillant ainsi une célèbre théorie du complot de l'aile droite américaine qui prétend que l'ancien couple présidentiel serait à l'origine de la mort de plusieurs personnalités politiques aux États-Unis (#ClintonBodyCount), explique le média américain Vox.

Le procès de Jeffrey Epstein devait s'ouvrir au mieux en juin 2020. Le financier américain s'était vu refuser, le 18 juillet, une remise en liberté sous caution, les procureurs estimant qu'il risquait fort de s'échapper en partant à l'étranger.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression sexuelle Suicide États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants