1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : comment Zemmour cherche à redonner du souffle à sa campagne
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : comment Zemmour cherche à redonner du souffle à sa campagne

À trois mois de l'élection présidentielle, le candidat Éric Zemmour cherche à retrouver l'élan initial de sa campagne afin de rattraper son retard sur Marine Le Pen et Valérie Pécresse.

Eric Zemmour, le 30 novembre 2021
Eric Zemmour, le 30 novembre 2021
Crédit : THOMAS COEX / POOL / AFP
Marine Derquenne & AFP

Après la dynamique du candidat de Reconquête en début de campagne, Éric Zemmour se retrouve distancé par rapport à Valérie Pécresse et Marine Le Pen. Dans notre dernier baromètre BVA, les candidates LR et RN était créditée respectivement de 16 et 17%, contre 12% pour Eric Zemmour. 

Depuis, il a traversé une période de turbulences entre ses affaires judiciaires, son déplacement perturbé à Calais, les sondages à l'arrêt et les maladresses de ses propos sur les handicapés. L'ancien journaliste cherche désormais à retrouver un nouvel élan à moins de trois mois de l'élection présidentielle. 

Fin novembre, le candidat avait déjà traversé une mauvaise séquence. Après un geste critiqué (son doigt d'honneur à une passante, ndlr), et un déplacement houleux à Marseille, le candidat avait réussi à rebondir grâce à son premier grand meeting à Villepinte début décembre. 

Les équipes d'Éric Zemmour croient de nouveau en un possible retour triomphant du candidat. Pour ce faire, le candidat d'extrême droite est en déplacement dans les Alpes Maritimes ce vendredi 21 janvier à Menton et Antibes, avant un meeting samedi à Cannes, où il espère rassembler 4.000 personnes. Mais des appels à manifester circulent sur les réseaux sociaux. Ses meetings vont-ils être perturbés ?

Une campagne perturbée par ses affaires judiciaires

À écouter aussi

Ce jeudi 20 janvier, la cour d'appel de Paris a rejeté la demande de report du procès d'Éric Zemmour, jugé pour contestation de crime contre l'humanité après ses propos tenus en 2019 sur CNews où il affirmait que le maréchal Pétain avait "sauvé" des juifs français. Ce rendez-vous judiciaire est intervenu trois jours après la condamnation du candidat par le tribunal de Paris à 10.000 euros d'amende pour provocation à la haine pour ses propos (toujours sur CNews) sur les mineurs isolés. Il a d'ailleurs fait appel de cette condamnation.

Aux yeux d'Éric Zemmour, ce sont des procès "politiques pour délits d'opinion. [...] C'est la liberté d'expression qui est en jeu".

Ses propos sur les handicapés ont aussi beaucoup marqué cette semaine : selon le baromètre de l'IFOP, c'était le sujet le plus commenté, devant les vacances à Ibiza de Jean-Michel Blanquer. Tant une erreur psychologique que politique, une absence d'empathie a été reprochée au candidat de Reconquête. Des critiques balayées par son porte-parole, l'ex-LR Guillaume Peltier sur RTL.

Sa stratégie : additionner les ralliements

Éric Zemmour fait campagne sur "l'Union des droites" en prenant des élus à Marine Le Pen et Valérie Pécresse. Après le député LR Guillaume Peltier, c'est le député européen Jérôme Rivière (RN) qui a affirmé son soutien au candidat. L'ancien identitaire et assistant parlementaire RN Damieu Rieu s'est également rallié au candidat qui a souligné son "courage".
 
Dans les prochains jours, l'équipe du candidat d'extrême droite table sur l'arrivée de deux sénateurs républicains, selon Le Figaro : Étienne Blanc et Sébastien Meurant. Ils attendent également d'autres soutiens de députés européens élus sur la liste de Jordan Bardella (RN) en 2019. La stratégie de campagne : ne plus faire apparaître Éric Zemmour en homme isolé pour retrouver une crédibilité tant politique que personnelle.

L'équipe du candidat va travailler sur sa relation avec les Français. Ils prévoient plus de contacts individuels et d'écoute et moins de considérations théoriques.

Toujours très loin d'Emmanuel Macron dans les sondages, les proches de l'ex-polémiste dénoncent une "instrumentalisant" de la crise sanitaire par l'exécutif. Un lieutenant du candidat affirme que tout peut changer "le jour où ça redescend côté Covid...". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/