1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - 2022 : Marine Le Pen et Eric Zemmour se tapent dessus, c’est plus fort qu’eux
2 min de lecture

ÉDITO - 2022 : Marine Le Pen et Eric Zemmour se tapent dessus, c’est plus fort qu’eux

Ils n’ont pas les mêmes cibles, et pourtant ils se tapent dessus, comme s’ils se partageaient le même électorat. C’est plus fort qu’eux.

Éric Zemmour, le 10 janvier 2021
Éric Zemmour, le 10 janvier 2021
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Zemmour et Le Pen se tapent dessus
02:57
Zemmour et Le Pen se tapent dessus
02:57
L'Edito Politique Olivier Bost
Olivier Bost

Marine Le Pen et Eric Zemmour se tapent dessus, c’est plus fort qu’eux. Nous sommes dans un moment de la campagne présidentielle où le second bloque la première, et vice-versa. La concurrence à la droite de la droite est dans un faux plat qui devient long pour ces deux acteurs, qui se neutralisent, et donc s’invectivent. 

Ils ne sont toutefois pas au même niveau dans les intentions de vote. Marine Le Pen, après sa chute, résiste. Mais sa participation au second tour reste incertaine. Malgré lui, Éric Zemmour a recentré et adouci l’image de la candidate du Rassemblement national. Mais elle n’a pas gagné en crédibilité pour autant.

De son côté, si Éric Zemmour a fait chuter Marine Le Pen, il n’a pas réussi à totalement la vampiriser, a calé en chemin, perdu sa dynamique. La fusée a épuisé son premier moteur pour capter les électeurs RN et peine désormais à lancer le second étage, pour la conquête des électeurs Les Républicains. Pour que des soutiens et des électeurs basculent vers lui,  il faut qu’ils se mettent à croire en lui. Ce n’est pas le cas aujourd’hui et ses erreurs, comme avec les enfants handicapés, ne devraient l’aider.

Comment expliquer cette opposition ?

Dès lors, que vont-ils tenter pour redécoller ? Éric Zemmour doit capter l’électorat de Valérie Pécresse pour prouver qu’il peut vraiment faire ce qu’il appelle l’union des droites. Marine Le Pen, elle, doit retrouver son électorat populaire pour faire ce qu’elle appelle son union nationale. Ils n’ont pas les mêmes cibles, et pourtant ils se tapent dessus, comme s’ils se partageaient le même électorat. C’est plus fort qu’eux.

À écouter aussi

Comment expliquer cette opposition ? Tout d'abord, Éric Zemmour déteste viscéralement Marine Le Pen. C’est une vieille haine qui ressurgit et déborde régulièrement. "Elle aime les chats, j’aime les livres", a-t-il coutume de dire. Marine Le Pen lui renvoie la politesse et confie souvent à ses proches : "il est bourré de mépris, frappé de 'melonite' aiguë".

Sur leur écart qui se creuse dans les sondages, Marine Le Pen dit "ce n’est plus un mouchoir de poche, c’est un torchon, bientôt une nappe. Et dans les médias, ce n’est pas plus sympa. Elle traite son concurrent de marche-pied de Valérie Pécresse. En retour, il l’accuse le soir même d’être une candidature de routine, "un peu notre Arlette Laguiller de la droite nationale".

Alliance impossible en cas de second tour ?

Toutes ces "amabilités" signifient-elles qu’ils ne pourront jamais faire alliance dans un second tour ?  "Ils ne se mettront jamais d’accord", raconte quelqu’un qui les connait très bien tous les deux. Marine Le Pen est de toute façon persuadée qu’Éric Zemmour ne la soutiendra pas. "Jamais il n’appellera à voter pour moi, pense-t-elle. Il ne se rangera derrière personne".

Un proche d’Eric Zemmour confirme qu'un "accord entre deux personnes qui ont la même ambition, c’est difficile". En attendant que la question se pose vraiment, Éric Zemmour colle à l’agenda de Marine Le Pen : comme vous le révélait RTL lundi 17 janvier, le candidat de Reconquête a décidé de faire un meeting le samedi 5 février, comme la candidate du Rassemblement national. Les deux ne se lâcheront pas.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/