5 min de lecture Matignon

Fillon, Valls, de Villepin... Que deviennent les anciens Premiers ministres ?

Après avoir présenté sa démission ce vendredi 3 juillet, Édouard Philippe doit, comme ses prédécesseurs, penser à l'après-Matignon.

Édouard Philippe et Jean Castex avant la passation de pouvoir le 3 juillet à l'hôtel de Matignon (Paris)
Édouard Philippe et Jean Castex avant la passation de pouvoir le 3 juillet à l'hôtel de Matignon (Paris) Crédit : Ludovic Marin / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Que faire après avoir occupé le deuxième poste de l'État ? Comme ses prédécesseurs, Édouard Philippe, qui a présenté sa démission ce vendredi 3 juillet, doit désormais penser à l'après-Matignon. Il rejoint une longue liste de personnalités, désormais en retrait du monde politique pour la plupart. 

"Il vous appartiendra de servir la France, a confié Édouard Philippe à Jean Castex lors de la passation de pouvoir ce vendredi. Je suis un peu ému en vous disant ça, mais soyez bon. Bon vent."

Après avoir passé 1.145 jours au poste de premier ministre, Édouard Philippe a désormais un tout nouvel avenir politique devant lui. Réélu maire du Havre avec près de 59% des voix dimanche 28 juin. Il sera officiellement désigné par le conseil municipal dimanche 5 juillet. Les Havrais vont donc retrouver leur maire.

En quittant Matignon à un pic de popularité, Édouard Philippe s'affiche comme un recours possible pour un électorat du centre-droit en vue de la présidentielle de 2022, même si celui qui redevient simple maire du Havre se défend de nourrir toute ambition.

Bernard Cazeneuve

Il est le premier ministre dont l'exercice aura été le plus court. Après la démission de Manuel Valls, l'ex-ministre de l'Intérieur est nommé par François Hollande moins de six mois avant la fin de son mandat. 

À lire aussi
Olivier Véran, ministre de la Santé le 13 juillet 2020 vacances d'été
Vacances d'été : à quoi vont-elles ressembler pour le gouvernement ?

À son départ de Matignon, il se tourne rapidement vers le secteur privé et intègre un cabinet d'avocats. Toujours dans le monde juridique, Bernard Cazeneuve préside Le Club des Juristes, think-tank qui se présente comme un "lieu indépendant de débats et de propositions juridiques", et le conseil d'administration de son ancien école, Sciences-Po Bordeaux.

Ces nouvelles occupations ne l'éloignent pas totalement du monde politique. Son nom est souvent cité en vu de l'élection présidentielle de 2022une hypothèse vue d'un bon œil notamment par François Hollande. Pour sa part, il assure n'avoir aucune ambition pour ce scrutin à venir. 

Manuel Valls

L'ancien premier ministre, Manuel Valls
L'ancien premier ministre, Manuel Valls Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Après son échec à la primaire de gauche, l'ancien maire d'Évry apporte son soutien à Emmanuel Macron et est réélu, sans l'investiture de La République en Marche, député lors des élections législatives de 2017. Il démissionne en octobre 2018 pour présenter sa candidature à la mairie de Barcelone. Un pari soldé par un échec : Manuel Valls obtient 13.2% du vote et termine quatrième, ce qui lui permet malgré tout d'être élu conseiller municipal avec cinq autres membres de sa liste. 

Le Franco-espagnol a depuis rompu les liens avec Ciudadanos, le parti de centre droit qui avait appuyé sa candidature, et perdu le soutien de plusieurs élus de sa liste. Il ne lui reste désormais qu'un allié au conseil municipal de Barcelone

Jean-Marc Ayrault

Premier chef de gouvernement sous François Hollande, Jean-Marc Ayrault reste à Matignon un peu moins de deux ans. Il récupère un portefeuille ministériel en 2016, aux affaires étrangères, puis déclare en 2017 ne plus vouloir occuper de fonctions politiques après une carrière de 40 ans. 

Il est aujourd'hui le premier président de la Fondation pour la mémoire de l'esclavage, conçue par François Hollande puis créée à la suite de l'élection d'Emmanuel Macron. 

François Fillon

Les époux Fillon au premier jour de leur procès, mercredi 26 février 2020 à Paris.
Les époux Fillon au premier jour de leur procès, mercredi 26 février 2020 à Paris. Crédit : Martin BUREAU / AFP

Seul premier ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy, François Fillon ne parvient pas à arriver à l'Élysée, échouant lors de l'élection présidentielle de 2017 où sa candidature est marquée par des affaires politico-judiciaires

Après cet épisode agité, l'ancien élu de la Sarthe se tourne vers le monde financier, devenu associé senior dans le groupe français de gestion Tikehau Investment Management. Rattrapé par les accusations, il est reconnu coupable dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs et condamné à cinq ans de prison dont deux fermes. Il interjette appel dans la foulée.

Dominique de Villepin

Premier ministre sous Jacques Chirac, Dominique de Villepin n'a plus occupé de poste politique depuis 2007, malgré une candidature à l'élection présidentielle de 2012 ultimement abandonnée. 

Celui dont la vie politique fut marquée par le refus de la guerre en Irak s'exprime désormais régulièrement sur les sujets de politique internationale et offre des conférences. Jusqu'en 2015, il exerce également en tant qu'avocat. 

Jean-Pierre Raffarin

Son départ de Matignon n'a pas sonné la fin de sa carrière politique. Premier ministre de 2002 à 2005, Jean-Pierre Raffarin est ensuite élu sénateur, mandat qu'il garde jusqu'en 2017. 

Retiré de la vie politique, l'ex-élu de la Vienne devient malgré tout le représentant spécial du ministre des Affaires étrangères en Chine. Ses nouvelles fonctions dans la première puissance asiatique lui ont notamment permis de recevoir la "médaille de l'Amitié" de la part du président chinois Xi Jinping, saluant son rôle dans la "promotion des échanges" entre la France et la Chine. 

Lionel Jospin

Lionel Jospin à Paris 21 avril 2002.
Lionel Jospin à Paris 21 avril 2002. Crédit : JACK GUEZ / AFP

Après une difficile campagne présidentielle en 2002, au cours de laquelle le Premier ministre sortant termine troisième derrière Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, Lionel Jospin annonce, au soir du premier tour, son retrait de la vie politique. 

En 2014, il devient membre du Conseil Constitutionnel, un ultime rôle qu'il occupe jusqu'en 2019. À 82 ans, il n'exerce plus de fonction politique. 

Alain Juppé

Premier ministre de 1995 à 1997, Alain Juppé poursuit par la suite sa carrière politique, reprenant plusieurs fonctions ministérielles, à la Défense et aux Affaires étrangères notamment, et demeurant à la tête de la mairie de Bordeaux. 

Après sa défaite à la primaire de la droite de 2017, il conserve son rôle de maire jusque mars 2019. Il démissionne après sa nomination au Conseil constitutionnel, dont il est aujourd'hui membre. 

Édith Cresson

Seule femme à avoir dirigé un gouvernement, Édith Cresson n'a été au pouvoir que très brièvement, de 1991 à 1992. 

Elle a par la suite occupé divers rôles, notamment en tant que commissaire européenne ou adjointe au maire de Châtellerault (Vienne), un dernier mandat qu'elle converse jusqu'en 2008. Édith Cresson reste aujourd'hui présidente de la fondation "Les écoles de la 2e chance" qu'elle a fondé elle-même en 1995. Son objectif : "proposer une formation à des jeunes de 16 à 25 ans dépourvus de qualification professionnelle ou de diplôme". 

Laurent Fabius

Devenu Premier ministre en 1984, alors âgé que de 37 ans, Laurent Fabius demeure dans les hautes sphères de la politique bien après son départ de Matignon, s'occupant de plusieurs portefeuille ministériels jusque 2016 après un dernier passage aux Affaires étrangères. 

Il est nommé président du Conseil constitutionnel immédiatement après son départ du Quai d'Orsay, poste qu'il continue d'occuper à ce jour. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Matignon Premier ministre Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants