3 min de lecture Élections européennes

VIDÉO - Élections européennes : comment fonctionne le nouveau scrutin ?

ÉCLAIRAGE - Cinq ans sont passés depuis les dernières élections européennes de 2014, le temps est venu de renouveler les mandats des eurodéputés. RTL.fr vous explique toutes les nouveautés du scrutin de 2019.

>
Élections européennes : comment fonctionne le nouveau scrutin ? Crédit Image : Parlement européen | Crédit Média : RTL | Date :
Maxime Desvallées
Journaliste

À partir du 23 mai prochain et jusqu'au 26, les élections européennes se déroulent dans l'Union européenne. Pour les citoyens français de plus de 18 ans, ils pourront se déplacer dans les bureaux de vote, le dimanche 26 mai, et ainsi voter pour leurs représentants au Parlement européen de Strasbourg.

Les 79 eurodéputés français feront ainsi partie des 705 députés qui formeront le Parlement européen. 12 candidats têtes de liste représentent l'échiquier politique en France. Selon les dernières estimations, La République En Marche arriverait en tête avec 23% des intentions de votes. Le Rassemblement national en deuxième position avec 21% et Les Républicains avec 12%.

La France insoumise perd de la vitesse et arrive à 8.5%. EELV et Place publique, la liste soutenue par le Parti socialiste, sont chacun à 5.5%. 

1. Quel format pour le scrutin ?

Pour ces élections 2019, les listes ne sont plus à l’échelle régionale, mais nationale. Concrètement, les partis devaient présenter 8 listes, soit une par circonscriptions européennes (grandes régions). Désormais, ils ne présentent plus qu'une liste nationale.

À lire aussi
Le réchauffement des mers s'est encore accéléré en 2014 environnement
Réchauffement climatique : les Français ont une "prise de conscience réelle"

Le système de liste nationale est le plus répandu en Europe, seules la Pologne, l'Irlande, la Belgique et l'Italie ont encore un scrutin divisé en plusieurs circonscriptions. Emmanuel Macron avait en tête de changer le système d'élection de manière encore plus radicale. 

En effet, le président de la République a vu sa proposition de créer des listes transnationales être rejetée par le Parlement européen il y a trois mois. Cela aurait impliqué que les nationalités des différents députés se mélangent dans des listes au moment des élections. 

2. Combien de députés élus ?

Le nombre de sièges prédestinés aux eurodéputés français évolue. Lors des élections européennes de 2014, le nombre de députés européen élus par les Français était de 74. En 2019, le nombre de sièges attribués à la France au Parlement européen évolue. La France sera désormais représentée par 79 eurodéputés.

Cette évolution fait suite au souhait des Britanniques de quitter l'Union européenne. Le Parlement européen étant le lieu ou les membres de l'UE se retrouve, le destin des 73 sièges vides des députés d'outre-manche a été acté.

Parmi ces 73 sièges, 27 ont été redistribués par l'Union européenne. Les pays qui ont récupéré les sièges sont les pays ayant été considérés comme "sous-représentés" par l'UE. La France a récupéré 5 sièges. Au même titre que la France, l'Espagne passe de 54 députés européen à 59, en Italie, le nombre passe de 73 à 76. L' Allemagne, pays le plus peuplé de l'UE, restera le pays comptant le plus d'eurodéputés, avec 96.

3. Qui élit-on ?

Après le scrutin, chaque parti ayant obtenu plus de 5 % des suffrages obtiendra un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix. Les députés européens seront en place pour 5 ans. Depuis les lois du 14 février 2014, le mandat de député européen n'est pas cumulable avec un mandat d’échelle nationale. Une fois au Parlement, les députés peuvent créer ou rejoindre un groupe politique de niveau européen. Entre 2014 et 2019, 8 groupes politiques de niveau européens étaient formés.

Les élections de 2019 constituent la première échéance européenne depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron à la tête du pays. Cette élection est donc un rendez-vous important pour ce qui constitue l’opposition au gouvernement. 

Malgré cela, on constate que les principaux partis qui forment l'opposition au gouvernement d'Emmanuel Macron, n'ont pas mis leurs présidents de partis en têtes de liste. Marine Le Pen ne dirige pas la liste de son parti (Rassemblement National) alors qu'elle était députée européenne depuis 2014. Chez Les Républicains (LR),Laurent Wauquiez, le président du parti, ne sera pas à la tête de la liste candidate. Pour les Insoumis (France Insoumise)Jean-Luc Mélenchon ne sera pas tête de liste.

Les leaders ne tiennent pas de listes, peut-être est-ce en vue de l’élection présidentielle de 2022. En effet, les mandats de députés européens et de président de la République ne sont pas cumulables depuis les lois du 14 février 2014. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Campagne Scrutin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants