1 min de lecture Les Républicains

Élections européennes : Laurent Wauquiez renonce à sa stratégie

Laurent Wauquiez a finalement renoncé à jouer avec les nerfs des futurs candidats LR aux européennes

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
Élections européennes : Laurent Wauquiez renonce à sa stratégie Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Salomé De Vera

C’était une info RTL ce mardi : le président des Républicains Laurent Wauquiez envisage de ne donner, en fin de compte, qu’une liste de candidats dans le désordre, histoire de maintenir la pression alors que les intentions de vote se redressent légèrement. Pour mémoire, les sondages les plus récents peuvent lui permettre d’espérer garder 14 sièges de députés, or ils sont évidemment bien plus nombreux à en espérer un. 

"Je veux qu’ils montrent qu’ils ont envie. Pendant un mois et demi on verra ceux qui ont de l’énergie et qui veulent vraiment y aller !" a même été jusqu’à lancer le président des Républicains quelques heures plus tard devant les députés en réunion de groupe à l’Assemblée nationale. Une décision solitaire – même la tête de liste officielle François-Xavier Bellamy n’avait pas été prévenu - qui a été diversement appréciée en interne, pour ne pas dire qu’elle en a hérissé certains. 

À commencer par les deux hommes forts de la droite au Sénat, son président, d’abord, Gérard Larcher, et le président du groupe, ensuite, Bruno Retailleau, qui en ont un petit peu assez d’être "pris pour du menu fretin"… Leur absence à la commission d’investiture hier, à 17h, a d’ailleurs été très remarquée. Leurs échanges téléphoniques avec le patron des Républicains, le matin; ont contribué à convaincre Laurent Wauquiez de renoncer à sa stratégie. 

Nicolas Sarkozy associé "ni de près ni de loin"

La colère de Nicolas Sarkozy a peut être joué, elle aussi. L’ancien président n’a pas du tout apprécié que la direction des Républicains lui attribue, en off, la paternité de cette idée. "Je n’ai été ni de près ni de loin associé à cette liste" a-t-il assuré, tout colère, à l’un de ses fidèles soutiens. 

"C’est n’importe quoi ! On ne met pas les candidats sous pression quand on est à 10%" a encore expliqué en substance l’ex-chef de l’État. Les membres de la commission d’investiture ont en tout cas trouvé la liste complète des 26 premiers candidats et dans l’ordre à leur arrivée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Élections européennes Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants