3 min de lecture Éducation nationale

Les infos de 6h30 - Rentrée 2019 : des professeurs prêts à se mettre en grève

Le ministre de l'Éducation nationale fait ce matin sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, avec comme consigne de l'Élysée de rassurer. Mais certains professeurs veulent repartir au combat

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le journal de 6h30 du 27 août 2019 Crédit Image : FREDERICK FLORIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier édité par Paul Turban

Rassurer. Jouer plus collectif. À quelques jours de la rentrée des classes, c'est le message que devrait délivrer Jean-Michel Blanquer pour sa conférence de presse de rentrée. C'est en tout cas la consigne de l'Élysée. Mais certains professeurs commencent à s'organiser. Ils sont réunis en cette dernière semaine d'août à "la Cartoucherie" de Vincennes. 

"Lutter", c'est le mot écrit à un panneau rouge accroché à une grande tente blanche, où une cinquantaine de personnes ont pris place. "Je suis venue voir dans quel état d'esprit se prépare cette rentrée, confie Marion, professeure dans un collège de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Moi-même, je me pose la question de comment on va s'organiser." Dans son collège, elle s'apprête à mobiliser ses collègues. "Mais il faut savoir le faire, rappelle Marion. Et il va falloir que j'apprenne très vite." 

Le micro circule, des intervenants racontent leur mobilisation de l'année passée. "Nos assemblées générales, elles ont rassemblé des enseignants de la maternelle au lycée", rappelle un enseignant. "Il y a eu une caisse de grève qui a été mise en place", explique une autre. Des correcteurs qui ont retenu des notes du baccalauréat au début de l'été sont là. "Cela montre qu'après avoir dépensé tant d'énergie, on n'a pas eu assez, regrette l'un d'eux. On a envie de repartir à l'attaque." 

Renaud, professeur d'économie, se verrait bien saboter le bac nouvelle formule grâce au contrôle continu : "Là où Jean-Michel Blanquer n'a pas réfléchi, c'est que ça nous donne une arme. Les premières épreuves du bac sont prévues en janvier, moi, je pense que je serai en grève s'il n'a pas reculé." Le mot "grève" revient sur toutes les lèvres. La voter dès la rentrée ? Choisir d'autres modes d'action ? Rien n'est tranché pour le moment. 

À écouter également dans ce journal :

À lire aussi
Une classe d'école (illustration) école
Education nationale : plongée saisissante dans le quotidien des enseignants

Réforme des retraites - Emmanuel Macron a donné sa préférence sur la réforme des retraites, avant même le début des discussions. Il dit vouloir un accord sur la durée de cotisations plutôt que sur l'âge de départ. Les partenaires sociaux seront reçus à Matignon les 5 et 6 septembre. 

Amazonie - Le Brésil a refusé l'aide du G7 pour combattre les incendies en Amazonie. Le Président a annoncé hier 18 millions d'euros (20 millions de dollars) pour stopper les feux de forêts. Le groupe LVMH s'est aussi engagé à débloquer 10 millions d'euros. 

Grève aux urgences - La tension ne retombe pas dans les services d'urgence. Plus d'un tiers sont touchés par le mouvement. Il dure maintenant depuis 5 mois. Avant l'été, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé une aide de 70 millions d'euros. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Rentrée scolaire Rentrée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants