2 min de lecture Urgences

Urgences de Strasbourg : un préavis de grève déposé après une agression

Un préavis de grève a été déposé pour le 6 septembre aux urgences du CHU de Hautepierre de Strasbourg après qu'un patient s'en soit pris à onze soignants du personnel médical.

Des urgences en France (illustration)
Des urgences en France (illustration) Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Un nouvel incident est venu s'ajouter à la crise que vivent les urgences françaises, en grève dans 217 établissements depuis le mois de mars, qui dénoncent des services surchargés et des conditions de travail dégradées. Aux urgences du CHU de Hautepierre de Strasbourg, un préavis de grève a été déposé pour le 6 septembre après une violente agression du personnel dans la matinée de ce jeudi 22 août, a-t-on appris vendredi auprès du syndicat majoritaire Force Ouvrière (FO). 

"Un jeune homme amené par les pompiers jeudi vers 11H00 s'en est pris à trois infirmières, deux aide-soignantes, deux ambulanciers, deux pompiers et deux médecins. Il a mordu les deux médecins, un ambulancier a un traumatisme thoracique, une aide-soignante est en arrêt pour cervicalgie, il y a un pouce luxé et il a craché du sang au visage d'une infirmière", a rapporté Christian Prudhomme, secrétaire général de FO aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS). 

"C'était très violent, ils ont eu énormément de mal à l'immobiliser", a ajouté le syndicaliste, précisant que deux plaintes ont déjà été déposées et trois autres doivent l'être ce lundi. Au total, ce sont donc onze soignants qui ont été violentés.

Un droit d'alerte également déposé

"On a déposé un droit d'alerte dans un premier temps pour mise en danger des professionnels et un préavis de grève" pour le 6 septembre, a indiqué Christian Prudhomme, regrettant "une recrudescence de faits violents" créant "de vraies difficultés pour le personnel". 

À lire aussi
Le service d'urgence d'un hôpital (illustration) hôpitaux
Crise des hôpitaux : à Auxerre, la détresse et le mal-être du personnel hospitalier

Le syndicat, reçu par la direction de l'hôpital ce vendredi 23 août, réclame notamment la présence d'un vigile en permanence aux urgences et pas seulement dans la soirée, comme c'est le cas actuellement. 

Pour rappel, deux jours de grève avaient eu lieu au mois d' avril aux urgences du CHU de Strasbourg pour réclamer davantage de lits et d'effectifs. Le collectif Inter-Urgences, à l’origine de ce mouvement social inédit, en dénombrait 217 mercredi. Le ministère de la santé en recensait pour sa part 195, avec une mobilisation "en déclin à certains endroits" et la signature de "protocoles de sortie de grève" dans vingt-huit sites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Urgences Violence Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants