1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Alimentation : quels sont les nouveaux risques de scandales alimentaires ?
2 min de lecture

Alimentation : quels sont les nouveaux risques de scandales alimentaires ?

Après les scandales de Lactalis, Buitoni et Kinder au printemps dernier, la vigilance des consommateurs augmente sur l'alimentation.

Comment savoir ce que contiennent nos assiettes ? (image d'illustration)
Comment savoir ce que contiennent nos assiettes ? (image d'illustration)
Crédit : Thought Catalog / Unsplash
RÉCIT - Vache folle : la méfiance de l'Europe vis-à-vis de la viande bovine
00:02:03
L'INTÉGRALE - Vache folle : une crise qui a fait trembler l'Europe
00:30:40
Flavie Flament & Capucine Trollion

Au printemps 2022, Les contaminations de certains produits chez Kinder-Ferrero, Buitoni et Lactalis par des bactéries dangereuses pour la santé, ont entraîné de fortes inquiétudes chez les consommateurs. 

"C'est normal d'avoir la trouille de manger aujourd'hui car il y a eu plein de scandales récemment. Après, je dirais qu'on meurt moins de ce qu'on mange qu'il y a 50 ans. En 1950, il y avait 15.000 morts par an d'intoxication alimentaire. Là aujourd'hui, Santé publique France en recense 150", détaille Virginie Garin, rédactrice en chef, spécialiste agricole et environnement à RTL.

" Après, il y a de nouveaux risques qui arrivent, c'est-à-dire tout ce qu'on appelle les additifs, toute une série de produits chimiques qu'on trouve dans l'alimentation, notamment quand on achète beaucoup les plats préparés. Ça peut-être le bisphénol, le PCB, le dioxyde de carbone qui blanchit les bonbons... ", ajoute Virginie Garin au micro de Jour J. 

"Tout ça normalement, c'est autorisé à une très très faible dose (...) Quand vous accumulez toutes ces petites traces, on ne sait pas ce que ça fait. C'est l'effet cocktail et ça inquiète beaucoup de médecins parce qu'il y a aujourd'hui une augmentation du nombre de cancers. Alors il y a des causes, car on les dépiste mieux les cancers, mais il y a quand même une interrogation sur notre alimentation", révèle la spécialiste agricole et environnement à RTL.

Comment surveiller ces produits chimiques ?

À lire aussi

"Il y a aussi les perturbateurs endocriniens qui peuvent agir sur la fertilité. Donc, ces nouveaux risques sont à prendre très au sérieux. Et d'ailleurs il y a beaucoup d'associations de consommateurs, d'ONG comme Foodwatch, qui se penchent sur le sujet et qui obtiennent des résultats pour interdire certains produits", constate Virginie Garin.

"Il faut savoir que tous les jours en France, il y a au moins 10 rappels de produits. Il y a au moins 10 scandales comme ça que les médias pourraient monter en épingle (...) Lactalis, par exemple, on en aurait jamais parlé s'il n'y avait pas eu Buitoni et Kinder avant", reconnaît la journaliste. 

Il faut peut-être essayer de faire le plus possible du fait maison. Après, il y a des applications comme Yuka, qui permettent de savoir s'il y a beaucoup d'additifs dans les produits. Et puis maintenant, il y a le nutri-score qui apparaît maintenant sur les produits. C'est plus pour savoir si un produit est trop sucré, trop salé ou trop gras (...) Je conseillerai de cuisiner maison un maximum", conclut Virginie Garin. 

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/