1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Mac Lesggy explique comment bien se servir du nutri-score
2 min de lecture

Mac Lesggy explique comment bien se servir du nutri-score

Le nutri-score, petit logo sur des produits alimentaires et ces cinq lettres A, B, C, D et E, est parfois mal utilisé par les consommateurs.

Le Nutri-score dans un rayon de supermarché.
Le Nutri-score dans un rayon de supermarché.
Crédit : LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP
Mac Lesggy explique comment bien se servir du nutri-score
03:14
Mac Lesggy - édité par William Vuillez

Ce dimanche matin, RTL vous parle du nutri-score, ce petit logo que l'on voit apposé sur de plus en plus de produits alimentaires manufacturés avec ces cinq lettres A, B, C, D et E. Beaucoup de gens n'achète plus que les aliments notés A ou B et c'est inquiétant car c'est passer à côté du nutri-score. On revient à la base de comment il est calculé. On prend 100 grammes de l'aliment, on regarde ce qu'il contient comme nutriments à favoriser : fibres, protéines, légumes secs et comme nutriments dont nous devons limiter la consommation : le sucre, donc calories et graisses saturées. 

Partant de là, on attribue un score à chaque aliment, ce qui permet de les classer toujours par portion de 100 grammes sur une échelle allant du score le plus élevé A, au score le moins élevé E. Au rayon des gagnants, on va trouver, par exemple, des produits comme l'eau de table, le pain complet, les compotes de pommes sans sucre ajouté, les flocons d'avoine ou les légumes surgelés et c'est normal. 

Dans le bas du tableau, vous allez trouver à peu près tous les corps gras, des huiles de colza et d'olive classées C, les meilleures, à l'huile de tournesol ou au beurre qui lui est classé E. On y trouve aussi les fromages classés à 90% dans les catégories D ou E.  

Respecter l'équilibre alimentaire

Bien se servir du nutri score, ce n'est surtout pas arrêter d'acheter et de consommer les aliments mal classés. De quoi notre corps a-t-il besoin ? D'une multitude de produits très divers qui vont nous amener des nutriments très divers. C'est ce qu'on appelle l'équilibre alimentaire. Parmi ces produits, les corps gras si mal classés ont tout à fait leur place. Continuez à les acheter même s'ils ont un mauvais nutri-score. 

À lire aussi

Le nutri-score reste très utile et des études à l'échelle européenne prouvent son efficacité. Mais son emploi doit être bien précis. Le nutri-score sert à comparer dans une catégorie de produits que vous avez l'habitude d'acheter, quels sont les meilleurs sur le plan nutritionnel et quels sont les moins bons. Par exemple, les pizzas surgelées, vous allez en trouver nutri-score A, mais aussi B, C et même D. Les céréales pour le petit-déjeuner, les plats préparés, les biscuits, c'est la même chose. Cela permet d'orienter ses choix vers les meilleurs aliments dans une catégorie précise. 

Ne pas manger trop gras, trop salé, trop sucré

Alors, quid de l'huile et les fromages ? On peut continuer d'en acheter, bien sûr, tout en limitant leur consommation. Et on garde de la variété. Par exemple, l'huile d'olive est classée C, car elle est plus riche que les autres en acides gras mono-insaturés, bon pour le coeur. Mais elle est moins riche en oméga 6, très utiles eux aussi, que l'huile de tournesol classée D et qu'on aurait donc tort de bannir totalement.

On jette un oeil sur le nutri-score quand on hésite entre trois paquets ou trois boîtes. Pour le reste, on varie et comme on le dit partout, on évite de manger trop gras, trop salé, trop sucré. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/