1 min de lecture Santé

L'Union européenne reconnaît le Bisphénol A comme perturbateur endocrinien

La substance, notamment employée pour fabriquer des plastiques, est interdite en France depuis janvier 2015.

Le bisphénol A est un perturbateur endocrinien contenu dans certaines matières plastiques (illustration).
Le bisphénol A est un perturbateur endocrinien contenu dans certaines matières plastiques (illustration). Crédit : FRED DUFOUR / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

La substance avait été interdite en France en janvier 2015. Le Bisphénol A (BPA) est désormais reconnu "à l'unanimité" comme un perturbateur endocrinien par l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA). L'organisme de l’Union européenne (UE) a fait part de cette décision dans un communiqué, publié le vendredi 16 juin. L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) avait formulé une demande en ce sens au mois de février 2017. 

Désormais, la substance sera considérée comme étant "extrêmement préoccupante" dans le cadre européen. "Cette décision aura pour conséquence une obligation pour l'industrie de notifier à l'ECHA la présence de la substance dans les articles fabriqués ou importés et d'informer l'acquéreur d'un article de la présence de BPA", note l'Anses dans un communiqué. Cela "ouvre également la possibilité que le BPA soit soumis à autorisation en tant que substance, conditionnant ses usages à l'octroi d'une autorisation temporaire et renouvelable", écrit également l'Agence.

Troubles de la fertilité et augmentation des risques de cancer

Le Bisphénol A est un produit qui a été utilisé pour fabriquer la majorité des plastiques transparents, notamment en raison de sa capacité à résister à la chaleur. Il provoque des troubles de la fertilité chez l'homme et se transmet à l'enfant à naître par le biais du placenta. Ce dernier, si c'est une fille, peut voir ses risques de développer un cancer du sein à l'âge adulte augmenter. Il est utilisé depuis plus de 50 ans, rappelle l'Anses. En 2015, la France avait été le premier pays au monde à l'interdire dans les contenants alimentaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Société Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants