1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Bitcoin : qui est le mystérieux créateur de cette cryptomonnaie ?
3 min de lecture

Bitcoin : qui est le mystérieux créateur de cette cryptomonnaie ?

Le bitcoin est un système expérimental de transfert et de vérification de propriété. Pour faire simple, c'est une monnaie numérique décentralisée, ça veut dire que c'est une monnaie qui fonctionne sans les banques.

Des Bitcoins (illustration)
Des Bitcoins (illustration)
Crédit : AFP
RÉCIT - Bitcoin : comment est née cette cryptomonnaie ?
00:01:32
L'INTÉGRALE- Cryptomonnaie : une révolution monétaire ou un crash retentissant ?
00:30:05
Flavie Flament & Capucine Trollion

Le 3 janvier 2009, c'est le jour de la naissance du bitcoin. C'est un système expérimental de transfert et de vérification de propriété reposant sur un réseau de pair à pair sans aucune autorité centrale. En fait, pour faire simple : le bitcoin est une monnaie numérique décentralisée, ça veut dire que c'est une monnaie qui fonctionne sans les banques.

Le bitcoin, c’est ce qu’on appelle une cryptomonnaie. "On dit souvent que le bitcoin, c'est l'or numérique. L'or tout le monde comprend, tout le monde voit pourquoi ça a de la valeur, le bitcoin moins. Mais, je vous rassure, ce n'est pas très compliqué", explique Philippe Herlin, économiste, spécialiste des questions monétaires, et auteur d’un livre intitulé Bitcoin : comprendre et investir.

L’idée n’est pas si récente, elle est apparue pour la première fois à la fin des années 80. Mais alors, qui a eu l’idée d’inventer le bitcoin ? C'est compliqué, car le 31 octobre 2008, Satoshi Nakamoto publie un livret blanc, intitulé Bitcoin, a peer to peer electronic cash system, un livret qui décrit les fonctionnalités du réseau de blockchain Bitcoin. Personne n’a jamais vu Satoshi Nakamoto, il pourrait tout simplement s’agir d’un pseudonyme derrière lequel une, ou peut-être plusieurs personnes se cachent. 

Sait-on qui est vraiment Satoshi Nakamoto ?

"Le fait qu'on ne connaisse pas le fondateur, ou qu'il a disparu ou si c'était une personne ou un groupe de personnes qui a pris le nom de Satoshi Nakamoto, c'est une meilleure chose,  parce que si le fondateur de bitcoin était connu, chacune de ses déclarations feraient varier le cours du bitcoin de façon importante et donc ça serait un élément de perturbation", analyse Philippe Herlin dans Jour J. "Là c'est un pur code numérique et ce qu'il faut bien comprendre, c'est que le bitcoin est public, c'est-à-dire que n'importe quel informaticien peut le lire", ajoute-t-il. 

Avec le bitcoin, "ma monnaie est un code [numérique, ndlr]", résume Flavie Flament dans Jour J.  "Et l'avantage par rapport à Facebook ou Amazon, ce n'est pas localisé sur un serveur, parce qu'en cassant quelques codes, quelques mots de passe on pourrait rentrer à l'intérieur, faire des modifications [sur Facebooket Amazon, ndlr] (...) Il n'y a pas un serveur qui détient un bitcoin sur lequel on pourrait mettre la main. C'est ça aussi qui fait sa valeur, c'est que ça n'appartient à personne et personne ne peut mettre la main dessus", renchérit Philippe Herlin. 

Plus de nouvelle de Satoshi Nakamoto depuis 2011

D’aucuns ont prétendu être ce fameux Satoshi Nakamoto, à l’instar d’un entrepreneur australien de 51 ans, un certain Craig Wright. Il est apparu, a revendiqué être le créateur du Bitcoin, avant de renoncer à le prouver. "C'est un personnage un peu fantasque (...) il n'a pas fait la transaction avec le portefeuille au nom de Satoshi Nakamoto et il ne l'a pas fait, donc ça veut dire que c'était du vent", résume-t-il. "On a aucune nouvelle de Satoshi Nakamoto depuis 2011. Peut-être qu'il est mort, qu'il a disparu et ses bitcoins seront définitivement perdus", conclut Philippe Herlin.

Toujours en est-il que, la première transaction en bitcoin dans le monde a eu lieu le 22 mai 2010 lors du Bitcoin Pizza Day, parce que pour 2.000 bitcoins, deux pizzas ont été achetées ce jour-là. Et pour obtenir les deux pizzas, ça n’a pas été si simple : les bitcoins ont été envoyés à un volontaire en Angleterre, qui a ensuite appelé une pizzeria aux États-Unis, a payé 30 dollars pour que finalement les deux pizzas soient livrées à un homme en Floride.

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires