2 min de lecture Épidémie

Les infos de 7h30 - Coronavirus en Ehpad : "On ne sait pas où est l'ennemi", confie une résidente

TÉMOIGNAGE - Privée de la visite de ses proches, Georgette, 92 ans, résidente d'un Ehpad de Strasbourg, donne sa vision des choses.

journal Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 7h30 - Coronavirus : "On ne sait pas où est l'ennemi", confie Georgette, 92 ans Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Dimitri Rahmelow édité par Maeliss Innocenti

La France a dépassé la barre des 10.000 morts à cause du coronavirus. Un tiers des décès ont été recensés dans les Ehpad. Un établissement sur trois est contaminé.

Avant même le début du confinement, les visites ont été interdites dans les maisons de retraite. Tout cela n'est pas facile à vivre. Mais dans son Ehpad de Strasbourg, Georgette, 92 ans, relativise.

"J'ai fait la guerre de 39-45. Nous avions un ennemi. On avait des restrictions alimentaires. On n'est pas morts de faim. On avait un couvre-feu. On respectait beaucoup plus les ordres que maintenant. On avait un ennemi. Et là, on ne sait pas où il est l'ennemi. On ne sait pas où on va."

"Je vis un jour bien, un jour mal. On est aussi anxieux pour soi. Ce qui me manque le plus c'est le contact avec mes amis, de voir mes enfants et mes petits-enfants. (…) Ce qui arrivera arrive. J'ai atteint un bel âge. J'ai bien profité de la vie", a témoigné la nonagénaire au micro de RTL.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Le président brésilien Jair Bolsonaro épidémie
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro testé positif à la Covid-19

Confinement - Pour limiter au maximum les contacts entre les clients, des scientifiques de Loire-Atlantique préconisent la mise en place d'un sens unique dans les allées des supermarchés. Un dispositif qui permettrait de renforcer encore plus les mesures barrières pour contrer la propagation de coronavirus.

Tourisme - Jean-Baptiste Djebbari a demandé aux Français "d'attendre" avant de faire leurs réservations pour les vacances d'été. Le ministre d'État aux Transports a expliqué que la situation liée à l'épidémie de coronavirus était "encore trop incertaine" pour s'avancer.

Football - Un accord global vient d'être trouvé sur la baisse provisoire des salaires des joueurs de Ligue 1 et de Ligue 2, une façon de soulager les trésoreries des clubs, qui sont privés des droits de retransmission télé et des recettes des billetteries à cause de la suspension des compétitions sportives liée à l'épidémie de coronavirus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants