1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Coronavirus : "Je me vaccine, j'ai confiance en la médecine", déclare Brigitte Macron
3 min de lecture

Coronavirus : "Je me vaccine, j'ai confiance en la médecine", déclare Brigitte Macron

La Première dame et présidente de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a profité du lancement de l'opération Pièces Jaunes pour encourager les Français à tenir bon pendant cette crise sanitaire.

Brigitte Macron, masquée, pendant l'épidémie de coronavirus
Brigitte Macron, masquée, pendant l'épidémie de coronavirus
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
louis
Louis Chahuneau
Journaliste

La grande opération annuelle des Pièces Jaunes va démarrer lundi 18 janvier. Cette 32e édition est parrainée par le sélectionneur de l'équipe de France de football, Didier Deschamps. Pour la lancer, la présidente de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, Brigitte Macron était l'invitée d'Anne-Clair Coudray au 20h de TF1.

Interrogée sur le succès de l'opération, la Première dame a estimé que "Les Français ont toujours été au rendez-vous donc je suis sûr qu'ils le seront encore". Ces dons rassemblés par l'opération Pièces Jaunes sont destinés à mieux accompagner les enfants hospitalisés et leurs parents. 

Mais la Première dame s'est aussi exprimée sur les grands sujets d'actualité, notamment parce que l'opération Pièces jaunes a pour thème principal cette année "le dépistage des violences physiques, psychologiques ou sexuelles. On s'est rendu compte qu'un jour ou l'autre ces enfants passent à l'hôpital et il faut qu'on les repère. Il s'agit aussi de les suivre et de suivre leurs parents", a déclaré Brigitte Macron

Ce n'est pas anodin, alors que le politologue Olivier Duhamel est accusé d'inceste sur son beau-fils, et que le mouvement #MeTooInceste est né samedi 17 janvier sur les réseaux sociaux. Interrogée sur le tabou de l'inceste, Brigitte Macron a déclaré : "C'est difficile et courageux d'en parler. Tant que cela reste tu, le silence c'est la mort de l'acte." La Première dame appelle d'ailleurs de ses vœux à une réforme judiciaire sur le sujet.

"Je comprend la critique des Français"

À lire aussi

Contaminée par la Covid-19 avec son époux Emmanuel Macron en décembre, Brigitte Macron est désormais bien remise. "J'ai eu une forme médiane, différente de celle d'Emmanuel avec une perte de goût et d'odorat, des migraines. Ça m'a permis de comprendre à quel point cela peut être anxiogène. Je conçois à quel point cela peut être difficile pour ceux qui sont seuls."

Alors que le gouvernement français bataille depuis plusieurs semaines pour redresser sa campagne de vaccination qui avait commencé dans la lenteur, la Première dame a assuré qu'elle se ferait vacciner dès que possible : "Je compte me faire vacciner quand ce sera mon tour et quand mon médecin me dira que je peux y aller. Je me soigne et je me vaccine, j'ai confiance en la médecine".

Elle a ajouté : "Je comprends la critique des Français. Ce qui nous arrive est totalement inédit. Les choses vont aller mieux mais on ne peut pas dire quand, et ça c'est extrêmement difficile."

2022 n'est pas la préoccupation immédiate d'Emmanuel Macron"

Brigitte Macron au 20h de TF1, dimanche 17 janvier 2021

Brigitte Macron a aussi apporté son soutien à Jean-Michel Blanquer qui a tenu à garder les écoles ouvertes malgré la crise sanitaire : "Plus que jamais, les enfants ont besoin d'aller à l'école. C'est très difficile d'avoir des cours en visio. Il y a un besoin physique de voir le professeur." Elle a ensuite eu un mot pour le milieu de la culture : "Je veux dire qu'on est avec eux. On a besoin d'aller au cinéma et au théâtre. On a besoin de se divertir, de donner du sens. La perte de sens actuelle est le plus difficile."

Pour conclure, la Première dame a eu un mot sur l'éventualité de voir Emmanuel Macron se représenter en 2022 : "Je peux vous garantir que 2022 n'est pas sa préoccupation immédiate. Son obsession est de sortir la France au mieux de ce qui est en train de se passer. C'est une décision qu'on prend seul, on ne la prend pas à deux. Si on ne sent pas appelé, investi de quelque chose, c'est mission impossible".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/