2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : non, une deuxième vague n'est pas inévitable

FACT CHECKING - Une fausse information, largement diffusée sur Facebook, compare les mesures prises lors de la crise du coronavirus avec celles de la grippe espagnole et estime qu'une deuxième vague est inévitable.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, les mesures ne sont pas les mêmes que la grippe espagnole Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Quentin Marchal

C'est une question qui revient fréquemment depuis le 1er jour du confinement : y aura-t-il une deuxième vague ? Les experts se divisent sur son ampleur, sur les risques et même son existence pour certains. Sur les réseaux sociaux, c’est aussi un combat entre ceux qui s’engagent : "Non, il n’y a pas de deuxième vague, l’état d’urgence sanitaire c’est pour mieux nous contrôler" et d’autres qui militent dans l’autre camp : "La deuxième vague est là, un ami médecin de la Salpêtrière me l’a dit".

Les tenants d’une deuxième vague citent en exemple Singapour et l’Iran, deux pays qui ont connu un fort rebond des cas après le déconfinement. Mais ce n’est pas le cas en Nouvelle-Zélande ou en Corée du Sud, qui a certes de nouveaux cas mais où on ne parle pas encore de deuxième vague. Beaucoup de scientifiques attendent donc d’avoir plus de chiffres et d’informations afin de faire la différence entre deuxième vague et cluster maîtrisable.

En ce moment sur Facebook, tourne une infox expliquant que les mesures prises pendant la grippe espagnole et pendant la Covid-19 sont les mêmes et que cela n’a pas empêché une deuxième vague. "La pandémie la plus sévère de l’histoire fut la grippe espagnole de 1918. Elle dura 2 ans, en 3 vagues de contamination avec 500 millions de personnes infectées et totalisant 50 millions de décès. La plupart des décès est parvenue durant la 2e vague de contamination" peut-on y lire.

Des mesures qui ne sont pas comparable avec 1919

Interrogé par le journal Le Monde, le géographe Freddy Vinet auteur d’un livre sur la grippe espagnole, explique que les chiffres sont justes mais que les trois vagues n’ont pas frappé tous les pays de la même manière entre 1918 et 1919. Ensuite le texte compare le confinement et les règles de distanciation sociale actuelles avec ce qui s’est passé en 1918

À lire aussi
Un Indien porte un masque en or pour se protéger du coronavirus coronavirus
Coronavirus en Inde : il se fait fabriquer un masque en or pour se protéger

Il y est écrit que le non-respect de ces mesures a précipité une deuxième vague de contamination plus mortelle. En 1918-1919,  les théâtres étaient fermés, les consignes d’hygiènes étaient plus importantes que d’habitude dans les hôpitaux mais il n'y avait pas de confinement comme nous l’avons connu en 2020.

Par ailleurs, la grippe ayant commencé en pleine guerre mondiale, le confinement aurait été considéré comme une faiblesse. Donc non, les mesures prises en 1918-1919 ne sont pas comparables avec le printemps 2020, quand à la deuxième vague, même si la prudence est de mise.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Grippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants