1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : comment gérer l’anxiété liée à la crise sanitaire ?
3 min de lecture

Coronavirus : comment gérer l’anxiété liée à la crise sanitaire ?

ÉCLAIRAGE - Face à la situation sanitaire préoccupante, on peut être particulièrement anxieux. Un psychiatre donne des conseils sur RTL.fr pour apprendre à se détendre.

Comment gérer une crise d'angoisse ?
Comment gérer une crise d'angoisse ?
Coline Daclin
Journaliste

Pandémie meurtrière, crise économique, un quotidien qui change du tout au tout et par dessus le tout, la rentrée. En cette période très particulière, tout le monde a de quoi être anxieux. On peut être soucieux, stressé, mais aussi faire des crises d'angoisse ou développer de véritables phobies.

Avec le confinement, de nombreux psychiatres se sont d'ailleurs inquiété d'une augmentation du nombre de pathologies psychiatriques, et notamment des troubles anxieux. Mais il reste difficile de quantifier le phénomène.

"Les motifs de consultations et d'hospitalisation varient beaucoup selon les régions, et c'est très difficile de faire des liens de causalité entre la situation épidémique et la santé psychiatrique des gens", explique à RTL.fr le Dr. Michel David, président de la Fédération française de psychiatrie. "Personnellement, j'observe que mes patients sont plus inquiets, et une certaine morosité", poursuit-il.

Pour faire face à l'anxiété, le psychiatre et pédopsychiatre donne quelques conseils.

1. Identifier les sources d'angoisse

À lire aussi

Si vous vous sentez anxieux, la première chose, c'est d'identifier ce qui vous inquiète. "Trouver ce qui est angoissant permet de chercher les petites solutions qu'on peut mettre en place. Par exemple, si vous êtes inquiets vis-à-vis de la rentrée, vous pouvez peut-être anticiper en appelant quelqu'un dans votre entreprise pour vous renseigner sur le protocole sanitaire ou sur les choses qui vont changer", assure le Dr. David.

Parfois, c'est aussi la multiplication d'informations qui peut créer du stress. L'une des particularités d'une crise sanitaire, c'est que les données et les avis médicaux changent en permanence, et que rien n'est fixé. "Dans ce cas, ne pas regarder les informations pendant quelques jours peut faire du bien", soutient le psychiatre.

2. Respirer et vous relaxer

Face à l'angoisse, on peut utiliser des techniques de relaxation : cohérence cardiaqueméditation... Le tout, c'est de respirer. On peut trouver des exemples d'exercices simples sur internet, et des tutoriels de relaxation sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi consulter un professionnel pour trouver des techniques efficaces, notamment contre les crises d'angoisse.

Michel David suggère aussi de faire "le sport que vous aimez" pour vous détendre. Le sport en extérieur par exemple, sauf dans des endroits très fréquentés, est largement possible.

3. En parler

"La meilleure chose à faire si on est inquiet à cause de la situation sanitaire, c'est d'en parler avec des soignants. Eux peuvent vous donner des informations rassurantes sur l'épidémie, tout en continuant à vous inciter à respecter les gestes barrières", assure le Dr. David. Il conseille notamment de s'adresser à un centre médico-psychologique si on ne se sent pas bien.

Mais les professionnels ne sont pas les seuls à pouvoir vous rassurer. "Voir des amis, dans le respect des gestes barrières peut faire du bien", relève le psychiatre. "À condition qu'ils ne soient pas plus anxieux que vous", précise-t-il. Dans ce cas là, pas de scrupules à avoir : on peut décider de moins voir certaines personnes parce qu'elles provoquent du stress. 

4. Si c'est trop difficile, consulter un médecin

Si l'anxiété devient trop importante, et qu'elle se traduit par des symptômes physiques par exemple, il ne faut pas hésiter à aller voir un médecin. "D'abord un médecin généraliste, puis si c'est nécessaire un spécialiste", indique le Dr. David. Négliger des symptômes peut mener à des pathologies psychiatriques plus sérieuses : mieux vaut être pris en charge rapidement.

En revanche, ne prenez pas un médicament qui ne vous aurait pas été prescrit. "Si vous n'avez jamais pris d’anxiolytique, vous ne pouvez pas savoir comment vous allez réagir. Certaines personnes peuvent être assommées par un médicament". De manière générale, le médecin conseille d'éviter autant que possible ces médicaments contre l'angoisse, et de limiter leur utilisation à des situations où ils sont vraiment nécessaires. Sans respecter ces précautions, certains anxiolytiques peuvent provoquer une accoutumance dont il est difficile de se débarrasser.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/