2 min de lecture Politique

Les infos de 12h30 - Coronavirus : un projet de loi du gouvernement fait polémique

Le projet de loi "instituant un régime pérenne des urgences sanitaires" prévoit la possibilité que les déplacements et l'accès à certains sites soient limités en cas de non-vaccination contre le coronavirus. L'opposition dénonce "un état d'urgence permanent".

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
RTL Midi du 22 décembre 2020 Crédit Image : Ludovic Marin / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier édité par Quentin Marchal

L'opposition monte au front concernant le projet de loi sur les urgences sanitaires, déposé par le gouvernement ce lundi 21 décembre. Le Rassemblement national et la droite dénoncent déjà un état d'urgence permanent car ce projet de loi controversé prévoit une restriction des libertés, en particulier pour ceux qui n'auront pas été vaccinés contre la Covid-19.

Si les autorités, Emmanuel Macron et Olivier Véran en tête, ont affirmé que la vaccination  ne sera pas rendue obligatoire en France, ce qui interroge, c'est qu'il vise à établir un cadre juridique pérenne pour lutter contre toute crise sanitaire. Autrement dit, ne plus passer par le Parlement pour enclencher l'état d'urgence sanitaire, qui a été voté à quatre reprises depuis le mois de mars dernier.

Dans ce projet de loi, il y a un article qui fait hurler l'opposition et qui indique notamment que "le Premier ministre peut subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux transport ou à certains lieux (...) à la présentation des résultats d'un test de dépistage, au suivi d'un traitement préventif, y compris à l'administration d'un vaccin". L'opposition dénonce ici une dictature sanitaire et une façon détournée de rendre le vaccin obligatoire

Même dans la majorité, cet article fait déjà tousser et un cadre influent confie être totalement opposé à cette modification du droit. Deux jours avant Noël, et en plein débat sur la stratégie vaccinale, l'exécutif s'offre une nouvelle polémique dont il se serait bien passé.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
justice
Toulouse : ouverture d'une enquête après une fête dans les locaux de l'internat du CHU

Coronavirus - La campagne de vaccination débutera le dimanche 27 décembre en France. Les premières personnes à recevoir une dose seront les personnes âgées en Ehpad avec comorbidité. Seront ensuite concernés le personnel médical, les personnes âgées hors Ehpad et les personnes présentant une pathologie.
Tendances - L’apparition d’une nouvelle variante du coronavirus outre-Manche a contraint Toyota à prendre une décision radicale. Le géant automobile japonais va suspendre l’activité de trois usines : celle de Valenciennes dans le nord de la France et deux en Grande-Bretagne.

Faits divers - Les recherches se poursuivent activement dans le Tarn pour retrouver Delphine Jubillar, une infirmière de 33 ans portée disparue depuis la nuit du 15 au 16 décembre. La jeune femme, mère de famille, aurait quitté le domicile familial avec ses chiens et son téléphone portable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Polémique Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants